En visite au British Museum ? N'hésitez pas ! Allez jeter un œil sur la magnifique façade victorienne de la boutique James Smith and Sons, sise à l'angle de New Oxford Street et de Bloomsburry Street. Inchangé depuis 187 ans, ce magasin vend des parapluies merveilleusement classiques. And So British !

Toute en boiseries sombres, la décoration intérieure évoque un décor de My Fair Lady : il y a un vieux comptoir, des tiroirs de toutes tailles avec leurs étiquettes, des rangées de parapluies et de cannes, trois chaises, et sur les murs, au-dessus des vitrines, des enseignes du siècle dernier et des cornes de cervidés, mouflons, taureaux... un atelier au sous-sol et un minuscule bureau à l'étage.

Couleurs vives pour les femmes, sombres pour les hommes ; des poignées en bois par dizaines. Et des pommeaux qui attirent d'emblée le regard : têtes de vieillard, de crocodile, de mort, de canard... en argent, résine, ou taillés dans du bois... Une série étonnante de têtes de chiens en bois sculpté : schnauzer, basset, boxer, pointer, terrier. On peut acheter un parapluie sur place ou faire une commande spéciale, avec la toile, la poignée, le bois et l'embout de son choix. L'invariant :

"une excellente qualité pour un prix raisonnable"

résume Phil Naisbitt, le manager des lieux. De fait, la boutique s'adresse à toutes les bourses. Avec, par exemple, dans la collection London, le parapluie à poignée d'acajou à 59,90£ ; et dans la collection Solid Stick, celui au pommeau en racine de prunellier (370£).

"Nous vendons trois types de parapluies. Ceux que nous fabriquons sur commande spéciale (avec des matériaux rares ) ; ceux que nous concevons et assemblons au Royaume-Uni, avec des composants britanniques et européens.
La qualité des matières - bois exotique, cuir, corne, velours, argent, toile... - est fondamentale et nous travaillons depuis des décennies avec des entreprises artisanales européennes auxquelles nous sommes fidèles. Un fabricant de pommeaux en corne par exemple, établi au 17ème siècle !
Enfin, notre boutique vend aussi quelques marques contemporaines de renom telles que Fulton, Knirps, Pierre Vaux, Lulu Guiness, Kate Kidston... avec des prix qui démarrent à 16£. Nos parapluies s'adressent à tout le monde."

La société a été fondée en 1830 à Londres. James Smith vend alors des parapluies qu'il fabrique quasiment seul avec du cuivre et des fanons de baleine. En 1851, Samuel Fox invente l'armature en acier léger. Le fils Smith est le premier à intégrer l'innovation dans sa fabrication. Le commerce se développe si bien qu'il doit l'agrandir et installe le magasin-atelier au 53 New Oxford Street. L'affaire familiale emploie aujourd'hui 10 personnes. Et ne connaît pas la crise.

"Essentiel, le service est très apprécié : nous réparons tous nos parapluies nous-mêmes, ici, dans notre atelier, poursuit Phil. Et puis nous restons fidèles à notre tradition, plutôt conservative de qualité plus que durable. Indémodable. Pas de couleurs ou de motifs extravagants. Mais des valeurs sûres : noir, bleu marine, vert sapin et quelques motifs tartans pour les hommes par exemple."

Un style classique, sobre, pratique, solide, intemporel... British. En un mot : élégant.

 

Informations pratiques

James Smith and Sons
Hazelwood House
53 New Oxford St, London, Greater London WC1A 1BL

Métro le plus proche : Tottenham Court Rd
www.james-smith.co.uk

 

L'auteur

Fabienne Game

Journaliste et réalisatrice de films documentaires, je vis et travaille à Londres depuis plusieurs années. De mon enfance passée en France, aux Etats-Unis et au Mexique, j'ai gardé le goût des voyages et des rencontres, avec aujourd'hui une prédilection pour les cultures d’Extrême Orient.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

British Museum British Museum
British Museum
London
3h00