Foin de stéréotypes, Sofia est une petite capitale attachante, pétrie de contrastes et de multiples influences, où souffle l’âme des Balkans.

Le caractère harmonieux et préservé de la ville et son éclectisme architectural séduisent d’emblée le voyageur. Une cathédrale orthodoxe côtoie un palais de style stalinien, une église catholique jouxte une mosquée, une façade Sécession fait face à une cheminée d’usine socialiste. Les immeubles modernes qui fleurissent çà et là se fondent plutôt bien dans le décor.

Capitale du pays depuis 1879 seulement, Sofia porte les marques de l’histoire tourmentée de la Bulgarie. Les vestiges des civilisations thrace et romaine, les souvenirs toujours vifs (au moins dans la conscience nationale) de l’occupation ottomane, l’aide du grand frère russe pour se libérer des Turcs, suivie de l’oppression soviétique, voilà, au pied levé, ce qui constitue le cadre historique de la Bulgarie et de Sofia en particulier.

Le centre se découvre à pied ; Sofia regorge de petits coins où grignoter sur le pouce et boire un verre jusque tard dans la nuit. Son charme oriental et byzantin est irrésistible...

 

Sofia, carrefour de la tolérance

Reflet des trois monothéismes, le patrimoine religieux sofiote occupe le premier plan.
La cathédrale Saint-Alexandre-Nevski, emblème de Sofia reproduit sur toutes les cartes postales, est tout simplement spectaculaire. Colossale, surtout quand ses dômes dorés flamboient sous le soleil, cette église néo-byzantine bâtie à la fin du 19e s. frappe par son caractère intime à l’intérieur. Pourtant, 5000 fidèles peuvent y tenir debout à l’office, dit-on.
La crypte abrite la galerie d’Art ancien bulgare qui présente une merveilleuse collection d’icônes (du 12e au 19e s.) à ne manquer sous aucun prétexte : c’est notre grand coup de cœur !
Dans le genre pastiche du style russe du 17e s., vous craquerez également pour une autre église russe, minuscule cette fois-ci, Saint-Nicolas, construite pour un diplomate qui avait le mal du pays si l’on en croit la petite histoire.

Construites en brique rouge, la Rotonde Saint-Georges et l’église Sainte-Sophie (on dit plutôt Sainte-Sofia) comptent parmi les plus anciens sanctuaires sofiotes.
Élevé au 4e s. sous le règne de Constantin le Grand, le premier est probablement un baptistère dont les murs, ô merveille, portent encore cinq couches successives de peintures murales. Autour de l’édifice qui servit aussi de mosquée, vous apercevrez des vestiges de la Sofia romaine, Serdica.
Quant à Sainte-Sofia (qui a donné son nom à la ville), elle est construite sur les restes de plusieurs églises dont la plus ancienne remonte au 4e s.

Sofia compte plusieurs mosquées dont la mosquée Banja Baši, qui dresse avec grâce son minaret effilé depuis 1576. Construite par le grand Hadji Mimar Sinar (l’architecte de la mosquée d’Edirne), cette mosquée tire son nom (« banja ») de la présence de sources chaudes que les Romains exploitaient dans leurs thermes. À leur place supposée se trouvent aujourd’hui des bains municipaux construits au début du  20e s., décorés de magnifiques céramiques polychromes.

Juste derrière la mosquée et les halles se tient la synagogue de Sofia (rue Exarh Josif), l’une des plus grandes d’Europe, construite par l’architecte autrichien Friedrich Grünanger au début du 20e s. Son style hispano-mauresque s’inspire de la grande synagogue sépharade de Vienne, aujourd’hui détruite. Allié de l’Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, le tsar Boris III s’efforça de protéger, avec un relatif succès, les Juifs bulgares. Après la guerre, la création d’Israël et l’instauration d’une dictature communiste encouragèrent les Juifs à émigrer.

 

Vivez Sofia comme un Sofiote !

C’est dans la rue, sur les marchés, dans les bars et les échoppes que le charme oriental de Sofia vous prendra par surprise. Les Halles (Halite), grande nef métallique construite en 1909, constituent une bonne introduction à la vie quotidienne sofiote.
La seule rue piétonne de Sofia, la rue Pirotska, se trouve juste à côté. Elle regorge de cafés, de petites boutiques de mode. À quelques rues de là, voici le « souk » sofiote, le marché des femmes ! Sous la dictature communiste, les mères de famille venaient y vendre leurs fruits et légumes pour mettre du beurre dans les épinards. Les étals proposent, à des prix très bon marché, de la confection turque et toutes sortes de denrées alimentaires (notamment les olives et les huiles grecques et les pains bulgares et turcs).

Le marché aux puces de Sofia s’est installé sur la place de la cathédrale Alexandre Nevski. Vous y trouverez des étals avec des objets de l’époque communiste et même certains datant du Nazisme –  tels que couteaux, insignes, chapkas, gourdes, médailles et badges –, souvent sans intérêt sinon sinistres !

 

À voir également à Sofia

Musée national d’Histoire. L’ancienne résidence gouvernementale du dictateur communiste Todor Živkov abrite aujourd’hui un musée de l’histoire de la Bulgarie indispensable pour comprendre ce pays. Le trésor des Thraces découvert à Panagjurište mérite le voyage à lui seul.

Musée archéologique. Installées dans une grande mosquée du 15e s., ces riches collections comprennent des vestiges antiques thraces et romains de premier ordre. La vaisselle en or du trésor de Valcitran est un chef-d’œuvre inestimable.

Galerie nationale des Beaux-Arts. Ancien palais royal, la galerie, qui abrite aussi le musée ethnographique, vaut autant pour ses collections (la peinture bulgare du 19e au 20e s.) que pour son décor fastueux et désuet où la monarchie des Saxe-Cobourg-Gotha s’éteignit en 1946.

 

Information pratiques

Site officiel du tourisme en Bulgarie : bulgariatravel.org

 

Bulgarie : Sofia s’éveille !

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...
Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski
Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski
Sofija
0h30
Galerie d'Art ancien bulgare Galerie d'Art ancien bulgare
Galerie d'Art ancien bulgare
Sofija
3h00
Église russe Saint-Nicolas de Sofia
Église russe Saint-Nicolas de Sofia
Sofija
0h15
Rotonde St-Georges Rotonde St-Georges
Rotonde St-Georges
Sofija
1h00
Église Ste-Sophie de Sofia Église Ste-Sophie de Sofia
Église Ste-Sophie de Sofia
Sofija
0h15
Mosquée des Bains de Sofia Mosquée des Bains de Sofia
Mosquée des Bains de Sofia
Sofija
0h30
Bains centraux de Sofia Bains centraux de Sofia
Bains centraux de Sofia
Sofija
0h30
Musée national d'Histoire de Sofia
Musée national d'Histoire de Sofia
Sofija
2h00
Musée archéologique de Sofia Musée archéologique de Sofia
Musée archéologique de Sofia
Sofija
2h00
Musée ethnographique de Sofia
Musée ethnographique de Sofia
Sofija
1h30