La Maremma, ce sont des marécages, des pinèdes, des dunes, des collines couvertes de maquis, des plaines saumâtres, des forêts de chênes et même une moyenne montagne parsemée de bourgs bâtis dans le tuf, qui offrent un abri à une faune exceptionnellement riche. La Maremma, c’est une Toscane secrète et généreuse, encore peu fréquentée.

Occupant tout le sud-ouest de la Toscane, le long de la côte tyrrhénienne, cette région basse, où le cordon littoral a empêché les cours d’eau de se verser librement dans la mer – créant ainsi une zone marécageuse –, a été assainie au cours des 19e et 20e s. ; elle est devenue aujourd’hui un immense espace encore vierge par endroits. Un territoire à part, que la malaria a isolé du reste de l’Italie jusqu’à une époque très récente, et qui, par là même, a conservé une personnalité très attachante, très différente du reste de la Toscane.

Créé en 1975, le Parco Regionale della Maremma est une réussite. Il a su préserver, dans un territoire relativement restreint, une extraordinaire variété d’écosystèmes et sauvegarder les nombreuses espèces de faune et de flore qui diffèrent selon les caractéristiques d’un climat tour à tour continental, méditerranéen et, dans certains cas particuliers, subdésertique. C’est ici le domaine des sangliers – l’emblème du parc –, des renards, chevreuils, belettes, faucons, mouettes, hérons,… une faune abondante qui s’épanouit ici en toute quiétude. Les randonnées et les accès y sont contrôlés, jusqu’à sa superbe plage de l’Alberese qui prend des allures de plage du bout du monde avec ses cabanes de bois insolites à la Robinson Crusoé.

Un peu plus loin, le promontoire de l’Argentario est une presqu’île assez exclusive avec deux importantes stations balnéaires, Porto Santo Stefano et Porto Ercole d’où part la pinède et la longue plage de la Feniglia. Il constitue un des spots préférés de la bourgoisie et de l’aristocratie romaine, tout comme le ravissant village de Capalbio.

De jolis villages et des petites cités, justement il y en a dans les terres, érigés sur des promontoires… Massa Marittima la médiévale, Montemerano, Sorano, Sovana, Pitigliano sur son éperon de tuf volcanique et Saturnia, connu également pour ses bains naturels dans des eaux sulfureuses.

Et mets et vins ne sont pas en reste dans une région d’élevage bovin très riche de traditions, avec les vignobles de Morellino di Scansano.

 

Informations pratiques

Parc de la Maremma
Terme di Saturnia
Office national du tourisme italien

 

L'auteur

Philippe Orain

Etre rédacteur en chef du Guide Vert Michelin c’est avant tout conforter sa nature de voyageur ! Passionné par l’Italie, mon second pays, les USA et les belles routes de France, je suis toujours en quête de bonnes adresses et aime faire partager mes coups de coeur.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

La Maremme La Maremme
La Maremme
Grosseto
4h00