Hédoniste, bruyant, urbanisé, bref touristique, Roses offre un tout autre visage que Cadaquès ! Et pourtant, il est possible d’y prendre beaucoup de bon temps, dans un genre bien différent évidemment.

Roses, c’est d’abord une baie, bordée par une immense plage de sable fin ponctuée de palmiers et séparée de la route par une haie d’hôtels et de restaurants. Dès 7 heures du matin, pour profiter de la fraîcheur matinale, les touristes et les locaux courent, marchent, font du vélo et se baignent. Sable fin, mer en pente douce, douches publiques, transats à louer : une véritable invitation aux plaisirs balnéaires.

En direction du centre, de petits et grands immeubles accueillent boutiques et restaurants dont les terrasses surmontées de néons criards envahissent un quadrilatère de ruelles piétonnes. Il faut toute la sagacité du Guide Vert et du Guide Michelin pour localiser les bonnes adresses dans ce dédale. Poissons et fruits de mer abondent sur les cartes. Et pour cause ! Roses brigue la place de premier port de pêche du nord de l’Espagne, un port dont il faut absolument visiter la criée (inscription à l’office de tourisme), avant d’acheter raie, anchois, lotte, rouget ou même langouste.

Les traces de l’histoire sont discrètes à Cadaquès. Elles existent néanmoins. Sur la place de Pau, il est possible de visiter un abri anti-aérien utilisé pendant les bombardements qui eurent lieu pendant la Guerre civile espagnole. Fondé à l’Antiquité par des grecs venus de Marseille, Roses a toujours été un port stratégique. Romains et Wisigoths occupèrent successivement la ville. Tout cela, on l’apprend dans la citadelle de Roses, la première forteresse pentagonale de la péninsule ibérique, construite au 16e s. sur ordre de Charles-Quint. On y pénètre par la monumentale Porta de Mar, de style Renaissance, avec ses pilastres ornementaux adossés et sa frise à décoration végétale. Un espace muséographique regroupe tous les vestiges des civilisations qui se succédèrent au fil des siècles dans cette ville, de la préhistoire au 19e s. Au sein de l’immense muraille qui entoure les restes de la citadelle, on croise des vestiges romains, les ruines d’une église romane au très beau chevet lombard, un long édifice transformé en armurerie par les troupes napoléonienne.

Ville de loisirs par excellence, Roses offre encore un autre visage qui la rattache aux paysages magiques du Cap de Creus : il faut prendre sa voiture ou chausser de bonnes galoches de randonnées et suivre un chemin côtier qui permet d’accéder à des criques et des calanques sauvages de toute beauté dont l’eau turquoise est ombragée par des pins. En route, on croise le dolmen de la Creu d’en Cobertella, le plus grand monument mégalithique de Catalogne...

Tout au bout de cette route se trouve la calanque Monjoi où l’un des chefs les plus célèbres du monde a longtemps exercé dans son restaurant trois étoiles, ElBulli. Vous l’avez reconnu, il s’agit de Ferran Adrià, dont on reste pour l’instant sans nouvelles.

Informations pratiques

Se renseigner : www.catalunyaexperience.fr

Y aller ?

3 aller-retour quotidiens entre Paris et Barcelone, un aller-retour quotidien entre Lyon, Marseille ou Toulouse et Barcelone. Si l’avion demeure le moyen de transport privilégié à partir de Paris, le sud-ouest, le Languedoc-Roussillon et la Provence ont enfin une relation ferroviaire de premier plan avec la Catalogne. www.voyages-sncf.com/ ou http://www.renfe.com/ avec un accès direct à la gare TGV de Figueres depuis Paris.

Où dormir ?

HOTEL TERRAZA
Avinguda de Rhode, 34 - 17480 ROSES (Costa Brava), T. +34 972 25 61 54
Hôtel de famille depuis 1935 au look moderne, le Terraza est idéalement situé au bord de la plage et le bruit de la mer berce le sommeil. 81 chambres et suites dont 65 regardent la mer et la superbe baie de Roses. Calme et Repos assurés, spa sur la terrasse dernier étage face à la baie de Roses, l’une des plus belles.

Où prendre un verre ?

Rosa Azul, Placa Dr. Pont, 1, Cadaquès.

Que rapporter ?

Tramuntana Republik - Callìs 20, Cadaquès
Cette boutique de vêtements, qui fabrique en local, propose des vêtements de sportswear à l’effigie de la « république de la Tramontane », le Cap de Creus où le vent a sculpté des merveilles naturelles.  Une excellente idée de cadeau.
http://www.tramuntanarepublik.com

Roses, premier port de pêche du nord de l’Espagne, est réputé pour son fameux fumet de poisson, exporté jusqu’en Australie !
http://www.confrariapescadorsroses.cat/

Office de tourisme de Roses

Avingua de Rhode, 77-79, 17 480 Roses, Tél : +34. 902 10 36 36

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Parc naturel du Cap de Creus Parc naturel du Cap de Creus
Parc naturel du Cap de Creus
Cadaqués
4h00
Église Santa Maria de Roses
Église Santa Maria de Roses
Roses
0h15
Casa-museu Salvador Dalí Casa-museu Salvador Dalí
Casa-museu Salvador Dalí
Portlligat
1h00