La pointe de la Botte italienne cache des surprises de taille. Et notamment cette montagne, au cœur de la Calabre écrasée de soleil. Dans ce relief tourmenté et boisé, agréable l’été et enneigé l’hiver, se cachent des villages fantômes, une station de ski et des monolithes intrigants. Une vraie sensation au bout de l’Italie.

Qui, ne connaissant pas la Calabre, peut imaginer que ces terres méditerranéennes inondées de soleil et cernées par les mers sont dominées en leur centre par une montagne s’élevant à 1 955 m ? Certes, ce ne sont ni les Alpes, ni les Pyrénées. Plutôt une sorte de massif corse, planté de chênes et de résineux et sillonné de routes tortueuses et désertes comme dans l’Île de Beauté.

Mais quel contraste avec la côte ! Par son caractère intègre et la richesse de sa biodiversité, le massif est protégé depuis 1994 par un Parc national. 77 000 hectares, qui forment une sorte de pyramide au dessus de la Méditerranée. Le cœur de l’Aspromonte est quasiment vide d’habitants. L’itinéraire Gerace-Cittanova en témoigne, route d’altitude entre mers Tyrrhénienne et Ionienne tracée au cœur de forêts et de vallées profondes. De ci, de là, des vaches errantes traversent la chaussée, des fontaines scandent le bord de la route. Tandis que de rares bergers accompagnent des troupeaux de chèvres. La Corse, on vous dit…

 

Une station de ski, Gambarie

Territoire exceptionnel pour la randonnée, il conserve même au plus fort de l’été des températures clémentes. Sa frondaison est parfois interrompue par des champs de fougères et des prairies d’altitude. Avec une pointe de brume, cela donne au massif des airs mystérieux, un sentiment éprouvé par exemple au sanctuaire de San Nicodeme, à Mammola. L’hiver, la montagne est fréquemment enneigée et l’on peut même y skier. L’unique station, Gambarie (1 400 m) accueille même des Siciliens, quand ces derniers ne peuvent skier sur les pentes de l’Etna, impraticables lors des éruptions. C’est l’un des rares endroits d’Europe où l’on peut dévaler des pistes en regardant la mer.


©Dragoncello/iStock

100% nature, l’Aspromonte se distingue aussi par ses cascades. Le massif en compterait plus de 500. Cascades de Marmarico (114 m de haut), de Palmarello, Fiogarelle, Salino, Malacaccia, Torrente Acone… Autant d’occasions de balades et de baignades rafraîchissantes. Une autre surprise se cache sur les versants est du massif, entre les villages de San Luca (fief de la ‘Ndrangheta calabraise…) et de Natile Vecchio : la Vallée des Grandes Pierres.

 

 

Monolithes de la Vallée des Grandes Pierres

D’immenses monolithes en pierre sédimentaire nue s’élèvent au dessus des pentes forestières, comme autant de vigies naturelles qui surveilleraient le territoire. Les formes arrondies ou fantasmagoriques de Pietra Cappa, Pietra Lunga, Pietra Castello ou Pietre di Febo sont le prétexte à des légendes qui sans doute survivent encore dans les familles sud calabraises…


Le rocher Pietra Cappa - ©DEA/S VANNINI/De Agostini Editore/age fotostock

Car oui, il y a des habitants dans l’Aspromonte ! Plus exactement sur ses pentes, là où se dressent de nombreux villages éperons. A l’extrême nord du massif, Mammola ressemble à tous ces bourgs italiens perclus de ruelles étroites et pentues où même les triporteurs peinent à circuler. La tradition veut qu’on vienne y manger… de la morue.

 

Gerace, village star de l’Aspromonte

L’histoire se perd dans la nuit des temps mais elle raconte que des Vénitiens auraient découvert la tradition du stockfish aux îles Lofoten. L’habitude se serait propagée jusqu’ici. D’autres affirment que ce sont des conquérants Normands qui l’ont importé. Toujours est-il qu’une dizaine de restaurants du village proposent de la morue dans leurs menus. Elle provient de l’entreprise Stocco di Mammola, une société familiale nichée dans une ruelle du bourg, qui la dessale dans des bacs remplis d’eau de source.

Bonne pêche, ou bonne pioche, c’est aussi le sentiment qu’éprouve le visiteur en découvrant le village de Gerace. Perché à 500 m sur son promontoire, quelques kilomètres en retrait de la mer Ionienne, c’est la star incontestée de l’Aspromonte. L’explication est simple : sous les Normands, qui occupèrent la Calabre à partir du 11e s., Gerace fut le siège d’une riche principauté, symbolisée par les ruines du château de Hauteville.


Village de Gerace - ©Guillaumin/imageBROKER/age fotostock

 

Cathédrale romano-normande

Par la suite, il fut toujours un fief comtal et religieux et compta jusqu’à 128 églises. Il n’en reste « que » 17 aujourd’hui mais elles contribuent à l’atmosphère médiévale d’un village agrémenté de placettes, arches, portiques, fenêtres géminées… Symbole, la cathédrale de Santa Maria Assunta, de style romano-normand, cache en sous-sol une crypte qui fut jadis une église orthodoxe… Ce n’est pas étonnant, une partie de l’Aspromonte, montagne décidément pleine du surprises, fut occupée par les Grecs.

 

Informations pratiques

Y aller
Avec Alitalia : vols quotidiens de Paris vers Rome (Fiumicino), Milan ou Turin, puis correspondance vers Reggio de Calabre (2 à 3 vols/j.).

Sur place
Location de véhicule à l’aéroport de Reggio de Calabre. Possibilités depuis la ville de découvrir la région Grecanica, à 1h40 de route, et de rentrer chaque soir à l’hôtel.

Hébergement
Hôtel Torrione : Un établissement très élégant à Reggio de Calabre, aménagé dans un ancien palais, au centre-ville. Excellent accueil. Chambres parfois petites mais confortables. A/p de 110 € la nuit en chambre double, petits-déjeuners inclus.
La région propose également de nombreuses possibilités d'hébergements d’agritourisme.

En savoir plus
Office de Tourisme de Calabre

 

L'auteur

Philippe Bourget

Journaliste free lance, auteur, je parcours le monde depuis 15 ans pour la presse tourisme grand public et économique. Géographe de formation, je me passionne pour la nature autant que pour les liens que tissent les peuples avec leurs territoires.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Panoramas d'Aspromonte Panoramas d'Aspromonte
Panoramas d'Aspromonte
Gambarie
2h00
Etna Etna
Etna
Nicolosi
2h00
Îles Lofoten Îles Lofoten
Îles Lofoten
Fiskebol
4h00