Avec son association Al lark, Gaël Gautier emmène ses passagers à la découverte des grands dauphins qui sillonnent le littoral d'Ille-et-Vilaine. Cet animateur nature sensibilise son public à la beauté du milieu marin et aux menaces qui pèsent sur lui.

« Entre 550 et 560 grands dauphins évoluent entre l’ouest de la baie de Seine et l’est de l’île de Bréhat en passant par les îles Anglo-Normandes »,

explique Gaël Gautier, co-fondateur de l’association Al lark.

Petit-fils de fermiers chez qui il passait toutes ses vacances, il est tombé amoureux de la mer et de ses hôtes quand toute sa famille s’est installée à Cancale. Devenu animateur nature, il emmène « Al lark » (au large en breton) ses passagers à la rencontre de ce grand mammifère marin qui jouit d’une sympathie démesurée mais reste pourtant un animal sauvage méconnu.

Non, le dauphin, animal côtier, ne vit pas uniquement dans les mers chaudes du Sud. Appareil photo dans une main, jumelles dans l’autre, Gaël, qui collabore avec les meilleurs scientifiques spécialistes du sujet, se révèle intarissable. Son plus beau souvenir ?

« J’ai vu un jour une centaine de dauphins qui avançaient à la queue leu leu sur une distance d’un kilomètre. Brusquement, ils ont tous sauté hors de l’eau au même instant pour changer de cap. J’ai compris ce jour-là que ces animaux avaient un véritable langage et communiquaient, au sens fort du terme. »

Pour monter à bord avec Gaël, il faut s’acquitter d’une cotisation qui permet de venir… autant de fois que l’on veut pendant l’année.

« Al lark souhaite que ses adhérents viennent à toutes les saisons, pour admirer les changements de couleur de l’eau et des paysages, tout comme la variabilité des espèces ».

Le phare de la Pierre de Herpin, au large de la Pointe du Grouin - Cancale, Bretagne, France
© G. Rouzeau / Michelin

 

Carnet intime de Gaël Gautier

Lieu favori

« La Pointe du Grouin présente à mes yeux l’un des plus beaux panoramas de Bretagne du Nord

 

Prendre un verre

« La Belle Époque est mon bar préféré à Saint-Malo intra-muros ; avec en hiver un feu de bois dans la cheminée et du vin chaud, et en été un décor à l’intérieur de fausse plage avec du vrai sable – et toute l’année une incroyable convivialité.»
La Belle Époque, 11 rue de Dinan, 35400 Saint-Malo

 

Se restaurer

« À Contre-Courant est devenu une institution. On y mange super bien et ça se finit souvent en danse et en chants… Les propriétaires tenaient auparavant un bar, le Galion, qui avait beaucoup œuvré à la vie culturelle cancalaise en organisant concerts et autres festivités.»
À Contre-Courant, 3 place du Calvaire, 35260 Cancale

 

Informations pratiques

Association Al lark 

 

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Île de Bréhat Île de Bréhat
Île de Bréhat
Île-de-Bréhat
4h00
Pointe du Grouin Pointe du Grouin
Pointe du Grouin
Cancale
4h00