Circuit Michelin

Athenes en 3 jours

Depuis le grand rocher de l’Acropole, celle que l’on surnomme Tsimentoupoli (« la ville de ciment ») s’étend à perte de vue. Vestiges antiques, rues étroites rappelant les époques byzantine et ottomane, façades néoclassiques... Athènes dévoile au fil de ses quartiers son attachant visage.

Jour 1

Hermes Hotel
Hermes Hotel

 

Matin

On vient (et on revient) pour elle. On ne se lasse pas d’une visite de l’Acropole aux heures encore fraîches du jour. Pas la peine de se presser, le billet pour le parc archéologique est valable quatre jours.

 

Midi

À Athènes, on a souvent plus soif que faim à la mi-journée. Pourquoi pas un café (frappé ou grec) ou un ouzo avant le déjeuner? Avec vue, chez Dyonisos, ou sur l’une des terrasses de la promenade Dionysou-Areopagitou avant de s’enfoncer dans les ruelles de Plaka. Ici, on mange tard, midi et soir. Échappez-vous sur les hauteurs et flânez sous les bougainvilliers.

 

Après-midi

Poursuite de l’exploration du parc de l’Acropole. Déambulation dans les sites inclus dans votre billet (Ancienne Agora, Héphaïstéion, théâtre de Dionysos...).

 

Soir

Si vous êtes à Athènes un vendredi, profitez de la nocturne du musée de l’Acropole. Dîner sur la promenade, à Thissio.

Jour 2

Periscope
Periscope

 

Matin

On galope au réveil vers l’émouvant Jockey d’Artémision, entre autres merveilles exposées au Musée archéologique national.

 

Midi

Direction la bohème Exarhia, le quartier « anarchiste ». En passant, on jette un œil à l’École polytechnique, où les étudiants se sont soulevés le 17 novembre 1973 contre la dictature des colonels.

 

Après-midi

On remonte tranquillement vers le quartier huppé de Kolonaki.
Au programme : des cafés, des musées (Benaki ou celui d’Art cycladique) ou du shopping.

 

Soir

Grimper à pied (ou en taxi) en haut du mont Lycabette pour un coucher de soleil inoubliable. Y rester pour un dîner romantique. Opter pour un concert sur place ou une soirée dans le quartier branché de Gazi.

Jour 3

 

Matin

À défaut d’aller courir, on passe au Stade panathénaïque, théâtre des premiers Jeux olympiques modernes de 1896. On s’attarde un peu sur la place Syntagma, devant la familière façade pastel du parlement grec, tant vue à la télévision depuis la crise, et on attend la relève de la garde, les célèbres evzones en costume traditionnel.

 

Midi

En suivant la commerçante rue Ermou, dirigez-vous vers le marché aux puces de Monastiraki, particulièrement animé le dimanche, où l’on peut déjeuner avec vue sur le Parthénon.

 

Après-midi

On peut échapper à la foule et à la chaleur sous la climatisation du musée d’Art islamique de Psiri ou déambuler sous les cyprès et oliviers du cimetière de Keramikos (Cimetière du Céramique). Achat de derniers souvenirs rue Adrianou.

 

Soir

Ne quittez pas Athènes sans une séance de cinéma en plein air. Sur un toit de Plaka, comme au Ciné Paris, le spectacle est sur l’écran et alentour, avec une ultime vue sur l’Acropole illuminée.

Une journée de plus ?

Hydra Hotel
Hydra Hotel

 

Pour le prix d’un billet de bateau pour une des îles Saroniques en « banlieue» d’Athènes (à partir de 15€ A/R), vous pouvez prolonger votre week-end les pieds dans l’eau.

Direction Le Pirée, le port emblématique chanté par Melina Mercouri, directement desservi par la ligne 1 du métro. Embarquement pour Égine, où vous pourrez combiner plage et visite du temple d’Aphaïa.

À moins de préférer l’élégante Hydra avec ses maisons patriciennes, sans vraie plage mais sans voiture. Et, au retour, ne quittez pas Le Pirée trop vite. O›rez-vous un petit détour par la baie plus chic et surtout plus tranquille de Mikrolimano, qui compte les meilleurs restaurants de poisson de la ville.