À quinze minutes d'une piazza San Marco bondée, la Venise des Vénitiens continue de vivre, intacte, comme à Castello, un quartier populaire et animé. Dans le plus vaste et le plus peuplé des six sestieri (quartiers) qui composent Venise, le linge sèche encore aux fenêtres, les personnes âgées font tranquillement leurs courses et les bambini jouent au foot dans la rue.

Castello doit probablement son nom à la petite île San Pietro qui devait être jadis défendue par une forteresse (castello). En enjambant le canal San Pietro par le pont de bois de Quintavalle, la vue embrasse squeri (ateliers de réparation et de construction), quais, pontons et bouées.

Sur le verdoyant campo San Pietro se dresse un campanile et l'église San Pietro di Castello qui fut la cathédrale officielle de Venise jusqu'en 1807. Charmé par la poésie décalée du lieu, peut-être reviendrez-vous la dernière semaine de juin pour l'une des manifestations populaires et familiales les plus authentiques de Venise : la fête de San Pietro où l'on déguste des petits plats typiquement vénitiens arrosés de vins locaux sous une voûte céleste faites de centaines d'ampoules colorées.

 

Venise, reine du carnaval

Rendez-vous à Mondonovo Maschere dans la boutique atelier de Guerrino Giano Lovato à deux pas du campo Santa Margherita. Vous serez accueilli à bras ouverts par cet ancien historien de l'art à qui l'on doit la plus grande partie de la restauration du théâtre de la Fenice - l'homme maîtrise toutes les techniques, de la peinture à fresque à l'art du stuc. "Gianni" y défend une tradition de qualité, le masque en papier mâché, et une inspiration revisitée et enrichie de multiples apports, allant du carnaval de Rio à la bande dessinée. Les plus grandes troupes de Commedia dell'Arte italiennes passent commande chez lui.

Selon Gianni, le masque vénitien classique, discret et neutre, reposait sur "les qualités d'interprète de celui qui le portait". Aujourd'hui, et il le dit sans acrimonie, "c'est le triomphe du narcissisme" comme l'attestent ces nombreux masques de célébrités qui offrent une personnalité d'emprunt. Vous trouverez chez lui une sélection de véritables masques anatomiques, c'est-à-dire faits pour être portés et non pas accrochés à un mur, dans une gamme de prix allant de 25 € à 100 €.

 

Castello, quartier des pirates de l'Adriatique

En remontant le fondamenta S. Anna, on dépasse une gondole amarrée au quai et remplie de fruits et légumes où les gens du quartier viennent remplir leur cabas avec de petits artichauts violets de Ligure, des asperges de Vénétie ou de la salade de Trévise. Un peu plus loin, le poissonnier dispose ses soles, ses rougets et ses seiches avec lesquelles on prépare les délicieux spaghetti al nero di sepia (à l'encre de seiche), plat typique à goûter absolument.

Plus loin sur la gauche, jetez un œil dans la calle delle Furlane qui aligne de modestes bâtisses du 18e s. semblables à celles qu'on trouve dans le Frioul. Leurs habitants venaient chercher à Venise du travail. Les femmes étaient employées comme lavandières, nourrices et servantes.

Voici maintenant la via Garibaldi (la seule à Venise à porter le nom de via), la plus large de la ville (17,5 m) qui occupe l'ancien rio di Castello comblé sur ordre de Napoléon. Aérée, animée, ponctuée de nombreux cafés, bars à vins et de quelques bonnes petites osterie, la via Garibaldi est très agréable à parcourir. Dans ce quartier populaire, le matin, on prend plutôt un'ombra di vino (un verre de vin) qu'un café - un prosecco par exemple ou un ballon de blanc. S'il y a des cicheti, ces délicieux petits amuse-gueules vénitiens, alors c'est encore mieux !

Juste à côté, une trattoria baptisée Sottoprova  - qui signifie la "conditionnelle" - évoque le passé carcéral de certains des habitants de Castello. Après la Seconde Guerre mondiale, le quartier, occupé par les forces armées américaines, débordait d'animation, avec l'arrivée des premiers juke-box et de nombreux orchestres. Les jeunes se livraient à toutes sortes de trafics (pénicilline d'abord, puis cigarettes ensuite) grâce à des hors-bord puissants qui leur valurent le surnom de "pirates de l'Adriatique".

 

L'Arsenal

Pièce maîtresse du quartier de Castello, voici maintenant l'Arsenal - véritable ville dans la ville, aujourd'hui en grande partie à l'abandon - qui fit de Venise la puissance maritime que l'on sait. À l'apogée de la Sérénissime, c'était le plus grand chantier naval d'Europe : 5000 ouvriers construisant jusqu'à deux bateaux par jour y formaient un genre d'aristocratie.

Le portail, fortement marqué par l'Antiquité, avec ses lions, ses statues mythologiques et ses colonnes de marbre grec, représente la première œuvre Renaissance de Venise (1460). Le plus grand des lions, à gauche, rapporté à Venise en 1692 comme trophée de guerre, gardait l'entrée du port du Pirée à Athènes.

Tout autour de l'Arsenal habitaient non seulement des ouvriers et des marins vénitiens, mais aussi des Arabes, des Turcs, des Byzantins, des Syriens, des aventuriers des quatre coins du monde et d'anciens esclaves. Le quartier formait une mosaïque de nationalités unique au monde.

Guère étonnant que Corte Sconta, le restaurant préféré d'Hugo Pratt, soit situé à deux pas, calle Pestrin. Cette adresse connue de tous les Vénitiens excelle dans la préparation des poissons, des crustacés et des coquillages. Une autre manière de prendre la mer...

 

Informations pratiques

Turismo Venezia
http://en.turismovenezia.it/

 

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Castello Castello
Castello
Venezia
1h00
Île de San Pietro Île de San Pietro
Île de San Pietro
Venezia
1h00
Église San Pietro di Castello Église San Pietro di Castello
Église San Pietro di Castello
Venezia
0h15
Place Santa Margherita Place Santa Margherita
Place Santa Margherita
Venezia
0h15
Théâtre de la Fenice Théâtre de la Fenice
Théâtre de la Fenice
Venezia
0h30
Arsenal de Venise Arsenal de Venise
Arsenal de Venise
Venezia