À Istanbul, les températures d’été flirtent souvent avec les trente degrés ! Si vos vacances ou vos affaires vous mènent pendant cette période dans l’ancienne Constantinople, prenez garde aux coups de soleil… et aux coups de chaleur ! Fort heureusement, cette ville immense ne manque pas de ressources pour celui qui cherche un peu de fraîcheur au cœur de l’été.

Bien sûr, vous pourriez choisir de rester calfeutré dans votre chambre climatisée – l’offre en hôtels de quatre et cinq étoiles est impressionnante. Mais quel dommage de passer à côté de tout ce qu’Istanbul et ses habitants – chaleureux, ouverts et généreux – ont à offrir au voyageur de passage.

Commencez par les rives magiques du Bosphore, où souffle une brise bienfaisante et où les terrasses ombragées vous accueilleront pour un repas à base de poisson frais, une bière Efes Pilsen glacée, une tasse de café turc ou un verre de çay, le thé local. Essayez par exemple l’une des nombreuses guinguettes installées à même le pont de Galata, qui relie, à l’est de la Corne d’Or, la vieille ville au nouvel Istanbul. Suivant la course du soleil et de vos envies d’ombre ou de lumière, vous choisirez de vous tourner vers l’Europe ou l’Asie, vous installant à l’ouest ou à l’est du pont pour assister au ballet des ferries et au spectacle permanent des Stambouliotes de tous âges, des marchands de rue et des pêcheurs à la ligne. Quelle que soit l’option choisie, vous contemplerez un panorama exceptionnel sur la vieille ville et ses minarets.

La ville, l’eau et le cours des siècles

Puis, fuyant la foule des touristes qui se pressent dans les allées du grand bazar, sous la coupole de la Mosquée bleue ou dans les files d’attente de la basilique Sainte-Sophie, vous vous dirigerez vers le 13 Yerebatan Caddesi. Vous descendrez un profond escalier de pierre et accéderez soudain à un monde d’eau, de fraîcheur et de silence, à mille lieues du tumulte de la ville. La Citerne Basilique (Yerebatan Sarnıcı ou « la citerne enfouie sous terre ») fait partie de l’ancien réseau de réservoirs souterrains alimentés par les forêts du nord de la ville. Ses dimensions impressionnantes (138 m par 64 m) et son plafond voûté soutenu par 336 colonnes de marbre font d’elle le plus grand ouvrage de ce type. Construite sous le règne de Justinien, en l’an 532 de notre ère, la citerne fut utilisée pendant l’époque byzantine, puis oubliée jusqu’en 1545, lorsqu’un Français découvrit que les habitants du voisinage faisaient de l’eau en puisant directement du sous-sol de leur maison, ramenant parfois des poissons dans leur seaux. En vous promenant dans les passages aménagés entre les colonnes, au-dessus du lac souterrain où évoluent dans la pénombre d’étranges poissons des profondeurs, vous vous émerveillerez à la pensée que cet ouvrage de génie a survécu, 1 500 ans après sa construction, aux assauts du temps et des hommes.

Une autre citerne de la même époque, de dimensions plus modestes et située juste derrière Sainte-Sophie, abrite aujourd’hui un restaurant d’exception. Sarniç Restoran (le restaurant de la citerne), avec ses hautes coupoles soutenues par six colonnes qui s’enfoncent dans les profondeurs de la terre, est un havre de paix, de fraîcheur... et de gastronomie au cœur du quartier le plus touristique d’Istanbul. Il sert une cuisine traditionnelle turque de grande qualité dans un cadre magique, éclairé le soir de centaines de chandelles.

Une terre pour les livres et les religions du livre

Dans l’après-midi, vous remonterez la Corne d’Or vers l’ouest et le quartier d’Eyüp, qui abrite le tombeau d’Eyüb al-Ansari, le porte-étendard du prophète Mohammed tué lors du premier siège arabe de Constantinople. La mosquée Eyüp Sultan (15e s.) est aujourd’hui l’un des principaux lieux de pèlerinage du monde islamique. L’entrée de la salle de prières est libre, vous pourrez vous y asseoir au calme et vous laisser bercer par le chant du muezzin et l’atmosphère de recueillement qui règne à l’ombre de la grande coupole. Puis vous gravirez lentement la colline, à travers les allées du vieux cimetière ottoman, jusqu’au célèbre Café Pierre Loti. C’est là, à l’ombre des tonnelles, que le grand écrivain turcophile venait méditer et, peut-être, travailler au manuscrit d’Aziyadé. Le café possède plusieurs salles splendides, décorées de tableaux et de photos de l’écrivain, mais aussi une immense terrasse, où vous vous installerez pour admirer la vue sur toute la ville, qui s’illumine à la tombée de la nuit.

Mais peut-être, un beau matin, vous réveillerez-vous avec l’envie d’aller plus loin pour découvrir d’autres trésors. Si c’est le cas, prenez le premier bateau pour Heybeliada, l’une des quatre îles des Princes. Là, le temps semble s’être arrêté. Pour se déplacer, pas de voitures, juste des carrioles à cheval dans lesquelles vous prendrez place pour parcourir les rues du village, admirer les maisons de bois ou monter au sommet du mont Umit. Là, vous visiterez l’ancien monastère de la Sainte-Trinité, qui abrite une école théologique grecque orthodoxe de renom. Mais Heybeliada se découvre aussi à pied : le tour de cette île odorante et boisée s’effectue en trois heures de marche et révèle de splendides panoramas.

En fin de journée, après votre randonnée, vous ne résisterez pas à un plongeon rafraîchissant dans les eaux claires. Tout à ces instants d’éternité, vous aurez probablement laissé partir le dernier bateau pour Istanbul, mais qu’importe… Le Halki Palace, hôtel du 19e s. magnifiquement restauré, situé sur la colline, vous accueillera avec toute l’hospitalité de la Turquie. Venu pour une nuit, vous finirez peut-être par y passer le reste de vos vacances tant vous serez tombé sous le charme en découvrant, de votre chambre, la vue sur les îles et la mer de Marmara avec, pour ligne d’horizon, l’immense capitale des trois empires.

Informations pratiques

Restaurant Sarniç
Soğukçeşme Sokaği 38,
Sultanahmet, Istanbul

Café Pierre Loti (Pierre Loti Kahvesi)
Gumussuyu Balmumcu Sik 1,
Eyüp, Istanbul

Halki Palace Hotel
Refah Şehitleri (Ismet Inönü),
Heybeliada, Istanbul

L'auteur

Philippe Gaillard

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Grand Bazar d'Istanbul Grand Bazar d'Istanbul
Grand Bazar d'Istanbul
Istanbul
0h30
Mosquée Bleue Mosquée Bleue
Mosquée Bleue
Istanbul
1h00
Basilique Sainte-Sophie Basilique Sainte-Sophie
Basilique Sainte-Sophie
Istanbul
1h00
Basilique-citerne d'Istanbul (Yerebatan Sarayi)
Basilique-citerne d'Istanbul (Yerebatan Sarayi)
Istanbul
Complexe d'Eyüp Complexe d'Eyüp
Complexe d'Eyüp
Istanbul
0h30
Café Pierre Loti
Café Pierre Loti
Istanbul
0h15