La capitale de la Laponie finlandaise permet d’emmagasiner toutes les images de carte postale liées au Grand Nord. Avec, en prime, une rencontre avec le Père Noël !

La ville du Père Noël

En hiver, la ville brille comme un feu de camp dans la longue nuit polaire… Les touristes affluent de toute la planète à Rovaniemi pour rencontrer le Père Noël. Son village se situe à 8 km de la capitale de la Laponie finlandaise, à Napapiiri, pile sur le cercle arctique, la latitude la plus basse permettant d’observer le soleil de minuit en été. Il ressemble davantage à un centre commercial géant qu’à un charmant bourg traditionnel rempli de rennes et de lutins. Mais c’est bien là, au milieu de la toundra, que le grand-père à la barbe blanche reçoit le courrier envoyé par les enfants du monde entier ! On peut se faire photographier à ses côtés dans son bureau, avant d’envoyer un courrier marqué d’un tampon spécial.

Avant de loger à Rovaniemi, le Père Noël vivait au Korvatunturi, « la montagne de l’oreille », d’où il pouvait entendre les souhaits de tous. C’est le grand secret qu’avait révélé en 1927 Markus Rautio, un animateur radio finlandais, dans son émission pour enfants. Mais, encore trop loin de ses chères têtes blondes, il décida de s’installer à Napapiiri en 1985, où il réside donc désormais.

 

Redessinée par Alvar Aalto

Rasée par les Allemands en 1944, Rovaniemi a été redessinée par l’architecte et designer Alvar Aalto, l’un des Finlandais les plus connus outre-Baltique. Le plan de reconstruction dissimulerait une image de puzzle représentant un renne, avec notamment deux branches du parc central tracées sur le modèle des bois de l’animal… Parmi les bâtiments emblématiques : la mairie et, face à face, la bibliothèque (Hallituskatu 9) et le Lappia Hall, salle culturelle destinée au théâtre et aux concerts.

 

Balades en traîneau et aurores boréales

Repérables à leur uniforme, une grosse combinaison rouge et noir, des bottes fourrées et un masque anti-froid, les aventuriers de l’Arctique passent peu de temps à parcourir les rues de cette ville, qui sert de camp de base aux expéditions polaires. Dès qu'ils sont parés à conquérir les vastes étendues vierges, ils enfourchent leur motoneige pour un safari blanc. Ils font étape dans une ferme de rennes quasi limitrophe, où les propriétaires organisent une balade en traîneaux qui se termine autour d’un feu, sous une « kota », la tente traditionnelle. Puis, à la tombée de la nuit, vers 15 heures, la cohorte de véhicules se fige devant un hôtel de glace, l’Arctic Snow Hotel. Le palais givré change de déco tous les hivers.

« Les sculptures sont différentes dans chaque chambre ! »

vante Ville Haavikko, son propriétaire, en réglant la lumière bleutée de l’ice bar. Au pays où le sauna est né, un bain de vapeur s’impose, avant de guetter une aurore boréale. Vœu exhaussé : des lueurs vertes apparaissent dans la nuit sans nuage.
 
Le lendemain matin, vers 9 h, c’est une lumière rose qui enveloppe le paysage, féerique même par – 32 °C. Une session de pêche blanche s’improvise sur un lac gelé. Pasi, le jeune guide, perce un trou. Aucun saumon ne mord à l’hameçon. Qu’importe, des saucisses grillées feront l’affaire pour le pique-nique au milieu des bouleaux, accompagnées d’un jus de cassis chaud, la boisson nationale. Une dernière virée en chiens de traîneaux rapproche l’expédition des lumières de Rovaniemi, où retrouver un peu de chaleur...

 

Informations pratiques

www.visitrovaniemi.fi
 

L'auteur

Mathilde Giard

Journaliste, je me suis spécialisée dans le voyage après avoir vécu en Afrique du Sud et en Allemagne. J’aime sillonner la planète, à la rencontre de ses habitants, avec autant de plaisir à découvrir un coin perdu à la porte de chez moi qu’à explorer une mégalopole au bout du monde. Toujours curieuse…

Voir tous les reportages de la destination