Romaine, arabe, gothique, renaissance… mais surtout furieusement contemporaine. La capitale de l’Aragon n’est pas la plus courue des villes espagnoles. Une bonne raison d’y faire un tour le temps d’un week end, entre découverte du patrimoine et bars à tapas.

Pour commencer, la plaza del Pilar

Voilà bien toute l’audace de l’Espagne d’aujourd’hui : la cohabitation pacifique entre monuments historiques et art contemporain. Prenez la plaza del Pilar. D’un côté, des silhouettes grandiloquentes qui forcent le respect : coupoles vernissées de la baroquissime basilique del Pilar, monumental blason de Charles Quint sur la Lonja, la bourse du commerce du 16e s., longue et austère façade de l’hôtel de ville. Et au centre de la vaste esplanade, des installations d’aujourd’hui comme la monumentale Fontaine de l’Hispanité.

 

Révisez votre histoire

Entre la plaza del Pilar et la plaza d’España, la vieille ville est une fête pour l’oeil. La Seo del Salvador, la cathédrale, résume à elle seule l’histoire de l’art espagnol : allure gothique, arabesques mudéjars hérités des Arabes, et à l’intérieur, chœur renaissance et chapelles baroques. L’ancien palais épiscopal a une histoire aussi longue : il abrite aujourd’hui le musée d’art du diocèse, l’Alma Mater museum. L’occasion de découvrir les salles mudéjars du 14e s.

 

Saragosse à plein « Tubo »

Pour les tapas, filez à « El Tubo », un quartier de ruelles minuscules en plein cœur de la ville ancienne. Les bars s’alignent par dizaines au coude à coude et en fin de semaine la clientèle déborde joyeusement sur la rue. Fendre la foule pour accéder au comptoir et commander sa copa vaut rite de passage. Pour un avant-goût, allez faire un tour au Mercado Central : sous ses voûtes métalliques s’alignent le meilleur des produits aragonais.

 

N’oubliez pas Goya

L’enfant du pays a son musée dans la ville où il a étudié. Cinq étages d’un palais Renaissance pour se familiariser avec son œuvre. Le clou de la visite, les séries complètes de ses célébrissimes gravures. Si l’art vous passionne, (re) découvrez le sculpteur Pablo Gargallo, ami de Picasso et de Juan Gris, dans le musée qui lui est consacré plaza San Felipe.

 

Des architectes au mieux de leurs formes

En 2008, l’exposition de Saragosse a servi de terrain de jeux aux plus renommés des architectes contemporains. Promenade à la découverte de réalisations plutôt décoiffantes : le pont du Troisième Millénaire et son arche en béton de 270m, la plus longue au monde. La gracieuse Pasarela del Voluntariado et son mât de 70m d’où partent les 46 haubans soutenant le tablier. Le Pavillón Pont qui marquait l’entrée de l’expo : une œuvre de Zaha Hadid, la grande architecte irakienne disparue en 2016. Ou encore l’étonnant pavillon de l’Aragon qui évoque les traditionnels paniers en osier.

 

Informations pratiques

Zaragoza Turismo
Alma Mater museum
Musée Goya

 

L'auteur

Eric Boucher

Après plusieurs années à Varsovie, je suis venu terminer des études de multimédia à Londres. Passionné par l’édition numérique, je suis devenu rédacteur en chef de différents sites MICHELIN. En charge désormais d’une collection de guides de voyage qui couvrent la planète, mon but : vous faire partager mes expériences !

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Plazas de la Seo et del Pilar Plazas de la Seo et del Pilar
Plazas de la Seo et del Pilar
Zaragoza
0h15
Basilique de Nuestra Señora del Pilar Basilique de Nuestra Señora del Pilar
Basilique de Nuestra Señora del Pilar
Zaragoza
0h30
Bourse du commerce de Saragosse Bourse du commerce de Saragosse
Bourse du commerce de Saragosse
Zaragoza
0h15
Cathédrale de San Salvador (La Seo) Cathédrale de San Salvador (La Seo)
Cathédrale de San Salvador (La Seo)
Zaragoza
0h30
Musée Goya - Collection Ibercaja
Musée Goya - Collection Ibercaja
Zaragoza
1h30
Musée Pablo Gargallo
Musée Pablo Gargallo
Zaragoza
1h30