À la fois ornithologue, guide naturaliste et auteur de livres de cuisine, Ramon Vidal Saborit connaît tous les secrets du delta de l’Èbre.

« Comme le chantait Georges Moustaki, je suis un enfant de la Méditerranée aux yeux noirs »,

déclare Ramon Vidal Saborit. Naturaliste, ornithologue, c’est un spécialiste de l’environnement du delta de l’Èbre, la troisième région humide d’Europe, véritable Camargue catalane.

« J’ai eu la chance de connaître les deux deltas : celui, traditionnel, des petits paysans qui repiquaient le riz à la main, cultivaient l’olivier et la vigne plus au nord, et celui de l’agriculture mécanisée d’aujourd’hui… »,

explique Ramon.

Son affection demeure intacte pour cette mosaïque de paysages qui constitue l’identité du delta de l’Èbre, le plus grand fleuve espagnol : lagunes, étangs, dunes, roselières, plages sauvages, baies marines, marais salants, rizières, canaux d’irrigation, parcs à huîtres et à moules.

« J’aime cette odeur unique qui se dégage d’une rizière, mais aussi la gamme chromatique singulière de cette zone humide, avec ses verts, ses bruns, ses reflets métalliques… »,

confie Ramon. Il nous explique que

« le fleuve, qui draine de grandes quantités de sédiments et d’alluvions, attire de nombreuses espèces de poissons et de crustacés – loup, dorade royale, sole, rouget, anguille, mais aussi crabe, crevette, langoustine.
La pêche a aujourd’hui presque complètement remplacé l’exploitation du sel, très développée au Moyen Âge et à la Renaissance. La culture du riz, elle, n’a commencé à se développer qu’aux environs de 1860 au sud du delta et seulement à partir des années 1900 dans le nord. Les villages se sont créés à cette époque. »

Ramon Vidal Delta de l'Ebre Catalogne

Appartenant à la réserve de biosphère des Terres de l’Èbre, le Parc naturel du delta de l’Èbre est évidemment le royaume des oiseaux comme

« toutes les zones humides qui nous restent en Europe »

précise Ramon, jumelles autour du cou.
Certains vivent dans le delta à l’année comme de nombreuses espèces de canards, d’échassiers et de limicoles ou encore le goéland d’Audouin, espèce qui niche seulement en Méditerranée. Le delta de l’Èbre est aussi une zone d’hivernage très importante pour de nombreux oiseaux migrateurs arrivant du nord de l’Europe ou de l’Afrique. Le flamant rose, avec quelque 15 000 individus établis à l’année, demeure l’espèce la plus emblématique de la région.

L’enfant, qui traînait dans les cuisines du bistrot de son père, est devenu également un cuisinier passionné et un auteur de livres de cuisine du delta de l’Èbre. Ramon se révèle intarissable sur la cuisson du riz, les différentes manières d’accommoder l’anguille, ou l’arròs, col i fesos, un plat qui associe riz, chou et haricots...

 

Carnet intime de Ramon Vidal

Ses lieux fétiches

  • L’embouchure du fleuve à Riumar permet de saisir, du haut de la tour d’observation el Garxàl, l’ensemble de l’écosystème du delta de l’Èbre entre étang, fleuve et mer.
  • La Punta del Fangar offre un vaste espace sauvage et désertique, peuplé de dunes d’une beauté incroyable. C’est l’un de mes endroits préférés pour observer les limicoles en automne-hiver.
  • L’étang de la Tancada est l’un des meilleurs spots pour observer les flamants rose et... faire du vélo.

Ses rendez-vous gourmands

  • À Riumar, le restaurant de l’hôtel Casa Paca est spécialisé dans la cuisine du riz, riz aux amandes ou au homard...
  • Le resto du camping La Tancada prépare une cuisine simple à base de poissons grillés et de riz.

Pour prendre un verre

  • On profite d'une superbe vue face à l’Èbre depuis la terrasse ombragée du café Lo Mirador à Deltebre.
    Reis Catolics 44, 43580 Deltebre

 

Informations pratiques

Tourisme de la Catalogne
www.catalunyaexperience.fr
www.catalunya.com

Contact : info.act.fr@gencat.cat

Ecomusée Parc Natural del Delta de l'Ebre
C/Doctor Martí, 22, 43580 Deltebre
 

 

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Parc naturel du Delta de L'Èbre Parc naturel du Delta de L'Èbre
Parc naturel du Delta de L'Èbre
Deltebre
4h00