De retour de sa tournée en Navarre, Lucie Fontaine, Editrice au Guide Vert Michelin, nous livre ses Coups de cœur.

1. Admirer le coucher du soleil sur les paysages lunaires des Bardenas Reales

C’est à cette heure-ci que les roches de ce parc naturel désertique deviennent presque rouges, et qu’on est transporté en plein far-west. La foule n’est pas au rendez-vous, et vous arpenterez quasiment seuls, en voiture, à pied, ou mieux, à vélo, les kilomètres de pistes à travers ces paysages époustouflants.


Parc naturel des Bárdenas Reales - ©Lucie Fontaine/Michelin

 

2. Faire la tournée des bars à Pampelune

La capitale de la Navarre regorge de cafés qui proposent les pintxos (les tapas basques), présentés en pyramides colorées sur les comptoirs. Chaque établissement a sa spécialité, du plus simple au plus gastronomique. Le soir, suivez la foule qui circule de bar en bar. L’idée est de changer de bistrot pour déguster à chaque fois un pintxo et un verre de vin. Ambiance garantie !


Bar à Pampelune - ©Lucie Fontaine/Michelin

 

3. Arriver à pied à Puente-la Reina

Le pèlerin géant en bronze qui marque la croisée des chemins de St-Jacques et l’entrée du village de Puente-la-Reina semble vous féliciter du chemin parcouru. Après avoir salué, dans l’église del Crucifijo, le christ en bois, remarquable mais effrayant avec ses bras en Y, suivez l’ancien chemin des pèlerins qui traverse le village, et remettez-vous de vos émotions (et de vos efforts) en prenant un verre dans ce joli village typique de la région.


Puente-la Reina - ©Lucie Fontaine/Michelin

 

4. Se balader dans la vieille ville d’Estella-Lizarra

Un cadre exceptionnel (Estella-Lizarra est entourée de montagnes), une cathédrale monumentale (église de San Pedro de la Rúa), un palais du 12e s. (Palais des Rois de Navarre), des ruelles et des places animées, tout est réuni pour faire de cette étape incontournable sur les chemins de St-Jacques une escale attachante. Et là encore, les pintxos rivalisent d’inventivité.


Eglise de San Pedro de la Rúa - ©Lucie Fontaine/Michelin

 

5. Découvrir le monastère de Leyre

Au bout d’une superbe route, le monastère de Leyre surprend par son ampleur. Complètement isolé, il dégage sérénité et spiritualité. La crypte, l’église, les décors sculptés, tout concourt au recueillement. Et lorsque des chants grégoriens s’élèvent (des concerts sont régulièrement organisés), le dépaysement est total.


Le monastère de Leyre - ©Sasha64f/iStock

 

L'auteur

Lucie Fontaine

City travels, balades en canoë, restaurants végétariens, lecture... Voilà un précipité non exhaustif de ce qui m'inspire au quotidien. Parisienne invétérée, je me ressource en Dordogne... quand je ne suis pas aux quatre coins de l’Europe pour le Guide Vert !

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Bárdenas Reales Bárdenas Reales
Bárdenas Reales
Arguedas
4h00
Église de San Pedro de la Rúa Église de San Pedro de la Rúa
Église de San Pedro de la Rúa
Estella-Lizarra
0h15
Palais des Rois de Navarre Palais des Rois de Navarre
Palais des Rois de Navarre
Estella-Lizarra
1h00
Monastère de Leyre Monastère de Leyre
Monastère de Leyre
Yesa
0h30
Église du monastère de Leyre Église du monastère de Leyre
Église du monastère de Leyre
Yesa
0h30