Probablement né à Londres vers 1860, le Fish and Chips est un filet de poisson frit dans la pâte ou roulé dans la chapelure, accompagné de frites. À l’instar du bus à impériale et des cabines téléphoniques rouges, c’est un emblème inoxydable de la restauration rapide au Royaume-Uni – qui désormais séduit même les chefs étoilés !

Difficile pourtant d’authentifier l’acte de naissance de ce plat emblématique de la restauration rapide britannique qui a essaimé partout dans le monde, sous une forme ou une autre, de l’Australie à la Nouvelle-Zélande et de l’Afrique du Sud au Canada. Dickens, dans son Oliver Twist, est le premier à mentionner une boutique qui vend du poisson frit en 1839 – on connaissait aussi les frites, mais les deux ingrédients n’étaient pas associés. On dit aussi que dans sa version primitive (le pescado frito) ce met aurait été introduit en Angleterre aux 17e s. et 18e s. par les Juifs séfarades portugais.

La consommation de poisson s’était répandue dans la classe ouvrière au Royaume-Uni dans la seconde moitié du 19e s. avec le développement de la pêche au chalut dans la Mer du Nord. Il faut attendre 1860 pour qu’un commerçant juif nommé Joseph Malin marie poisson et pomme de terre et en fasse directement commerce dans sa boutique de Londres. Notons aussi que la ville de Lancaster revendique elle aussi la paternité de ce joyau de la couronne britannique. 

En Angleterre, c’est souvent le cabillaud qui est le poisson de référence du Fish and Chips, mais on trouve aussi du lieu jaune et même de la plie ou de la raie. Au nord du pays, c’est l’aiglefin qui prédomine. Comble d’hygiène, le Fish and Chips a longtemps été servi emballé dans du papier journal – ce qui explique peut-être les tirages importants de la presse britannique... Aujourd’hui, il est servi proprement dans un emballage en carton recyclé, à l’instar de n’importe quel hamburger. D’ailleurs, face au produit phare de la gastronomie américaine, le Fish and Chips se porte très bien, et demeure le pilier de la restauration rapide à emporter en Angleterre.

 

Le Fish and Chips a plus de 150 ans

L'auteur

Fabienne Game

Journaliste et réalisatrice de films documentaires, je vis et travaille à Londres depuis plusieurs années. De mon enfance passée en France, aux Etats-Unis et au Mexique, j'ai gardé le goût des voyages et des rencontres, avec aujourd'hui une prédilection pour les cultures d’Extrême Orient.
Voir tous les reportages de la destination