A l’écart des circuits classiques, la vallée de la Bruche invite à un bain de chlorophylle au pied des plus hauts sommets du Bas-Rhin. Une destination nature à seulement quarante-cinq minutes de Strasbourg, à explorer en randonnée entre Alsace et Vosges.

Et au milieu coule une rivière, réputée pour ses truites, où les pêcheurs à la mouche lancent leur ligne à l’ombre des aulnes et des frênes... La Bruche prend sa source à la frontière de la Lorraine, au pied du Climont, puis finit sa course dans l’Ill, à Strasbourg. Elle forme l’une des plus longues vallées d’Alsace, encadrée par les sommets du Bas-Rhin.
A l’écart des circuits traditionnels, celle-ci est bien connue des Strasbourgeois dont c’est l’une des destinations nature pour le week-end, à seulement trois quarts d’heure de route. Certes, elle n’abrite pas de maisons à colombages, mais des fermes-blocs plus rustiques. Et ses habitants ne parlent pas l’alsacien mais le welsh, vieille langue romane dans cette zone francophone. Pour autant, cette Alsace différente de la carte postale traditionnelle vaut le détour.


Vue sur la vallée de la Bruche - ©Mathilde Giard/Michelin

 

Randonnée entre les pâturages

La randonnée s’impose comme la meilleure façon de l’explorer, entre bois, hautes chaumes et pâturages de moyenne montagne. On commence par se mettre en selle dans le village de Colroy-la-Roche. Au détour d’un virage, un banc fait face à un large nuancier de verts : la forêt constitue 70% de la surface de la vallée, contre 25% sur le reste de l’Hexagone.


©Mathilde Giard/Michelin

A l’entrée du hameau de Stampoumont, un panneau donne le ton : « zone de tranquillité ».
Dans le village de Ranrupt, quelques tours de roue plus loin, on remplit son panier aux Confitures du Climont, classée Entreprise du Patrimoine Vivant. Entre les pots de myrtilles ou de schnaps-banane, la confiture d’églantine reste leur produit phare. Dans la même rue, Simon Kieffer prépare chaque matin son fromage proche du munster, après avoir trait à la main ses vaches vosgiennes. L’adresse se repère au tas de foin et à la vieille Citroën bleue… On le retrouve au marché des produits de montagne de Saâles, les vendredis d’été.

 

Avec les veilleurs de châteaux forts

La vallée, lieu de passage ancestral, invite à marcher dans les traces de l’histoire. A La Broque, un chemin médiéval conduit aux ruines du château de Salm, à travers une forêt devenue le royaume du Grand Coq de Bruyère. Perché à 800 mètres, l’éperon rocheux représentait un point de surveillance stratégique pour les comtes de Salm, à partir de la fin du 7e siècle. Abandonné au 16e siècle, le siège de la principauté est désormais envahi par une végétation romantique. En contrebas d’une tour, un couple de passionnés déblaie, fouille et maçonne, inlassablement. Cécile et Raoul sont « veilleurs de château fort », membres de ce réseau alsacien de bénévoles qui participent à la sauvegarde du patrimoine castral régional.

« Nous leur rendons petit à petit son visage d’autrefois »,

confient-ils face aux vestiges de la forteresse, sur leur chantier où ils accueillent occasionnellement des volontaires.

 

Balades chargées d’histoire

Le château de Salm constitue également l’une des étapes du Sentier des passeurs, qui aidaient les fugitifs à quitter ce territoire du Troisième Reich durant la Seconde Guerre mondiale. Cette sombre page du passé est relatée au Mémorial d’Alsace-Moselle, à Schirmeck, et dans l’ancien camp de concentration nazi de Struthof. La vallée de la Bruche fut aussi durement marquée par les guerres précédentes, de 1870 puis de 1914-18.
Toujours autour du hameau de Salm, les amateurs d’histoire peuvent aussi suivre les pas, encore plus antérieurs, des mennonites : adeptes d’une vie pastorale, ces fermiers anabaptistes arrivèrent en 1708 de Suisse allemande, avant d’émigrer en Amérique à la fin du 19e siècle, où ils fondèrent la communauté amish.
Enfin, si le pasteur Jean-Frédéric Oberlin n’a, lui, pas de sentier dédié, il ne faut pas manquer le musée qui lui est consacré, dans le charmant village de Waldersbach. Ce visionnaire éclairé créa, au 18e siècle, l’ancêtre de l’école maternelle.

 

Expériences buissonnières

L’office de tourisme a mis en scène des expériences buissonnières permettant d’aller à la rencontre des habitants de la vallée. On peut ainsi partager un petit-déjeuner au fournil après avoir fabriqué un pain à l’ancienne avec Luc, boulanger à Saâles. Cueillir des plantes sauvages avec Colette, de la ferme-auberge du Charapont, à Natzwiller… Ou faire une excursion en 2CV avec Thierry, propriétaire de la chambre d’hôtes Bluets et Brimbelles. La boucle à vélo électrique depuis Colroy-la-Roche se termine, elle, sur une note de bien-être, au vaste nature-spa de l’hôtel La Chenaudière, au hameau La Broque. Où se se poser avec délice dans un sauna vitré juché sur pilotis, pour un bain de quiétude au milieu des épicéas et des sapins.


Nature-spa de l’hôtel La Chenaudière - ©Mathilde Giard/Michelin

 

Informations pratiques

Possibilité de rejoindre les différents villages de la vallée en train régional depuis Strasbourg.

Le site rando-buche.fr recense les itinéraires à pied, à cheval ou à vélo, cartographiés, commentés et répertoriés par thématiques.

Participation au chantier avec les veilleurs de châteaux forts de Salm, chaque dernier samedi du mois, de mai à septembre, à partir de 16 ans, 16 euros (renseignements : office de tourisme de la vallée de la Bruche, à Schirmeck).

Formule buissonnière Vel’ness et Cie, vélo électrique et spa, journée à partir de 69 € : www.chenaudiere.com.

Plus d’infos sur www.valleedelabruche.fr et www.experience.alsace

 

L'auteur

Mathilde Giard

Journaliste, je me suis spécialisée dans le voyage après avoir vécu en Afrique du Sud et en Allemagne. J’aime sillonner la planète, à la rencontre de ses habitants, avec autant de plaisir à découvrir un coin perdu à la porte de chez moi qu’à explorer une mégalopole au bout du monde. Toujours curieuse…

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Mémorial d'Alsace-Moselle
Mémorial d'Alsace-Moselle
Schirmeck
1h30
Struthof Struthof
Struthof
Natzwiller
1h30