L’Islande est une île entièrement volcanique. Véritable paradis des géologues, volcanologues, photographes et amateurs de nature, elle doit son existence à la présence combinée de la ride médio-atlantique et d’un point chaud. On peut y voir la dérive des continents en temps réel, observer tous les édifices volcaniques, des geysers, des sources chaudes, des solfatares ; on peut également visiter des tunnels de lave et entreprendre ainsi son propre Voyage au centre de la Terre.

Jour 1 : Reykjavik

Si l’île des volcans se visite avant tout pour ses paysages grandioses, ne négligez pas sa capitale ! Baignée, voire bénie, par le Gulf Stream qui traverse jusqu’à son blason bleu, la capitale la plus septentrionale du monde a soudainement fait son apparition dans le classement des villes à voir et à vivre. L’omniprésence de l’eau et des oiseaux, la vie culturelle intense, les cafés chaleureux, les musées variés, et ce sens de la fête qui brise chaque week-end son image de village modèle, garantissent pour longtemps son pouvoir d’attraction.

Commencez par le cœur historique qui s’étend entre la mer et le lac Tjörnin, à l’endroit où les premiers colons s’installèrent. Institutions, cafés et commerces s’y mêlent. On y longe des édifices variés, colorés et à taille humaine. Béton, roche, tôle ondulée, bois, statues, oiseaux... des surprises vous attendent à chaque coin de rue. Puis filez vous promener sur le port, visiter le musée maritime et flânez au marché aux puces Kolaportio chaque samedi et dimanche matin.

 

Jour 2 : la péninsule de Reykjanes

Reykjanes est un vaste désert de coulées de lave. Plus impressionnant encore sous un ciel bas, le paysage noir est animé çà et là par des tapis de mousse argentée, des colonies de lupins violets et des fumerolles qui trahissent une intense activité géothermique. Au Moyen Âge, d’actifs petits comptoirs commerciaux ponctuaient le littoral. Aujourd’hui, les habitants occupent de rares langues de terre autour de grands ports de pêche, Keflavík au nord et Grindavík, isolé, au sud.
Les touristes ignorent souvent le résumé d’Islande que constitue cette péninsule fissurée, sur laquelle l’océan s’acharne à sculpter des falaises peuplées d’oiseaux. Il faut dire qu’une attraction haute en couleur les en détourne : le Lagon bleu. Devenu à juste titre incontournable, il sera sans aucun doute l’un des temps forts de votre voyage.

 

Jour 3 : Gullfoss, la cascade d’or

C’est l’un des joyaux du pays. Gullfoss tiendrait son nom de l’arc-en-ciel qui la colore de temps à autre en formant un pont entre les deux rives. Haute de 32 m, la chute progresse par étapes (11 m, puis 21 m), avec un changement de direction, et s’achève par une formidable et assourdissante explosion d’écume. La rivière poursuit ensuite sa course entre les orgues basaltiques de gorges longues de 2,5 km, qu’elle creuse depuis des siècles. Cette double cascade se contemple en toutes saisons : au summum de sa puissance en été ou cernée par les glaces qui scintillent au soleil en hiver. Quand elle est effacée par la brume ou noyée dans la nuit, son grondement amplifié n’en est que plus pénétrant, inquiétant, fascinant.

 

Jour 4 : prendre le large sur les îles Vestmann

De la côte, les îles Vestmann ressemblent à de sombres flammes figées au-dessus de la ligne d’horizon. Une fois sur le ferry, on distingue de hautes falaises que nappe une couche de gazon. Une île, puis une autre. Des points blancs volent sur fond noir, d’autres paissent sur fond vert. Le bateau se glisse entre les murailles de la forteresse, pénètre dans une baie presque fermée pour venir s’aligner sur le quai d’une ville aux toits multicolores, étonnamment grande. Le programme s’annonce : bateaux de pêche, odeur de poisson, cônes volcaniques aux couleurs de rouille, ballet des oiseaux marins... Bienvenue aux Vestmannaeyjar, les « îles des hommes de l’Ouest », un confetti d’Islande, fascinant et attachant. De quoi clore en beauté votre long week-end et surtout vous donner envie d’y retourner !

 

 

Partir en Islande : que visiter en 4 jours ?

Les sites cités dans ce reportage

Vieille ville de Reykjavik
Vieille ville de Reykjavik
Reykjavík
0h30
Lagon bleu Lagon bleu
Lagon bleu
Grindavík
5h00