À la recherche de nouveaux espaces pour y faire éclore sa créativité et son énergie, la capitale danoise réhabilite ses anciens quartiers industriels. En selle vers le plus emblématique d’entre eux, Refshaleøen.

Nouveau pont, nouveau dynamisme : Inderhavnsbroen et Nordatlantens Brygge

Le Inderhavnsbroen qui relie depuis 2016 le très touristique Nyhavn au quartier de Christianshavn n’est pas seulement un nouveau spot pour admirer le canal au coucher du soleil. Ce pont, réservé aux piétons et aux vélos, a aussi modifié les déplacements.
Le quai de l’Atlantique nord (Nordatlantens Brygge) s’est ainsi retrouvé au cœur des attentions et a vu les créations de lieux se multiplier. Dernier en date, The Bridge Street Kitchen aligne les stands de street food dans d’anciens conteneurs, dont Grød qui revisite la traditionnelle bouillie danoise.
Autour de l’ancien comptoir commercial du Groenland, des îles Féroé et de l’Islande, bâti en 1767 et restauré en 2003, plusieurs adresses font de l’endroit une étape gastronomique tout en restant décontractée : c’est le cas des « petits frères » du célèbre Noma, les 108/Corner 108 pour un dîner élégant, une pâtisserie sur le pouce ou une dégustation de vin, ainsi que Barr et son impressionnante cave à bière.

 

De la Marine royale à la gastronomie : Holmen et Nyholm

Juste au nord du Nordatlantens Brygge s’étend l’archipel de Holmen qui a abrité pendant 300 ans le siège de la Marine royale danoise. Aujourd’hui réhabilité, le quartier est dominé par le bâtiment de l’opéra. Datant de 2005, cette construction désormais iconique avance fièrement les 14 étages de béton, d’acier et de verre face au canal.
Autour, les anciens docks de briques du 17e s. abritent galeries et institutions culturelles et d’enseignement dont le KADK qui organise des expositions sur l’architecture et le design.
L’archipel se termine par l’île de Nyholm qui est toujours occupée par la Marine danoise. On s’y promène parmi les casernes, vaisseaux de guerre à quai et anciennes proues de navires sculptées jusqu’à la rangée de canons qui défendaient l’accès à la ville.
En quittant Nyholm par le sud-est, le croisement de Krudtløbsvej et de Refshalevej se fait plus gastronomique qu’ailleurs encore. C’est ici que sont nichés le 56° qui propose dans un ancien magasin à poudre du 17e s. une cuisine danoise à la fois moderne et traditionnelle, et surtout le nouveau Noma où officie dans un ancien bunker le célèbre chef René Redzepi.

 

Nouvelles frontières pour hipsters : Refshaleøen

Plus au nord commence l’île de Refshaleøen. Il s’agit d’une ancienne zone industrielle qui abritait notamment les chantiers navals Burmeister & Wain (B&W), lesquels ont fermé en 1996. Aujourd’hui, Refshaleøen est pleine réhabilitation et constitue un terrain de jeux sur mesure pour quelques-unes des propositions les plus créatives de Copenhague.
Parmi celles-ci, La Banchina prend, les jours ensoleillés, un air de dolce vita inattendu : on peut se baigner autour d’un petit ponton, prendre un verre, se laisser tenter par la cuisine intimiste d’inspiration italienne – et l’hiver profiter du sauna. Non loin, le restaurant Amass joue plutôt sur l’ambiance urbaine et industrielle pour une cuisine danoise élaborée.
En suivant Refshalevej vers le nord, ce sont les amateurs de sensations fortes qui seront aux anges. L’Urban Ranger Camp a ainsi conçu des chemins de cordes à 50 mètres de hauteur dans l’ancien bâtiment de B&W. En face, Blocs & Walls est tout simplement le plus grand centre d’escalade du Danemark.
De là, en direction du canal, s’ouvre à l’été 2018 un lieu destiné à remplacer la Copenhagen Street Food qui se tenait sur Papirøen. Dénommé Reffen, il entend proposer non seulement des stands de cuisine de rue, mais également des ateliers dédiés à l’art et à la création ainsi que des espaces pour des événements culturels.
Refshaleøen est en effet en train de s’imposer comme the place to be en la matière : s’y tient notamment fin mai-début juin le festival Distortion qui attire des milliers de clubbeurs et raveurs.

 

Informations pratiques

S’informer
Site officiel d’informations touristiques sur le Danemark (en français).

Y aller
La compagnie SAS propose des vols au départ de Paris, Nice, Bruxelles, Genève ainsi que Biarritz, Montpellier et Toulon (l’été).

Se déplacer
Le vélo est le meilleur moyen de découvrir ces quartiers. En plus des loueurs privés, la municipalité propose des Bycyklen avec assistance électrique et GPS.

Se loger
Ibsens Hotel
A deux pas du marché couvert de Torvehallerne et de la station Nørreport, cet hôtel aux chambres agréables se distingue par un service de qualité et la gamme des prestations offertes : entrée au spa voisin, verre offert de 17h à 18h, excellent Wifi.
Vendersgade 23, 1363 København.

 

L'auteur

François Capelani

Ayant un jour tout plaqué pour un long voyage depuis l’Inde jusqu’à la Chine... je ne suis jamais complètement revenu ! Je continue à élargir mes horizons, aux quatre points cardinaux, tant le voyage reste un moment fort pour moi, de découverte, de rencontres, de vie tout simplement.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Nouveau port de Copenhague Nouveau port de Copenhague
Nouveau port de Copenhague
København
1h00
Christianshavn Christianshavn
Christianshavn
København
0h30