D’immenses espaces, des paysages à couper le souffle, une nature encore préservée, le Continent rouge a tous les atouts pour vous séduire si vous souhaitez tenter l’aventure du camping mobile.

En termes d’itinéraires, vous n’aurez que l’embarras du choix dans ce pays infiniment varié, doté d’un excellent réseau routier. Peut-être opterez-vous pour la Great Ocean Road, l’un des plus spectaculaires parcours côtiers au monde, qui longe sur 243 km la côte sud-ouest du Victoria, ou bien pour la Legendary Pacific Coast Drive entre Sydney et Brisbane (930 km), ou encore pour la spectaculaire route reliant sur 1033 km Sydney à Melbourne. Les plus aventureux choisiront quant à eux des itinéraires moins balisés, comme ceux des Territoires du Nord ou de la Tasmanie.

 

L’aventure tout confort

Le pays dispose d’une remarquable infrastructure d’accueil à même de satisfaire à la fois le désir de nature et d’aventure et l’aspiration au confort. Vous souhaiterez peut-être bénéficier des excellentes installations – jeux pour enfants, machines à laver, sèche-linge, sanitaires, voire piscines – offertes par les très nombreux terrains de camping répartis stratégiquement sur tout le pays. Cette option, généralement recommandée par les loueurs, est toutefois loin d’être la seule. La plupart des 516 parcs nationaux australiens, par exemple, offrent pour un coût modique des aires de camping dans un environnement préservé. En outre, les adeptes du camping spontané seront heureux d’apprendre que l’arrêt pour une nuit devant les plages, parcs ou jardins publics des petites villes ou des villages est généralement toléré et que ces lieux sont souvent équipés de douches, toilettes et tables de pique-nique. Ils éviteront en revanche le centre des grandes villes – compte tenu des difficultés de stationnement et de l’interdiction d’y passer la nuit – et se souviendront qu’il n’est pas conseillé de camper seul dans le bush ou l’outback – les immenses étendues quasi désertiques de l’arrière-pays australien. Hormis ces quelques restrictions et les précautions dictées par le bon sens – compte tenu des distances et de conditions climatiques parfois extrêmes –, le camping mobile est sûr et considéré comme le meilleur moyen de découvrir tout ce que le pays a à offrir.

 

Choisissez votre véhicule

Si, dans la pratique, les différentes appellations des véhicules dédiés à ce type de vacances – camping-cars, campers, campervans ou motor-homes – sont souvent utilisées indistinctement, on peut dire que les trois premières désignent des véhicules de type fourgonnette pouvant loger entre deux et quatre personnes et dans lesquels ont été installées des couchettes et, généralement, une kitchenette. L’exemple type en est le célèbre « bus Volkswagen », devenu dans les années soixante le van fétiche des jeunes marginaux en quête de liberté. Le motor-home, quant à lui, est un véhicule de plus grande taille spécialement conçu et construit pour le camping mobile et pouvant loger jusqu’à six personnes. Son confort – et son prix – sont généralement supérieurs, car il bénéficie, en plus des éléments cités plus haut, de toilettes, d’une douche, de la télévision et d’un système performant de climatisation et de chauffage.

De nombreuses marques opèrent sur le marché australien de la location de camping-cars ou de motor-homes. Il existe donc une saine concurrence, qu’il est recommandé de faire jouer pour obtenir les meilleures conditions. Vous trouverez des centres de location à proximité des aéroports de toutes les grandes villes et pourrez prévoir, moyennant quelques frais supplémentaires, un aller simple entre n’importe lesquelles de ces villes (à l’exception de Hobart, en Tasmanie).

 

Un budget à établir

En termes de budget, la location du véhicule et le carburant sont les deux principaux postes à prendre en compte, car la circulation sur les routes et autoroutes australiennes est gratuite.

Selon le loueur, le modèle et la période de l’année, le prix de la location s’établit entre 250 et 2 000 dollars australiens par semaine. Ce prix inclut le kilométrage illimité, la TVA (10 %), l’assurance, le matériel de cuisine, l’assistance routière, les cartes touristiques et l’annuaire des terrains de camping. D’autres éléments peuvent être inclus, notamment la taxe d’État (3 % du montant total de la location), la recharge de gaz, le linge de maison et la possibilité de conducteurs multiples. Les frais d’abandon en cas d’aller simple (entre 260 et 360 dollars) sont facturés en supplément.

Si l’assurance est incluse dans le prix de la location, la franchise en cas d’accident peut atteindre 7 500 dollars. La caution demandée à la prise du véhicule est d’ailleurs généralement du même montant. Il existe toutefois de nombreuses options de rachat de franchise, qui permettent de réduire considérablement cette somme. Il est conseillé d’y souscrire, d’autant que le rachat de franchise offert par la plupart des cartes bancaires ne s’applique pas aux camping-cars ou aux motor-homes.

Le prix du carburant varie selon les régions, le moins cher étant l’essence sans plomb (entre 1,30 et 1,60 dollar le litre selon que le plein se fasse en ville ou dans l’outback). Le diesel a un prix plus élevé (entre 1,40 et 1,70 dollar le litre). La consommation d’un camping-car ou d’un motor-home, quant à elle, s’établit entre 10 et 15 litres aux 100 km selon les modèles de véhicule.

Les variables budgétaires sont donc nombreuses et l’émergence des compagnies aériennes low-cost a certes réduit la compétitivité du camping mobile, mais un calcul rapide vous montrera que son coût se situe en-deçà de l’option plus classique associant l’hôtel et la location de voitures, tout en offrant une souplesse et une liberté de mouvement bien supérieures.

Alors, n’hésitez plus. Si l’Europe bascule lentement dans l’hiver, c’est le printemps aux antipodes et les immensités australiennes vous attendent. Avant de vous aventurer sur les routes de l’outback, toutefois, assurez-vous d’avoir fait le plein de carburant et d’eau et accordez-vous une dernière halte en ville pour remplir le réfrigérateur et le congélateur de votre maison mobile. L’esprit libéré de ces contingences matérielles, vous pourrez alors apprécier sans entraves les innombrables trésors que l’île-continent vous réserve en exclusivité.

 

Informations pratiques

Permis et âge
Le permis de conduire international ou un permis national accompagné d’une traduction anglaise certifiée sont exigés par les loueurs. L'âge minimal pour conduire un camping-car en Australie est de 21 ans. L’âge maximal est de 75 ans.

Principales agences de location
Maui Motorhomes : www.maui.com.au
Britz Campervans and 4WDs : www.britz.com
Mighty Cars and Campers : www.mightycampers.com.au

Principaux réseaux de terrains de camping
BIG4 Holiday Parks : www.big4.com.au
Top Tourist Parks : www.toptouristparks.com.au/parks
OZ Parks : www.ozparks.com.au
Il est conseillé de réserver pour éviter les déconvenues.

Site généraliste pour préparer votre voyage
www.guide-australie.com

Les sites cités dans ce reportage

Great Ocean Road Great Ocean Road
Great Ocean Road
Torquay