A 4h de vol de Paris, Reykjavik, modeste mais vibrante capitale, est la porte d’entrée de l’un des plus fascinants pays qu’un voyageur puisse rencontrer : l’Islande. Cette île de 337 000 habitants à la nature exubérante, au climat perpétuellement changeant et aux phénomènes géologiques uniques est devenue en quelques années le paradis des randonneurs, photographes et contemplatifs…

Une leçon de géologie

Voyager en Islande, c’est découvrir une panoplie de planètes différentes : champs de lave et cratères lunaires, glaciers géants et geysers impressionnants, plages et déserts noirs, littoral torturé, cataractes vertigineuses et fjords encaissés...  toute la palette terre-feu-glace s’y déploie !

 

Quelques expériences uniques

Passez plusieurs nuits dans une pension d’un village de pêcheurs isolé. Au fond des fjords du Nord-Ouest ou de l’Est, autour de Siglufjörður, l’ancienne capitale du hareng, ou dans les îles Vestmann. Calme assuré, impression de bout du monde, voire de fin du monde quand le climat s’en mêle…

Résidez à la ferme en vue de découvrir l’Islande rurale, entre mer et volcans. Ne vous contentez pas de compter les moutons : découvrez les alentours à pied, à vélo et à dos du petit cheval islandais.

De décembre à mars, assistez à un merveilleux spectacle naturel : les aurores polaires, appelées aussi « aurores boréales » qui offrent une palette de couleurs différentes selon les molécules percutées par les vents solaires : vert-jaune, bleu-violet, rouge. Unique !

Baignez-vous dans Le Lagon Bleu et ses eaux à 38 °C ! Des colonnes de fumées blanches qui surgissent brusquement de la lave couverte de mousse, une usine géothermique qui dresse ses cheminées et étend ses tuyaux argentés, une eau calme d’un bleu improbable qui s’immisce dans les plis de la roche volcanique noire de jais… Telle est l’attraction numéro 1 islandaise !

Blue Lagoon ou lagon bleu, station thermale où l'on se baigne dans des sources d'eaux chaudes bleues laiteuses - Islande
© robas/iStock

 

Reykjavik, colorée et branchée

La capitale la plus septentrionale du monde a soudainement fait son apparition dans le classement des villes à voir et à vivre. Minuscule à l’échelle mondiale mais hypertrophiée au niveau national, Reykjavík concentre une grande partie de la population de l'île.

Sous un ciel immense, son cœur multicolore aux maisons enrobées de tôle inspire les artistes et repose les visiteurs. L’omniprésence de l’eau et des oiseaux, la vie culturelle intense, les cafés chaleureux, les musées variés, et ce sens de la fête qui brise chaque week-end son image de village modèle, garantissent pour longtemps son pouvoir d’attraction !

Vue sur la ville de Reykjavík, capitale de l'Islande
© powerofforever/iStock

 

Informations pratiques

Office national de tourisme d'Islande

 

L'auteur

Luc Decoudin

Géographe de formation, je suis Editeur et rédacteur du Guide Vert depuis 7 ans et parcours le monde pour Michelin. Mon moteur : offrir aux lecteurs du guide ma connaissance des endroits visités et mes coups de coeur.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Îles Vestmann Îles Vestmann
Îles Vestmann
Vestmannaeyjar
4h00
Lagon bleu Lagon bleu
Lagon bleu
Grindavík
5h00