À la lisière du Central Business District, voici le « ventre de Melbourne » ! C’est là, dans le plus grand marché extérieur d’Australie, que les habitants viennent se fournir en produits frais depuis la fin du 19e s. Mais tous les mercredis, à la nuit tombée, les citrouilles se transforment en food-trucks.

De l’ombre…

Mercredi, c'est nocturne au « Queen Vic » ou « Vic Market », comme le surnomment affectueusement les habitants. On est en plein mois de juillet, au cœur de l'hiver, et le soleil se couche tôt.
Lorsque l’on arrive aux abords du marché, il fait nuit noire et on parvient à peine à distinguer la vieille halle, déjà toute enveloppée de brume. Difficile de la rater pourtant, elle occupe tout de même 7 ha ! 

Extérieur du Queen Victoria Market - Melbourne, Australie
© kokkai/iStock

 

… à la lumière 

Et pourtant à l'intérieur, cela tient plus du festival que du marché. L’ambiance bat son plein, le volume sonore est au maximum, avec un concert à un bout de la halle, des DJs de l'autre.
Des milliers de personnes venues en famille ou entre copains se serrent autour de gigantesques braseros, entre les cracheurs de feu et les boules à facettes, dans un brouhaha hallucinant, au milieu des odeurs de nourriture et de fumée. On n’hésite pas à faire des heures de queue à l'un des innombrables stands ou food-trucks pour goûter, au choix, un burger de crocodile, une fondue, une soupe de légumes, des dim sum, des saucisses, une tarte au citron, du vin chaud, un steak de kangourou... dans une atmosphère surréaliste mais hyper bon enfant !

C’est the market-place to be… et ça fait 20 ans que ça dure !

Au cœur du Queen Victoria Market qui bat son plein en soirée - Melbourne, Australie
© P_Wei/iStock

 

Informations pratiques

Office de tourisme de Melbourne
Queen Victoria Market (en anglais)

 

L'auteur

Florence Dyan

C’est après un tour de l’Australie en bus, puis une virée à Cuba dans une vieille Lada rafistolée que j'ai choisi de consacrer ma vie aux voyages. Auteure de plusieurs guides sur l’Amérique latine, je suis éditrice chez Michelin depuis plus de 15 ans. Et je ressens toujours la même excitation à l’heure de faire mes valises !

Voir tous les reportages de la destination