Demeure de famille toujours habitée, le château de Brissac dresse sa masse imposante au-dessus des frondaisons de son parc et des toits du village. Véritable ville derrière les murs, son labyrinthe de couloirs dérobés, d’escaliers majestueux et de salles immenses compose un décor somptueux. Laissez-vous guider pour une visite surprenante et fascinante, au cœur de l’histoire et d’un art de vivre à la française qui ne se dément pas…

« Un château neuf à demi construit dans un château vieux à demi détruit ».

Ainsi s’exprimait le Duc de Brissac pour faire écho à l’évolution architecturale de son bien au cours des siècles. Et c’est bien l’effet produit encore sur le visiteur une fois la grille d’entrée du château franchie !
La façade, de style Louis XIII a été élevée au 17e s. et évoque plus celle d’un hôtel particulier parisien. Elle est flanquée de deux tours qui subsistent du château fort du 15e s. Ce contraste de style et d’époque, qui aujourd’hui fait le charme de Brissac résulte des aléas de l’histoire. La construction du vaste palais entreprise par le Duc de Brissac en 1600 ne fut jamais achevée, interrompue par sa mort en 1621. Le très haut pavillon à quatre étages vous accueille.

Parmi les plus belles pièces du château, vous serez surpris par la taille et la richesse de la décoration 17e de la grande galerie, ornée d’un splendide plafond décoré d’une centaine de tableaux évoquant la mythologie.
De nombreuses pièces dont la luxueuse chambre de Louis XIII sont ornées de tapisseries d’Aubusson.
Enfin surprise : dans les deux derniers étages d’une partie du vaste palais, un théâtre a été aménagé en 1890 par la marquise de l’époque qui avait une passion pour l’opéra et une vocation de cantatrice. Dorures et draperies rouges vous plongeront dans une ambiance faste très belle-époque.


© Ph. Orain/Michelin

Le très agréable parc à l’anglaise est parcouru par la rivière. Ses allées ménagent de belles perspectives vers le château. Véritable apparition antique au sommet d’une colline, le mausolée familial intrigue avec ses colonnes. Un petit trou aménagé dans la porte permet d’en voir l’intérieur avec ses tombeaux. Pour y pénétrer il faut patienter jusqu’aux journées du patrimoine. C’est de là que la vue sur le château avec les vignes au premier plan est la plus belle. A Brissac on fait aussi du vin dont la dégustation vous est proposée dans les imposantes caves du château.

L’accueil et la visite font de ce lieu une étape incontournable des châteaux de la Loire, témoignage vivant animé avec passion par l’actuel Duc de Brissac.

 

Informations pratiques

Site du Château de Brissac
Office de tourisme d'Anjou

 

L'auteur

Philippe Orain

Etre rédacteur en chef du Guide Vert Michelin c’est avant tout conforter sa nature de voyageur ! Passionné par l’Italie, mon second pays, les USA et les belles routes de France, je suis toujours en quête de bonnes adresses et aime faire partager mes coups de coeur.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Château de Brissac Château de Brissac
Château de Brissac
Brissac-Quincé
2h00