À Gand, une ancienne chapelle baroque fait désormais office de food market. Dans un décor de marbre noir et blanc, une quinzaine de stands proposent midi et soir des cuisines du monde entier, du falafel libanais à l'assiette d'huîtres en passant par la pizza universelle et la croquette belge (mon péché mignon).

Transformer en food market une ancienne poste, un ancien garage, ou comme à Gand, une ancienne chapelle baroque est une tendance de fond. Voici donc la chapelle baroque de Baudelo (ou Boudelo), émanation d'un couvent cistercien, passée du sacré au... sucré (et au salé, évidemment) sous le nom de Holy Food Market, humour belge oblige ! C'est un carton. On arrive pour le déjeuner : touristes, hipsters, étudiants voire lycéens jouent déjà du coude à coude pour passer leur commande. Le soir (fermeture à 23h), il y a, paraît-il, encore plus de monde ! 


©P. Baas/Michelin

"Ancienne salle de sport et ancien garage à vélo, la chapelle était surtout une véritable ruine dont le toit menaçait de s'effondrer"

nous explique le jeune et fringant architecte d'intérieur Ladislas Leys. Il lui a redonné vie en peaufinant ce look bi-chrome noir et blanc particulièrement réussi. Mozart, qui a donné ici un concert à l'âge de 5 ans, aurait apprécié. On aime aussi les tables hautes dont les pieds tubulaires "jaune industriel" sur roulettes s'inspirent des échauffadages. Ce mobilier amovible facilite le travail de tout le monde (hommes et femmes de ménage compris).

Il y a 17 stands en tout (si j'ai bien compté), qui vont du burger au falafel, de la pizza au caviar, de l'avocat à la grillade de porc en passant l'assiette d'huîtres, la croquette belge, les cuberdons (délicieux petits bonbons à la violette et spécialité gantoise).Humour belge toujours, la bar à coquillages SeaMe a inscrusté ses menus dans les cartouches réservés traditionnellement aux ex-votos. Comment ça se passe ? On fait son petit tour en salivant, on fait la queue, on passe commande, on paye et on repart avec un "mouchard" qui clignote quand notre commande est prête.


©P. Baas/Michelin

Conclusion : un super plan que cet Holy Food Market que vous soyez seul (vous vous fondrez dans la foule et/ou vous pourrez faire des recontres sur les grandes tables collectives) ou en famille: les enfants ne peuvent que aimer déambuler d'un stand à l'autre, picorer ici ou là, bouger entre les plats... C'est parfait pour le touriste qui veut échapper aux heures contraignantes de la restauration traditionnelle, pas toujours adaptées au planning des visites...

 

Informations pratiques

Autre nouveauté à Gand : la médiathèque De Krook vaut déjà pour son architecture qui évoque à la fois les feuilles d'un livre et, si l'on en croit les architectes, les écluses qui ponctuent l'Escault à Gand (De Krook signifie la boucle - sous-entendu : de la rivière). Vous y trouverez un café, un restaurant, un espace de co-working, une salle de lecture des périodiques. Bref, une véritable ville dans la ville et un très beau panorama au dernier étage, notamment sur les tours emblématiques de Gand.
Miriam Makebaplein 1, 9000 Gent, Belgique

Comment y aller ?
Thalys : www.thalys.com

Où déjeuner ?
Holy Food Market, Baudelokapel, Beverhoutplein 15, 9000 Gent.

Où dîner ?
Après le burger sur le pouce du déjeuner, tentez une expérience 100% Naturell dans le restaurant bien nommé du chef Lieven Lootens (l'instigateur du jour végétarien à Gand tous les jeudis). Dans un décor tout de bois et de mousse (synthétique), on y déguste notamment de délicieuses variations végétales. L'adresse fait un tabac, pensez à réserver (très) en amont.

Où dormir ?
Hotel Harmony
, Kraanlei 37, 9000 Gent. Réservez ici.
Idéalement situé sur un quai (le Kraanlei), l'hôtel Harmony associe deux édifices, l'un ancien et l'autre moderne, ouvert fin 2016. J'ai testé l'une des (grandes) chambres de la nouvelle aile, avec vue sur le canal, lit king size, haut plafond et déco intemporelle. Un choix sûr à dix minutes à pied de l'Agneau mystique des Van Eyck.

Tourisme
www.theplaceto.be et www.visitflanders.com

 

 

 

Du sacré au sucré-salé...

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...

Voir tous les reportages de la destination