La « Hawaiki nui va’a » constitue un événement majeur dans la vie culturelle de la Polynésie française. Plus grande course de pirogues de la région, elle illustre aussi les liens très forts qui unissent depuis toujours les Polynésiens à la mer.

La course de pirogues est le sport « national » des Polynésiens. Volonté de se dépasser, tradition et respect pour leurs ancêtres qui peuplèrent il y a quelques milliers d’années cette région : la passion des Ma’ohi pour cette discipline s’enracine au plus profond d’eux-mêmes. Elle s’incarne aussi de façon très typique, à travers le va’a, la pirogue locale. Dotée d’un seul balancier, cette frêle embarcation se dessine dans une belle forme allongée, qui la rend par exemple un peu plus fine que sa cousine hawaïenne.

À l’automne, la baie de Huahine, aux îles Sous-le-Vent (à l’ouest de Tahiti), devient le lieu d’un énorme rassemblement de ces pirogues. La Hawaiki nui va’a, qui a désormais une dimension internationale avec des participants néo-zélandais et américains, va commencer. Quelques chiffres : une moyenne de 150 équipages (plus de 2 000 rameurs en 2007), 130 km de course entre 4 îles – Huhaine, Raiatea, Tahaa et Bora-Bora  –, une vitesse de 15 km/h au rythme de 60 coups de rame par minute… La Hawaiki nui va’a creuse rapidement l’estomac. Cela tombe bien, les Polynésiens préparent pour l’événement leur repas de fête traditionnel, le four tahitien, cuit dans la terre et présenté dans une grande feuille d’arbre. À déguster tout en profitant du spectacle !

Informations pratiques

http://www.hawaikinuivaa.pf/

Les sites cités dans ce reportage

Musée de Tahiti et des Îles
Musée de Tahiti et des Îles
Punaauia
1h30