Névez, petit commune située au sud du Finistère, offre une incroyable diversité de paysages préservés. Trop méconnue, cette petite station balnéaire, fréquentée jadis par Jean Gabin, mérite amplement un séjour.

C’est l’histoire d’une commune bretonne restée sauvage ou presque avec ses bois, ses bocages, ses champs et ses prés, ses criques rocheuses et ses plages de sable fin et même une rivière, l’Aven. Névez offre aussi au promeneur ravi ses toits de chaume, son architecture traditionnelle préservée, ses incontournables volets bleus et ses hortensias.

Situé à une dizaine de kilomètres de Pont-Aven seulement, Névez est resté à l’écart des grands itinéraires routiers et touristiques – les édiles, issus du milieu rural et de la pêche, n’y croyaient pas ! On n’y trouvera donc ni golf, ni centre de thalassothérapie, ni port de plaisance aux mille anneaux… Et pourtant, cette bourgade finistérienne déborde de charme. Sa topographie mystérieuse à l’embouchure de l’Aven dont les anses innombrables lui font comme une dentelle, ses nombreux hameaux dispersés sur une jolie campagne, sa côte sauvage et ses longues plages dont l’une a été baptisée « Tahiti », la font paraître beaucoup plus grande qu’elle ne l’est.


Embouchure de l'Aven, ©B. Stichelbaut/hemis.fr

 

Le Hénan

En arrivant de Pont-Aven, c’est par le lieu-dit du Hénan que l’on découvre Névez. Bucolique et champêtre, le site associe un étang salé, l’ancienne maison du meunier et un rare moulin à marée du 15e s. Dans les bois surgissent tout à coup la petite chapelle Sainte-Marguerite, celle des serfs du château du Hénan (qui est une propriété privée aujourd’hui), et de vieux bassins rongés par la mousse. Entre deux saisons de pêche, les marins, devenus tisserands à terre, y faisaient rouir – macérer – le chanvre et le lin pour produire une toile très prisée dans la région, la berlingue.


Chapelle Sainte-Marguerite, ©Georges Rouzeau/Michelin

 

Port Kerdruc

Un peu plus loin sur la route, voici Port Kerdruc, un ancien port de pêche construit dans une échancrure de l’Aven. S’il abritait par le passé une vingtaine de sardiniers et de maquereautiers, c’est aujourd’hui un charmant port de plaisance où mouillent notamment quelques vieux gréements. Pendant qu’on déguste une assiette de belons affinées dans l’Aven à la terrasse du Bistrot de l’Écailler, on admire un petit manoir qui trône sur la rive opposée, à Roz-Braz, sur la commune de Riec-sur-Bellon, au milieu de sa pelouse manucurée.


Bistrot de l'Ecailler, ©Georges Rouzeau/Michelin

 

Port-Manec'h

Puis surgit à Port-Manec'h une superbe plage familiale en forme de demi-lune et aux faux airs de Corse, encadrée de pins et de rochers ocres. Il n’y manque même pas les anciennes cabines de bain repeintes de frais qui témoignent du destin balnéaire et mondain de Névez à la Belle Époque. La station accueillait également tous les admirateurs des paysages et de l’école de Pont-Aven qui séjournaient, pour les plus riches d’entre eux, à l’hôtel Julia. Parmi ces collectionneurs, de nombreux étrangers dont Albert Barnes – le milliardaire était tellement épris du site qu’il fit démonter et remonter chez lui à Philadelphie un puits en granit. Du port, il faut absolument mettre ses pas dans ceux du GR 34 qui sinue en corniche au-dessus de la mer – un cadre qui évoque irrésistiblement la côte sauvage de Belle-Ile et offre de très belles vues sur l’archipel des Glénan et l’île de Groix.


Plage de Port Manec'h, ©Georges Rouzeau/Michelin

 

Kerascoët et Kercanic

Murs en granit, volets bleus, massifs d’hortensias et toits de chaume : les deux hameaux de Kerascoët et Kercanic, vieux du 15e s., incarnent une sorte de Cornouaille éternelle. Aujourd’hui construits en roseaux, les toits de chaume étaient auparavant faits de paille de seigle, céréale qui était la base de l’alimentation sur ces terres pauvres et froides. Plus tard, le chaume disparaîtra victime de l’ardoise. Ironie de l’histoire, ces bicoques de pauvres marins, agriculteurs ou tisserands (et parfois les trois à la fois) sont aujourd’hui les plus prisées. Certaines de ses chaumières comportent des appentis ou des enclos faits de « pierres levées », de grandes dalles en granit que les paysans demandaient aux tailleurs de pierre de la commune d’extraire de leurs champs pour accroître les surfaces cultivables.

 

Kerochet

C’est au fond de l’anse de Kerochet, un bras de l’Aven, que travaillaient ces tailleurs de pierre – une centaine au début du 20e s. À marée basse, dans une carrière à ciel ouvert, ces gaillards sortaient de l’eau des pierres pour construire les quais des ports de Nantes, Bordeaux et Port-Louis. Ils utilisaient des chalands à fond plat, que les ostréiculteurs adopteront à leur tour.

Au crépuscule, la pointe de Raguénez et sa lande rase battue par les vents figurent le cadre idéal pour admirer le soleil couchant sur ce coin de Bretagne miraculeusement préservé.


Pointe du Raguénez, ©Georges Rouzeau/Michelin

 

Informations pratiques

Office de tourisme de Névez
www.nevez.com
Activités : kayak dans l’Aven et en bord de mer ; randonnée le long du GR 34 ; école de voile sur la plage de Port-Manec'h. Visités guidées à la découverture de la nature, de l’eau et de la pierre.

Où dormir ?
Le Manoir Dalmore
Bâti en 1926 par un architecte écossais dans le style Arts & Crafts pour une Australienne férue de l’art de l’école de Pont-Aven, le Manoir Dalmore domine la mer et la plage de Port-Manec'h en offrant une vue inoubliable. Transformé en hôtel en 2011, l’adresse a conservé quasiment toutes ses boiseries d’origine, ainsi que ses serrures, ferrures et autres poignées de porte, tout en introduisant de subtiles touches modernistes. Chambres à partir de 100 €.
Plage de Port-Manec'h, 7 Corniche de Pouldon, 29920 Névez

 

Névez, perle cachée du Finistère

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Côte Sauvage de Belle-Île Côte Sauvage de Belle-Île
Côte Sauvage de Belle-Île
Belle-Île
4h00
Îles de Glénan Îles de Glénan
Îles de Glénan
Concarneau
0h30
Île de Groix Île de Groix
Île de Groix
Groix
0h30
La Cornouaille La Cornouaille
La Cornouaille
Quimper
4h00