À Milan, l'apéritif n'est pas seulement un moment convivial autour d'un verre, c'est un véritable festin : on y déguste des cocktails raffinés accompagnés de savoureuses bouchées à volonté. À mi-chemin entre l'apéritif et le dîner, cette tradition culinaire constitue l'un des piliers de l'art de vivre à la milanaise. Nos explications et nos adresses.

Capitale de la mode et du design, place forte de la finance, poumon économique de l'Italie... Milan est la plus prospère et la plus dynamique des villes italiennes, et il règne dans la ville un climat de frénésie très éloigné de la dolce vita à la romaine... À une exception près : l'aperitivo. En fin de journée, à l'heure où les employés sortent des bureaux, le rythme de la ville s'apaise. Les Milanais se retrouvent dans les bars de la ville pour prendre l'apéritif : entre amis, entre collègues, en amoureux ou en famille... La tradition veut que l'on prenne, plutôt qu'un verre de vin, un apéritif à base de liqueur amère. Les deux grands amers milanais sont l'Amaro Ramazzoti et le Campari. On boit généralement le second allongé avec du Prosecco et de l'eau de Seltz (Campari Spritz).

Mais si l'aperitivo a la milanese est considéré comme la quintessence de l'apéritif italien, ce n'est pas tant pour ses boissons alcoolisées que pour l'opulence de son offre culinaire. Alors que dans le reste de l'Italie, l'apéritif s'organise généralement autour de la trilogie olives-chips-cacahuètes, la tradition milanaise veut que l'on grignote une grande variété de bouchées, petits fours, canapés, charcuteries et fromages au cours de ce rituel qui marque la fin de la journée et qui se veut un moment de détente après une journée de travail. Il s'agit donc d'un véritable festin, à mi-chemin entre l'apéritif et le dîner, qui lui vaut le surnom d'apericena (apéritif dînatoire), et qui plus est à volonté, puisque chaque assiette vide est prestement remplacée par une nouvelle assiette chargée de mets par les serveurs. Et le tout pour un prix oscillant entre 10 et 15 euros par verre selon les endroits. Autant dire que les Milanais ne s'en privent pas et que prendre l'apéritif est un rituel social ancré dans leur quotidien.


Aperitivo a la milanese, ©LaraBelova/iStock

Temple dédié au Campari, le bar Camparino in Galleria est un passage obligé pour les amateurs de la précieuse liqueur de couleur rouge vif. Ce lieu mythique, qui a ouvert ses portes en 1915, est resté dans son jus, avec ses murs revêtus d'une immense mosaïque art nouveau, son carrelage en damier et son grand comptoir en bois verni derrière lequel une rangée de garçons de café arborant la veste crème et le nœud papillon de rigueur préparent les cocktails.
L'offre culinaire accompagnant les cocktails est certes basique – chips et variations de petits chaussons salés à toute heure de la journée – mais le décor historique et la vue valent le détour : idéalement situé à l'angle de la place de la cathédrale et de la somptueuse Galleria Vittorio Emanuele II, ce passage couvert historique garni de boutiques de luxe, le bar est doté d'une petite terrasse vitrée qui a pignon sur ces deux chef-d'œuvres monumentaux. Notre conseil : allez y déguster un Campari Spritz de préférence en semaine si vous voulez éviter d'avoir l'impression d'être dans un aquarium, l'artère commerçante étant noire de monde le week-end.


Camparino in Galleria, ©befa/iStock

Autre lieu emblématique de la capitale lombarde, le Grand Hotel et de Milan, situé à deux pas de la Scala, est célèbre pour avoir compté parmi ses hôtes les plus prestigieux le compositeur d'opéra Giuseppe Verdi et la Callas. À défaut de pouvoir s'offrir une chambre à plusieurs centaines d'euros la nuit dans cet établissement cinq étoiles, on peut profiter de la beauté des lieux en prenant l'apéritif confortablement installé dans l'un des canapés couleur citrouille du Gerry's Bar, situé au fond du lobby de l'hôtel. En sus des traditionnelles chips, cacahuètes et taralli (biscuits apéritifs typiques), on sirote son cocktail avec un généreux assortiment de canapés, de mini-tartes salées et de croquettes à la viande et aux légumes, le tout pour à peine quelques euros de plus que dans les bars classiques du centre-ville de Milan.

Quelques pâtés de maisons plus loin, près du Quadrilatère de la mode et de la rue Monte Napoleone avec son enfilade de boutiques de luxe et de voitures de sport, le restaurant Il Salumaio di Montenapoleone offre un cadre de rêve pour un apéritif en plein air. Nichée dans une de ces superbes cours intérieures typiques de l'architecture milanaise, à l'arrière du musée Bagatti Valsecchi, la terrasse du restaurant est propice à la rêverie, avec son mobilier de jardin et ses imposants citronniers. On y sirote son spritz avec un mélange coloré de petits fours, de charcuterie, d'olives et de crudités.

Pour se fondre dans la vie nocturne milanaise et prendre l'aperitivo à la manière des habitants, mieux vaut quitter le cossu centre-ville pour se rendre dans le quartier des Navigli, dans le sud-ouest de la ville. Percé de canaux et de voies navigables, ce quartier qui compte de nombreux bars et restaurants est très animé en soirée et durant le week-end. Le must ? Oubliez les classiques italiens tels que le Spritz, le Martini dry ou l'Americano : les Milanais raffolent des cocktails. Le Mag Cafè, situé au bord du Naviglio Grande, dispose d'une excellente carte de cocktails créée par ses mixologistes et fréquemment renouvelée. Très chaleureux, l'intérieur du bar ressemble à une brocante, avec sa multitude d'objets hétéroclites accrochés aux murs ou pendus au plafond. On sirote son cocktail avec une assiette de charcuterie et de fromage accompagnée de quelques crackers au romarin.


Quartier des Navigli, ©CarmenMurillo/iStock

 

Carnet d'adresses

Camparino in Galleria
Piazza del Duomo 21
Du mardi au dimanche de 7h15 à 20h40
www.camparino.it

Gerry's Bar (Grand Hotel et de Milan)
Via Manzoni 29
Tous les jours
www.grandhoteletdemilan.it

Il Salumaio di Montenapoleone
Via Santo Spirito 10
Du lundi au samedi de 9h à 22h30

Mag Cafè
Ripa di Porta Ticinese 43
Tous les jours de 7h30 à 01h30

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

 

L'auteur

Annabelle Georgen

Tombée sous le charme de Berlin à la fin de mes études, je suis aujourd'hui correspondante en Allemagne pour la presse française. Quand je n'explore pas l'effervescente vie culturelle berlinoise, j'aime arpenter le monde et ne manque jamais de ramener quelques reportages dans mes valises.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Cathédrale de Milan Cathédrale de Milan
Cathédrale de Milan
Milano
1h00
Galerie Victor Emmanuel II Galerie Victor Emmanuel II
Galerie Victor Emmanuel II
Milano
1h00
Théâtre de la Scala Théâtre de la Scala
Théâtre de la Scala
Milano
0h30
Quadrilatère de la mode Quadrilatère de la mode
Quadrilatère de la mode
Milano
0h15
Musée Bagatti Valsecchi
Musée Bagatti Valsecchi
Milano