Le cassoulet tient son nom de la cassole dans laquelle il est servi. À Toulouse, Alain Chabrier le prépare avec des carottes, de l’agneau et beaucoup de générosité.

Toulouse, les pieds dans la Garonne, le nez dans les nuages… ou au-dessus d’un cassoulet fumant ! J’entends déjà les puristes s’insurger : « Clichés ! » Mais les Toulousains de naissance, de cœur et d’estomac, savent qu’il est inconcevable de dissocier le cassoulet de la Ville rose. Attention toutefois, tous les cassoulets ne se valent pas et les plus chers ne sont pas forcément les meilleurs. Pour être sûr de ne pas vous tromper, essayez celui d'Alain Chabrier, une merveille. Quelle mystérieuse alchimie préside à la réussite de ce plat qu’on entend respirer et siffloter quand on approche une oreille attentive ? Les produits assurément. Et la patience. « Ô haricot tarbais, suspends ton vol ! » Alain Chabrier, maître du cassoulet, vous propose de passer en cuisine. 

 

L'auteur

Gautier Battistella

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Place du Capitole Place du Capitole
Place du Capitole
Toulouse
0h15