Les origines du fado se perdent dans la nuit des temps. Bonne nouvelle ! C'est une tradition toujours vivace dans les clubs et les restaurants de l'Alfama

Mélopée dérivée des poésies chantées par les troubadours du Moyen-Âge, chant d’origine mauresque ou afro-brésilienne, les hypothèses ne manquent pas sur les origines du fado. Il apparaît au Portugal à la fin du 18e s. à la fois sous la forme d’un chant nostalgique de marins et du chant des femmes du quartier populaire de la Mouraria, à Lisbonne. Il se développe au début du 19e s, puis, à partir de 1870, les aristocrates l’adoptent et s’exercent à exprimer leurs émotions romantiques à travers ces chants. À la fin du siècle, le fado devient un genre littéraire à part entière. À Lisbonne, des spectacles de fado sont donnés tous les soirs dans les quartiers de l’Alfama et du Bairro Alto. Malheureusement, nombre de maisons de fado sont devenues extrêmement touristiques et le chant y perd un peu de son âme. Pourtant, il reste des adresses qui maintiennent un haut niveau d'exigence où se mêle locaux et clients étrangers avertis. La Casa de Linhares en fait partie.

 

 

Informations pratiques

Office de tourisme de Lisbonne

Casa de Linhares

Beco dos Armazéns do Linho 2, Alfama, Lisbonne.

Arrivez en avance, l'adresse n'est pas facile à trouver.
 

L'auteur

G. Rouzeau / F. Jacovlev

Voir tous les reportages de la destination