La plus grande ville de Wallonie panse ses plaies. Frappée de plein fouet par la désindustrialisation, l’ancienne ville minière s’est offert un sérieux lifting. Balade dans une ville tout à la fois bourgeoise, bohème et tendance.

Premier contact

Dans la ville haute, berceau historique de la ville, honneur à l’Art déco avec le haut beffroi et l’hôtel de ville L’intérieur typique des années Trente se visite. La majestueuse place Charles-II est l’ancienne place d’armes de la forteresse du 17e s. Pour arpenter les quartiers qui bougent, descendez dans la ville basse où se pressent bars branchés, concept stores et lieux d’exposition.

 

Soyez un vrai « Carolo »

Faites la queue chez Robert la Frite, près de la gare, pour déguster les meilleures frites de la ville. Avec les doigts bien sûr. Et si vous prévoyez une soirée tardive, pas de problème : la friterie est ouverte jusqu’à 4 heures du matin. Et même 6h le week-end ! L’occasion de se requinquer après une soirée au Rockerill, la boîte branchée de Charleroi, installée dans une ancienne usine.

 

Street art

Une ville en forme de bande dessinée. Charleroi est la patrie des « Gros-nez », cette école de BD aux personnages caricaturaux défendue par le magazine Spirou. Dans tout Charleroi, plus d’une cinquantaine de peintures murales et de sculptures croquent les personnages emblématiques des éditions Dupuis : Spirou, Boule et Bill, Gaston Lagaffe ou encore le Marsupilami. Les murs sont aussi un terrain d’exercice pour les graffeurs venus du monde entier.

 

Le chemin de halage

Prêt pour une balade insolite ? Suivez le chemin de halage le long de la Sambre. Sur la berge s’alignent les carcasses rouillées d’anciens bâtiments industriels, avec leurs enchevêtrements de tuyaux et de taules rouillés, et sur les murs, des explosions de couleurs laissées par les graffeurs.

 

Le bois du Cazier, mémoire ouvrière

Ce carreau de mine a connu un drame épouvantable resté ici dans toutes les mémoires. Le 8 août 1956 un incendie accidentel provoque la mort de 256 mineurs appartenant à douze nationalités. Une émouvante approche de l’univers des « gueules noires » à travers les installations et le musée du site.

 

Informations pratiques

Tourisme Charleroi
Le Bois du Cazier

 

L'auteur

Catherine Guegan

Éditrice pour Le Guide Vert depuis 10 ans, je concilie au quotidien mon goût pour le voyage, l’écriture et les contacts. Passionnée par l’Asie, en particulier par le Japon où je me rends régulièrement, mes autres destinations de prédilection sont l’Italie, l’Écosse et la Bretagne.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Hôtel de ville et beffroi de Charleroi
Hôtel de ville et beffroi de Charleroi
Charleroi
0h30
Bois du Cazier Bois du Cazier
Bois du Cazier
Marcinelle
1h30