Mondialement connue comme étant la ville romantique par excellence pour avoir abrité les amours contrariées de Roméo et Juliette, Vérone offre en outre, au hasard des ses ruelles ombragées, une vertigineuse plongée dans l’art et dans le temps. Le tout au cœur d'une région aux paysages enchanteurs.

Une ville aimée...

Jules César a donné à Vérone son statut de cité romaine en 49 av. J.-C. Après lui, l’empereur Auguste l’a dotée de son amphithéâtre. En 250, Gallien l’a fortifiée. En 500, le roi des Ostrogoths Théodoric le Grand en a fait un centre militaire de premier ordre. Entre 1260 et 1387, avec la seigneurie des Della Scala, en particulier sous le gouvernement du très aimé Cangrande, fidèle allié du Saint-Empire, elle connut son apogée politique et économique, qui ne cessa pas sous la tutelle de la République de Venise, entre 1405 et 1797. Occupée par les Autrichiens en 1814, elle fut rattachée à l’Italie en 1866. Cette longue histoire de prospérité ininterrompue lui a valu l’inscription au patrimoine mondial de l’Humanité de l’Unesco, au même titre que l’harmonie de son architecture.


Vérone et la rivière Adige - ©MasterLu/iStock

 

... et romantique...

« Ville des amoureux », « ville de l’amour », Vérone est mondialement connue comme étant la ville romantique par excellence grâce à Shakespeare qui y a situé les amours contrariées de Roméo et Juliette, deux adolescents issus de familles rivales. Le drame a lieu en 1302, à l’époque où la ville était en proie aux luttes intestines opposant les gibelins auxquels appartenaient les Montaigu (Montecchi) et les guelfes, parti des Capulet (Capuleti).
Publiée en 1597, la pièce n’a pas fait tout de suite l’unanimité. La plus ancienne critique, parue à Londres dans le journal du très respecté chroniqueur Samuel Pepys, en 1662, va même jusqu’à dire : « c’est une pièce parmi les pires que j’aie entendues de ma vie ». Et pourtant... Roméo et Juliette est aujourd’hui l’œuvre qui a donné lieu au plus grand nombre d’adaptations dans tous les domaines : au moins 33 opéras sans compter les œuvres symphoniques et les innombrables adaptations théâtrales, ballets, films, séries pour la télévision, romans, bandes dessinées, et même un dessin animé où Roméo et Juliette sont des nains de jardin ! Impossible donc pour les amoureux de séjourner à Vérone sans visiter la maison de Juliette (quand vous verrez un porche entièrement recouvert de graffitis et de déclarations d'amour dans toutes les langues, vous saurez que que c'est là !) et son célèbre balcon, ainsi que son tombeau.


Mur de messages d'amour, Maison de Juliette - ©wjarek/iStock

 

... au cœur des collines

Lovée dans une boucle de l’Adige, Vérone est au cœur d’une région de collines couvertes de vignes et d’oliviers, où des cyprès presque noirs viennent ponctuer une campagne harmonieuse et ondoyante, belle comme un paysage de Mantegna.
La Lessinia, au nord, est limitée par la vallée de l’Adige, les petites Dolomites et la province de Vicence. De nombreux fossiles rappellent que, il y a des millions d’années, cette région était recouverte par la mer. On y vit aujourd’hui de l’élevage et de l’agriculture (oliviers et vignes) et dans la partie septentrionale, montagneuse, du tourisme.
La Valpolicella, au nord-ouest, est voisine du Trentino et de la Valpantena.

Réputée pour ses grands crus, la région de Vérone produit deux célèbres vins DOCG (Dénomination d’origine contrôlée et garantie) : le recioto, un rouge doux élaboré avec du raisin mûr, et l’amarone, un des plus grand vins rouges italiens. Côté DOC, le soave est un blanc sec qui représente à lui seul 40% de la production de la région, et le valpolicella est un rouge généreux et fruité.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

 

Les sites cités dans ce reportage

Arène de Vérone Arène de Vérone
Arène de Vérone
Verona
1h00
Maison de Juliette Maison de Juliette
Maison de Juliette
Verona
0h15
Tombeau de Juliette Tombeau de Juliette
Tombeau de Juliette
Verona
0h15
La Valpolicella La Valpolicella
La Valpolicella
San-Pietro-in-Cariano
4h00