A l'approche de l'été, la perspective de passer du temps en plein air et d’explorer une nature sauvage, et même d'y dormir, en réjouit plus d'un. Alors pour les adeptes du bivouac, voici notre sélection des plus beaux endroits où vous serez autorisés à passer une nuit à la belle étoile.

Les adeptes d’aventure se réjouissent de l’arrivée des beaux jours pour s’offrir des escapades au plus près de la nature, en camping “sauvage”. Cette forme de camping offre des vacances à très bas coût puisque, par définition, elle permet de séjourner sur un site où aucune offre d’hébergement n’est commercialisée.

Il faut savoir qu’il n’est pas possible de faire du camping sauvage n’importe où en France et que la réglementation est plutôt stricte en ce domaine. Réserves naturelles, sites classés ou encore bords de mer sont autant d’endroits où il est généralement interdit de camper. En revanche, dormir une nuit à la belle étoile ou sous une tente légère avant de repartir à l'aventure, en d'autres termes, bivouaquer, est souvent autorisé à condition de respecter quelques règles (de bon sens !) :

  • être respectueux de l'espace naturel où vous vous trouvez,
  • minimiser votre installation pour ne pas trop vous "étaler",
  • ne rien laisser trainer en dehors de votre abri,
  • effacer vos traces de passage avant de repartir et laisser l'endroit encore plus propre qu'à votre arrivée !

Ceci étant dit, voici quelques-uns des plus beaux spots où établir temporairement votre campement est autorisé.

 

Parc National des Ecrins

Créé en 1973, ses presque 92 000 ha en font le plus vaste parc national de France. Il regroupe plus de 150 sommets de plus de 3 000 m et plus de 700 km de sentiers balisés. Le bivouac est autorisé dans le cœur du parc des Ecrins entre 19h et 9h à plus d’une heure de marche des limites du parc ou d’un accès routier, ou bien à proximité de refuges. Si l'utilisation du réchaud portatif est autorisé, les feux réalisés au sol sont quant à eux interdits.

Glacier de la Meije dans le Parc National des Ecrins - ©francois-roux/iStock
Glacier de la Meije dans le Parc National des Ecrins - ©francois-roux/iStock

 

Parc National du Mercantour

Créé en 1979, le parc national du Mercantour s'étend sur 68 500 ha entre les Alpes-Martitimes et les Alpes-de-Haute-Provence. Jumelé côté italien avec le Parco naturale delle Alpi Marittime, il gère le suivi de la faune : vautours, chamois, bouquetins et mouflons, sans oublier les loups. Le Mercantour compte quelque 600 km de sentiers balisés. Le bivouac y est autorisé entre 19h et 9h à plus d’une heure de marche à l'intérieur des limites du parc ou d’un accès routier. Les feux sont interdits et l'utilisation des réchauds portatifs est autorisée dans le respect des arrêtés préfectoraux relatifs à la prévention des incendies.

Lac d'Allos dans le Parc National du Mercantour - ©jfwets/iStock
Lac d'Allos dans le Parc National du Mercantour - ©jfwets/iStock

 

Parc National des Pyrénées

Le parc national des Pyrénées couvre six vallées dont quatre dans les Hautes-Pyrénées : Arrens, Cauterets, Gavarnie et Aure. Partez sur les sentiers pour admirer une variété remarquable de paysages : magnifiques cascades, lacs aux eaux vert émeraude, gouffres bouillonnants et pics majestueux. Le bivouac y est autorisé entre 19h et 9h à plus d’une heure de marche des limites du parc ou d’un accès routier. Des aires de bivouac sont également installées sur certains site à proximité de refuges.

Randonneurs dans le Parc national des Pyrénées - ©Blecha/iStock
Randonneurs dans le Parc National des Pyrénées - ©Blecha/iStock

 

Parc National de la Vanoise

L'anagramme de Vanoise est « évasion » : heureuse coïncidence pour ce massif de 50 000 ha qui se confond avec le parc national créé en 1963, premier du nom. Avec ses 107 sommets dépassant les 3 000 m et ses 8 000 ha de glaciers, ses paysages sublimes de haute montagne, sa richesse floristique et faunistique, c'est un paradis pour les randonneurs, skieurs et alpinistes. Le bivouac y est autorisé pendant la période estivale (du 1er juin au 30 septembre) entre 19h et 8h, uniquement à proximité immédiate de certains refuges. Les feux y sont interdits.


Randonneurs dans le Parc National de la Vanoise - ©zmeel/iStock

 

Parc National des Cévennes

Créé en 1970, parc national des Cévennes est l'un des rares à protéger une zone de moyenne montagne comptant une forte présence humaine. Hautes vallées aux allures alpestres, torrents poissonneux, prairies et vergers à côté de cultures en terrasses très méditerranéennes : voilà ce que les Cévennes vous réservent. Le bivouac y est autorisé entre 19h et 9h, en zone cœur, sur 50 mètres maximum de chaque côté des itinéraires balisés de grande randonnée.

Massif des Cévennes - ©kodachrome25/iStock
Massif des Cévennes - ©kodachrome25/iStock

 

Il faut savoir que dans une majorité des 51 Parcs Naturels Régionaux que compte la France métroplitaine, comme le Vercors ou la Chartreuse, le bivouac est aussi généralement autorisé. Il reste vivement conseillé de toujours bien vous renseigner au préalable sur les autorisations et réglementations, qui peuvent varier d’un parc à l’autre.

Voilà, vous n’avez plus qu’à planter votre tente... au bon endroit !

 

L'auteur

Le Guide Vert

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Parc national des Écrins Parc national des Écrins
Parc national des Écrins
Le Bourg-d'Oisans
5h00
Le Mercantour Le Mercantour
Le Mercantour
St-Martin-Vésubie
4h00
Parc national des Pyrénées Parc national des Pyrénées
Parc national des Pyrénées
Gavarnie
5h00
Vallée de Cauterets Vallée de Cauterets
Vallée de Cauterets
Cauterets
Vallée de Gavarnie Vallée de Gavarnie
Vallée de Gavarnie
Gavarnie
4h00
Massif de la Vanoise Massif de la Vanoise
Massif de la Vanoise
Val-d'Isère
2h00
Parc national des Cévennes Parc national des Cévennes
Parc national des Cévennes
Florac
4h00
Parc naturel régional du Vercors Parc naturel régional du Vercors
Parc naturel régional du Vercors
La Chapelle-en-Vercors
5h00
Massif de la Chartreuse Massif de la Chartreuse
Massif de la Chartreuse
Grenoble
1h00