Talentueux et passionnés, ils ou elles sont vigneron, paludier, fromager ou fermier. Grâce à leur travail en Pays de la Loire, le tourisme à la ferme connaît un nouvel âge d’or placé sous le signe d’une agriculture durable. Voici quatre personnages qui méritent une visite !

Nicolas Arnould, savant saunier

Trois décennies que Nicolas arpente le bassin du Mès et ses marais salicoles du Rostu situés à une vingtaine de kilomètres au nord des marais salants de Guérande. Il les connaît comme sa poche et en dévoile tous les secrets – jeux des marées, caprices météorologiques – lors de visites guidées. Passion oblige ! De l’océan jusqu’à la saline (le bassin où l’on récupère le sel par évaporation), Nicolas captive ses visiteurs au cœur d’un milieu préservée où seul le cri des oiseaux se fait entendre.

 

Matthieu Coirier, un vigneron en son fief vendéen

Depuis 1895, ce domaine est le seul à produire des vins de l’appellation « pissotte » au sein de l’AOC Fiefs Vendéens. Sa gamme puise sa finesse dans un sol argilo-siliceux, entre la rivière Vendée et la forêt de Mervent-Vouvant dont les chênes font de magnifiques fûts. Autour de la cour centrale, où s’épanouit la glycine, les chais ont vu passer le labeur de plusieurs générations de vignerons avant que Matthieu Coirier ne reprenne le flambeau des mains de son père en 2014 et décide de convertir ses terres en agriculture biologique. La première cuvée bio sera datée de 2019 pour le vin blanc. Sur place, une visite de 1h permet de faire le tour de la propriété mais en été l’office du tourisme propose des balades contées dans le vignoble qui explore les mythes locaux nés autour de la vigne...

 

Un fromage nommé refrain

La Sarthe a depuis 2010 son fromage local : le refrain, qui s’affine en 3, 6 ou 9 mois et dont la recette est due au maître fromager Thierry Gosselin, que vous rencontrerez lors de votre visite. Il s’agit d’une tomme très douce travaillée au lait cru issu des vaches normandes. Ces belles bêtes s’épanouissent aux champs six mois de l’année dans un environnement exempt de traitements chimiques. Lors de votre passage, vous pourrez suivre les différents temps forts de la vie à la ferme comme la traite des vaches (en passant vers 17h30) et même admirer quelques tours de dressage de border collie, un chien de troupeau exceptionnel qu’on voit plus souvent surveiller les moutons dans les alpages. La boutique de la ferme ouvre les jeudis de 15h à 19h, mais des visites plus complètes peuvent être organisées sur rdv (1h).

 

Longue vie au gîte de Longuève

Une magnifique grange en pierre rénovée et isolée avec des matériaux exclusivement naturels : chaux, chanvre, bois… Dans le grand gîte de 4 chambres ou dans le petit, communiquant, pour 2 personnes, on profite de la vie à la ferme au cœur de cette exploitation convertie au bio voici 20 ans. Durant le séjour les enfants aimeront assister à la traite des vaches, nourrir les veaux ou les poules, ramasser les œufs ou simplement siroter un jus de pomme maison. Un vrai retour aux sources, dans un cadre bucolique à souhait, aux portes de la Bretagne entre Normandie et Pays de Loire.

 

Informations pratiques


Retrouvez toutes ces adresses et bien d’autres dans notre cahier « De la vigne à la ferme » dans le Guide Vert Michelin Pays de la Loire.

 

 

Nicolas Arnould – Salorge de Rostu
Route de Rostu, 44 420 Mesquer
Inscription à l’office de tourisme de Mesquer – 5€.

Matthieu Coirier - Domaine Coirier
15 rue des Gelinières, 85 200 Pissotte
www.pissotte.com – visite/dégustation libre, visite contée 15€.

Le Pis qui chante
Les Renoulières, 72 150 Villaines-sous-Lucé
www.lepisquichante.fr

Gîte de Longuève
Ernée, 53 500 Montenay
www.gite-de-longueve.fr – 53€ (min. 2 nuits)

 

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...

Voir tous les reportages de la destination