Deuxième ville du Portugal, Porto n'a pas seulement donné son nom à quelques-uns des plus grands vins du monde : elle est également l'une des villes les plus pittoresques et savoureuses qui soient.

Porto est bien plus qu'une somme de rues, de maisons et de gens qu'il suffirait de décrire et de visiter. C'est une présence qui se vit et se ressent au jour le jour. De l'avis même de ses habitants, cette cité fluviale et océanique, souvent humide et brumeuse, a toujours été traditionnelle dans ses opinions et ses goûts (culinaires, notamment !). Moins théâtrale et cosmopolite que Lisbonne, elle possède un je-ne-sais-quoi d'austère et de mélancolique, à l'image de ses murs en granit et de ses rues étroites qui descendent la colline au-dessus du Douro...

Porto, pourtant, est une ville fascinante et vivante, à la fois médiévale et baroque, populaire et bourgeoise, laborieuse et décontractée, qui se prête au vagabondage et à la rêverie. Pour la découvrir, nous vous proposons non pas un circuit touristique pré-établi, mais une galerie d'images et de lieux qui nous semblent exprimer sa quintessence.

Sur les bord du Douro

La première chose qui frappe lorsqu'on arrive à Porto, c'est le fleuve Douro, en provenance d'Espagne, qui traverse la ville juste avant de se jeter dans l'océan. Ses rives souvent abruptes sont reliées par plusieurs ponts métalliques spectaculaires. Le pont Dom Luís I, construit en 1886 par des disciples de Gustave Eiffel et d'une portée de 172 m, est le plus impressionnant, avec ses deux tabliers qui permettent de desservir les quartiers haut et bas de la ville. Au pied de cet édifice, vous n'aurez plus qu'à longer le cais da Ribeira qui offre l'une des plus belles promenades de la ville depuis sa restauration en 2001. Ce quai, dominé par des maisons du 18e s. multicolores, arbore une terrasse qui est l'un des hauts lieux de la gastronomie et de la vie nocturne : le restaurant Dom Tonho.

En face, vous apercevez Vila Nova de Gaia, sur la rive gauche du Douro, où sont concentrés depuis le 19e s. les chais prestigieux des 58 grandes maisons de Porto : Ramos Pinto, Taylor's, Sandeman, Niepoort, Burmester, etc. C'est là que le raisin, récolté sur les versants du Haut-Douro, était amené autrefois à bord des barcos rabelos (bateaux à voile à fond plat) après 150 km de navigation. Nous vous conseillons de visiter les chais et le musée de la maison Ramos Pinto, fondée en 1880, qui fit beaucoup pour la qualité et la commercialisation des vins de Porto au début du 20e s. Vous pourrez y admirer une magnifique collection d'affiches et d'azulejos de la Belle Époque dont la sensualité a longtemps fait scandale.

Malgré le tourisme, le Porto historique, classé au Patrimoine mondial de l'Unesco, a conservé son authenticité et sa vie populaire, à l'image de ses tascos (bistrots) bruyants et animés, de ses minuscules marchés improvisés à l'angle d'une rue, de ses balcons fleuris où sèche le linge et de ses échoppes des barbeiros et cabeleireiros (barbiers et coiffeurs traditionnels), vrais musées vivants faisant partie du patrimoine affectif de la ville…

N'hésitez donc pas à gravir les rues étroites qui surplombent le quai de Ribeira, comme la rua das Flores qui remonte vers la gare Belle Époque de Sao Bento : bordée de demeures du 18e s. et de commerces traditionnels, elle était autrefois la rue des orfèvres et des joailliers. Juste au-dessus, près de la Torre dos Clérigos (une tour baroque haute de plus de 75 m et qui offre un panorama sur la ville), la rua da Estrada da Assunçao abrite l'une des plus vieilles boutiques de Porto : la Casa Oriental, dont la peinture murale évoque le passé colonial du Portugal. Vous y trouverez l'une des meilleures morues de la ville, des oranges et des citrons du Portugal et des épices rares. Tout le quartier alentour mérite d'être parcouru, avec ses balcons en fer forgé et ses vieux azulejos ; au détour d'une rue, une placette ornée d'un palmier offre une vue plongeante sur les rives du Douro. Bien des demeures mériteraient d'être restaurées, certes, mais pour l'instant, c'est un quartier qui vit et non une vitrine pour touristes ; l'inflation immobilière, contrairement aux autres centre villes d'Europe, n'y a pas encore chassé le petit peuple.

Église Sao Francisco et le quartier de Foz do Douro

Au-dessus du quai de Ribeira, l'église gothique São Francisco est un haut lieu historique de Porto. Sa sobriété correspondait à l'esprit de pauvreté de l'ordre des Franciscains. Mais cet ordre devenu très puissant dès le 17e s. se vit octroyer privilèges et biens matériels. Ainsi, à l'intérieur de l'église, les murs nus furent-ils couverts d'une décoration baroque exubérante : aujourd'hui encore, les autels, les murs et les voûtes sont littéralement ensevelis sous un foisonnement de bois sculptés et dorés (17e et 18e s.). À voir absolument !

À l'extrémité Ouest de Porto, le quartier résidentiel de Foz est un lieu magique où les eaux du Douro se jettent dans l'océan atlantique. Pour y accéder, nous vous conseillons d'emprunter le vieux tramway en bois au départ du quai de Ribeira, sous l'église São Francisco. Vous longerez alors le fleuve pendant 20 minutes et passerez sous le pont da Arrábida, construit en 1961, dont l'unique arche de 270 m offre un superbe panorama sur le vieux Porto, et sous le pont Don Luis. Foz, connu pour ses villas bourgeoises, ses hôtels, ses palmiers, ses plages de sable et ses restaurants branchés, comme le Cafeina, rua do Padrao. Les pêcheurs à la ligne se donnent rendez-vous sur le quai, près du Castelo de S. Joao qui abrite également un club de tennis réputé. Un bar installé sur la Praia da Luz (plage de la lumière) dispose toute l'année, sur une estrade de bois, d'une rangée de transats ; après la baignade, vous pourrez y regarder le coucher du soleil en dégustant un vieux porto…

L'art du farniente à Porto

Les 270 000 habitants de Porto intra-muros manifestent un goût remarquable pour le farniente et l'oisiveté. Ici, on aime prendre son temps, qu'il s'agisse de prendre un café serré, de lire son journal ou d'entrer dans l'une des nombreuses librairies de la ville. Deux lieux sont emblématiques de cet art de vivre à Porto.

Le café de l'hôtel Majestic, tout d'abord, est situé dans la rue la plus commerçante et la plus animée de la ville : la rua Santa Catarina. Inauguré en 1921, le Majestic a conservé sa belle devanture Art nouveau, ses banquettes en cuir noir, ses miroirs et ses murs richement ornés. Ce café, où l'on peut rester des heures à lire ou rêvasser, est une institution qui accueille de nombreux événements culturels : séances de poésie, expositions, concerts ou lancement de livres.

L'autre endroit phare est la librairie Lello & Irmao, rua das Carmelitas. Créée en 1881 par le lettré José Pinto de Sousa Lello, cette librairie était aussi à l'époque une maison d'édition prestigieuse au Portugal. En 1996, le quotidien espagnol El País lui a accordé le titre de "plus belle librairie du monde". Lello & Irmao est en effet un monument d'architecture néogothique, avec sa façade blanche et ornementée, son grand vitrail, ses stucs, ses boiseries et son double escalier évoquant l'ambiance solennelle d'une vieille bibliothèque monastique... Un lieu unique où il est aussi possible de déguster un café au premier étage.

Le Porto avant-gardiste

Deux sites, sur les hauteurs de la ville, attestent de la vitalité culturelle et architecturale de Porto.

La Casa da Música, la nouvelle salle de concert de la ville, a ainsi été inaugurée en avril 2005. Son projet remonte à 2001 alors que Porto avait été promu capitale européenne de la culture. Elle est la dernière en date des œuvres de l'architecte néerlandais Rem Koolhaas, associé à Ellen Van Loon. La forme de la Casa da Música (un gros polyèdre irrégulier) symbolise l'ouverture à toutes les formes de musiques. Ses détracteurs et les défenseurs du vieux Porto l'ont surnommée "le caillou"…

Toutefois, son intégration à l'environnement urbain est une réussite, le bâtiment étant situé à proximité de la grande Praça d'Albuquerque, un carrefour stratégique tant du point de vue de la circulation automobile que du point de vue de l'architecture urbaine. Nous sommes ici entre la ville historique, les quartiers bourgeois du 19e s. et le récent quartier d'affaires du nord et de l'ouest. Mais c'est surtout à l'intérieur de la Casa da Musica que Rem Koolhaas a donné libre cours à son imagination pop, directement inspirée des années 1970 ! La salle principale, de forme rectangulaire et ouverte aux lumières extérieures, a été conçue avec l'aide de l'acousticien japonais Yasuhisa Toyota. Des loges en verre parfaitement insonorisées donnent sur la salle et permettent d'accueillir les enfants pendant que leurs parents assistent au concert.

Mais Porto est aussi la ville de l'architecte Alvaro Siza Vieira, lauréat du Pritzker Prize. Ce concepteur de formes contemporaines, susceptible de faire appel aux technologies les plus avancées, fut révélé au grand public lors de l'exposition internationale de Lisbonne de 1998, pour laquelle il avait réalisé le pavillon du Portugal. Dans les années 1990, Siza Vieira s'est vu confier la conception du musée d'art contemporain situé dans le parc de Serralves (près du quartier de Foz). L'architecture de l'édifice, à la fois massive et ouverte à la lumière du jour, s'insère en revanche harmonieusement dans les 18 hectares du parc.

Considéré comme le plus beau jardin de Porto, ce parc romantique dominant la ville était à l'origine la propriété du comte de Vizela. Cet amateur d'art y fit également construire une maison (aujourd'hui ouverte au public) représentative de l'architecture des années 1930, dont il confia la décoration intérieure aux plus grands noms de l'époque : Lalique, Brandt, Perzel et Ruhlmann. Confronter ces deux réalisations architecturales d'avant-garde séparées par un grand jardin à la française s'avère un exercice passionnant !

Informations pratiques

Visit Portugal
www.visitportugal.com

Site Officiel du Tourisme de Porto
www.portoturismo.pt

Les sites cités dans ce reportage

Quai de la Ribeira Quai de la Ribeira
Quai de la Ribeira
Porto
1h30
Ponts de Porto Ponts de Porto
Ponts de Porto
Porto
0h15
Rua das Flores Rua das Flores
Rua das Flores
Porto
0h15
Gare de São Bento Gare de São Bento
Gare de São Bento
Porto
0h30
Foz do Douro Foz do Douro
Foz do Douro
Porto
0h30
Église São Francisco Église São Francisco
Église São Francisco
Guimarães
0h15
Fondation de Serralves Fondation de Serralves
Fondation de Serralves
Porto
2h00