Depuis 1924, ce bar américain aux magnifiques boiseries d’origine organise un vote factice pour les élections présidentielles américaines. Et le Harry’s Bar ne s’est trompé que deux fois !

En 1911, Harry Mac Elhone, un tenancier new-yorkais qui craint la montée de la Prohibition, « démonte » son affaire à Manhattan et la reconstruit intégralement rue Daunou à Paris, près de l’Opéra. Baptisé Harry’s New York Bar, le lieu devient rapidement le QG de la communauté américaine à Paris, et même un véritable mythe où se sont succédé écrivains comme Hemingway, Sartre ou Blondin, mais aussi des acteurs, actrices, personnalités en vue… Mythiques aussi sont les cocktails qui furent créés au Harry’s Bar tels que le Bloody Mary ou le White Lady – qui sont toujours appréciés des clients.

Le Harry's Bar est également célèbre pour ses fameux straw votes – ou votes de paille. Dans les années 1920, Harry Mac Elhone est sensible au vague à l’âme des soldats américains démobilisés qui ne peuvent participer à leurs élections présidentielles. Le barman décide de mettre en place dès 1924 un vote factice, le straw vote. Un mois avant le jour officiel du scrutin aux États-Unis, tous les citoyens américains de passage à Paris peuvent voter sur présentation de leur passeport. Les résultats provisoires sont affichés régulièrement.

Toujours en vigueur, cette tradition est devenue une véritable institution dont la fiabilité rivalise avec tous les instituts de sondage. Le Harry's ne s'est trompé que deux fois en 88 ans et 25 élections. La nuit du scrutin, une grande soirée est organisée et, de mémoire de son sympathique directeur, celle d’Obama est restée dans les annales. Le prochain scrutin du 8 novembre devrait aussi déchaîner les passions.

 

Informations pratiques

Harry’s New York Bar - 5, rue Daunou - 75 002 Paris
www.harrysbar.fr

 

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Palais Garnier - Opéra national de Paris Palais Garnier - Opéra national de Paris
Palais Garnier - Opéra national de Paris
Paris
0h30