Le plus haut pont-aqueduc du monde romain, l’amphithéâtre le mieux conservé, un trophée unique en son genre… L’Hexagone recèle de nombreux vestiges permettant de prendre un bain d’Antiquité sans avoir à traverser les Alpes.

Pont du Gard (Gard)

Le Pont du Gard, plus haut pont-aqueduc romain connu, enjambe le Gardon depuis le 1er siècle après J.-C. Classé au patrimoine de l’Humanité, ce fleuron de l’ingénierie antique se distingue comme la seule étape française de la nouvelle Route antique créée en 2018, aux côtés d’Olympie en Grèce ou de Tarragone en Espagne. Cet itinéraire constitue l’une des quatre routes du patrimoine de l’Europe imaginées par l’Unesco.


Pont du Gard - ©100pk/iStock

 

Arènes de Nîmes (Gard)

C’est l’amphithéâtre romain le mieux conservé au monde. Par comparaison, le Colisée de Rome a perdu le tiers de son pourtour... En vis-à-vis des arènes, un musée de Romanité est sorti de terre en 2018, sa façade drapée telle une toge romaine. L’ancienne Nemausus abrite également le temple romain le mieux conservé de la planète, la Maison carrée, édifiée au tout début du Ier siècle après J.-C.


Arènes de Nîmes - ©rzdeb/iStock

 

Arènes d’Arles (Bouches-du-Rhône)

Les gladiateurs s’y sont affrontés jusqu’à la fin de l’empire romain. Edifiées vers 80 après J.-C., les arènes d'Arles sont plus grandes que celles de Nîmes, d’une capacité de 25 000 spectateurs, mais moins intactes, l’attique de couronnement disparue. Elles accueillent désormais des corridas auxquelles Picasso aimait assister, dans ces gradins.


Arènes d'Arles - ©no_limit_pictures/iStock

 

Vaison-la-Romaine (Vaucluse)

Cette commune porte bien son nom : Vaison-la-Romaine abrite le plus grand site gallo-romain de France, sur quinze hectares. L’ancienne Vasio regorge de vestiges de thermes, de boutiques et de riches demeures, telle la maison à l’Apollon Lauré. Les statues, céramiques et outils retrouvés sont remarquablement mis en scène au musée archéologique Théo-Desplans. Quant au théâtre antique, il fonctionne toujours.


Ruines antiques de Vaison-la-Romaine - ©Cheryl Ramalho/iStock

 

Théâtre antique d’Orange (Vaucluse)

Seuls Aspendos en Turquie et Bosra en Syrie sont aussi bien conservés. Signe distinctif de ce théâtre romain construit sous Auguste, au 1er siècle après J.-C : un mur de 103 mètres de large, décliné différemment chaque été pour les décors du festival lyrique des Chorégies d’Orange... Depuis 2018, un casque de réalité virtuelle permet de découvrir une reconstitution du site en réalité augmentée, aux couleurs de l’Antiquité.


Théatre antique d'Orange - ©jacquesvandinteren/iStock

 

Thermes de Cluny (Paris)

Ce sont les plus importants vestiges romains français retrouvés au nord de la Loire. Datant du 1er siècle après J.-C., ils se démarquaient comme les plus vastes des trois thermes de la capitale. On y pratiquait la lutte dans la palestre (lieu d’exercices physiques), puis on se lavait et on se détendait dans le caldarium (bains chauds), le tepidarium (bains tièdes) et le frigidarium (bains froids). En activité jusqu’au 3e siècle, ces thermes font aujourd’hui partie du musée national du Moyen-Âge.

 

Trophée des Alpes (Alpes-Maritimes)

Il est le seul édifice de ce type existant encore aujourd’hui. Sur l’ancienne frontière entre la Gaule et l’Italie, à La Turbie, ce trophée célèbre l’unité de l’empire romain. Il fut dressé en l’an 6 av. J.-C. en l’honneur d’Octave, futur empereur Auguste, afin de commémorer la soumission de quarante-cinq tribus qui entravaient les passages des Alpes. En surplomb de la Riviera et de Monaco, ce monument constitue le point le plus haut de l’ancienne via Julia Augusta.


Trophée des Alpes (La Turbie) - ©xbrchx/iStock

 

Théâtre antique de Fourvière (Rhône)

Adossé à la colline de Fourvière, à Lyon, le théatre romain de Fourvière s’impose comme le plus ancien théâtre gallo-romain de France. Sa construction débuta sous le règne d’Auguste, vers 15 avant J.-C., puis il fut agrandi par l’empereur Hadrien au 2e siècle après J.-C. Lors de cette extension, un odéon fut édifié juste à côté, pour des spectacles plus élitistes. L’ensemble archéologique est complété par un musée doté d’une belle collection.


Théatre romain de Fourvière (Lyon) - ©loflo69/iStock

 

Arc de Germanicus (Charente-Maritime)

Sa construction fut financée par un notable de Saintes, C. Julius Rufus, en l’an 18 ou 19 de notre ère. L’arc marquait l’entrée dans la ville, appelée alors Mediolanum, toute nouvelle capitale de la Gaule Aquitaine. Il fut dédié à l’empereur Tibère, son fils Drusus et son neveu Germanicus. Ce dernier nom étant le plus lisible sur la pierre, c’est celui qui passa à la postérité ! En 1843, l’arc de Germanicus fut déplacé du pont vers la berge lors de sa restauration par Prosper Mérimée, afin d’éviter son écroulement.


Arc de Germanicus (Saintes) - ©Leonid Andronov/iStock

 

Temple d’Auguste et de Livie (Isère)

Ce temple construit dans les années 25-27 de notre ère au cœur de Vienne, il est dédié à l’empereur Auguste et à sa femme Livie. Il s’agit, avec la Maison carrée de Nîmes, de l’un des deux seuls temples romains hexastyles de France, caractérisé par un portique de six colonnes en façade. Au fil des siècles, il a été transformé en église, en tribunal, en bibliothèque... Autant d’usages qui ont permis sa conservation dans un état quasi intact.


Temple d'Auguste et de Livie (Vienne) - ©S.Janini /age fotostock

 

Informations pratiques

Route antique de l’Unesco : www.visitworldheritage.com
Musée de la Romanité : museedelaromanite.fr
Festival lyrique des Chorégies : www.choregies.fr
Musée de Lyon : lugdunum.grandlyon.com
Thermes de Cluny : www.musee-moyenage.fr
Férias d’Arles : www.arenes-arles.com
Trophée d’Auguste : www.trophee-auguste.fr

 

L'auteur

Mathilde Giard

Journaliste, je me suis spécialisée dans le voyage après avoir vécu en Afrique du Sud et en Allemagne. J’aime sillonner la planète, à la rencontre de ses habitants, avec autant de plaisir à découvrir un coin perdu à la porte de chez moi qu’à explorer une mégalopole au bout du monde. Toujours curieuse…

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Pont du Gard Pont du Gard
Pont du Gard
Vers-Pont-du-Gard
1h30
Colisée Colisée
Colisée
Roma
1h30
Arènes de Nîmes Arènes de Nîmes
Arènes de Nîmes
Nîmes
1h30
Maison Carrée Maison Carrée
Maison Carrée
Nîmes
1h30
Amphithéâtre (Arènes) d'Arles Amphithéâtre (Arènes) d'Arles
Amphithéâtre (Arènes) d'Arles
Arles cedex
1h00
Vestiges gallo-romains de Vaison-la-Romaine Vestiges gallo-romains de Vaison-la-Romaine
Vestiges gallo-romains de Vaison-la-Romaine
Vaison-la-Romaine
1h00
Musée archéologique Théo-Desplans
Musée archéologique Théo-Desplans
Vaison-la-Romaine
1h30
Aspendos Aspendos
Aspendos
Büyükbelkis
1h00
Théâtre antique d'Orange Théâtre antique d'Orange
Théâtre antique d'Orange
Orange
1h30
Musée national du Moyen Âge - Thermes et hôtel de Cluny Musée national du Moyen Âge - Thermes et hôtel de Cluny
Musée national du Moyen Âge - Thermes et hôtel de Cluny
Paris
2h00
Colline de Fourvière Colline de Fourvière
Colline de Fourvière
Lyon
1h00
Théâtres romains de Fourvière Théâtres romains de Fourvière
Théâtres romains de Fourvière
Lyon
1h00
Musée gallo-romain de Lyon-Fourvière Musée gallo-romain de Lyon-Fourvière
Musée gallo-romain de Lyon-Fourvière
Lyon
2h00
Arc de Germanicus Arc de Germanicus
Arc de Germanicus
Saintes
1h00
Temple d'Auguste et de Livie Temple d'Auguste et de Livie
Temple d'Auguste et de Livie
Vienne
1h00