Reportage

Quels sont les treks les plus difficiles au monde ?

Pour les amoureux du voyage et du sport, les treks sont un excellent moyen d’allier ces deux passions. Mais certains sont bien plus difficiles que d’autres… Alors, quels sont les treks les plus dangereux et périlleux au monde ?

Tout autour du monde, la nature sculpte certains des paysages les plus beaux du monde. Mais ces reliefs peuvent s’avérer extrêmement dangereux si l’on s’y aventure. C’est le choix que font certains sportifs très entraînés et passionnés de voyage, à la poursuite des treks les plus difficiles, périlleux et dangereux du monde. Voici quelques-uns d’entre eux.

 

Death Trail en Chine

Le nom se suffit à lui-même pour évoquer le caractère extrêmement dangereux de ce parcours réservé aux plus expérimentés. Celui-ci se trouve sur le Mont Hua, en Chine, montagne la plus escarpée au monde qui s’élève à 2 145 mètres. Monter jusqu’au sentier est déjà extrêmement périlleux, avec des parcours sinueux et des escaliers verticaux très étroits. Une fois arrivé au sentier du trail, c’est sur de petites planches de bois fixées à flanc de montagne qu’il faut évoluer…

 

Drakensberg Traverse – Afrique du Sud

Direction l’Afrique du Sud pour un trek aussi difficile que long, avec environ 240 km à parcourir. Il faut d’abord escalader des échelles en chaînes branlantes pour arriver à la première crête puis, ce sont des collines intenses, des conditions venteuses, de la neige et de la boue qui vous attendent. Aucun repère ni balise, vous êtes livrés à vous-même sur ce trek.

 

Snowman Trek au Bhoutan

Le Bhoutan est réputé pour ses montagnes abruptes, ses reliefs bruts et ce trek, réalisable qu’en été, n’échappe pas à la règle. Long de 24 jours, seuls les sportifs les plus expérimentés et en excellente condition physique peuvent le réaliser. En effet, durant ces 24 jours de trek, on ne descend jamais sous les 4 000 mètres d’altitude.

 

The Maze aux Etats-Unis

Ce trek est légèrement différent de ceux que l’on peut trouver autour de la planète mais il n’en est pas moins difficile. Ce circuit est situé dans le coin le plus reculé de Canyonlands et se présente comme une succession de virages dont l’une des caractéristiques est de provoquer une perte de repères. L’été, le mercure dépasse régulièrement les 45 degrés et de très violentes crues surviennent lorsqu’il pleut.

 

Chadar Trek dans l’Himalaya

Le Chadar Trek est l’un des plus périlleux de tous les treks que l’on peut faire en Inde. Long de six à dix jours, il fait atteindre aux randonneurs des altitudes qui dépassent les 3 300 mètres. Au programme, la traversée d’une rivière gelée, des températures glaciales et passer la nuit dans des grottes. Les paysages spectaculaires se méritent…

 

Le sentier enneigé de Skyline/Muir sur le Mont Rainier

Dans l’Etat de Washington, dans le Nord-Ouest des Etats-Unis, ce trek peut rapidement faire perdre l’enthousiasme à ceux qui en sous-estimeraient la difficulté. Long de “seulement” 14,5 km, il commence par une superbe randonnée assez facile à travers les prairies, les forêts et les lacs. Mais les choses se compliquent une fois arrivé au bas du mur de neige vertical de Muir, haut de 850 mètres, une paroi froide, enneigée, verticale et où les orages sont aussi imprévisibles que violents.

 

Pacific Crest Trail

Relier le Mexique au Canada par une randonnée longue de 4 240 km, ça vous tente ? C’est ce que propose cet impressionnant trek situé sur la côte Ouest des Etats-Unis. Il offre à voir quelques-uns des paysages les plus spectaculaires des Etats-Unis mais au prix de beaucoup de souffrances physiques et mentales. Nombreux sont ceux qui le commencent, ils sont beaucoup moins à en arriver à bout.

 

L'auteur

David Louvet-Rossi