Située à la lisière de l'ancien quartier industriel de Neulindenau, cette immense filature de coton reconvertie en fabrique culturelle est devenue l'emblème du renouveau artistique de Leipzig.

C'est l'un des lieux dont la visite s'impose lors d'un passage à Leipzig. Étalé sur dix hectares, ce tentaculaire complexe industriel désaffecté typique du XIXème siècle est aujourd'hui le centre névralgique du rayonnement qu'exerce Leipzig dans le monde de l'art. La plupart des vingt bâtiments qui composent cet ensemble architectural d'une grande beauté, qui abrita pendant plus d'un siècle la plus importante filature de coton d'Europe, ont été transformés en ateliers d'artistes au début des années 2000.

Environ 120 plasticiens, peintres, sculpteurs et photographes travaillent aujourd'hui à la Spinnerei, ce qui fait d'elle l'un des plus grands centres de création artistique en Allemagne. Au cours des huit dernières années, treize galeries d'art y ont également élu domicile, parmi lesquelles la très réputée galerie berlinoise Eigen+Art.

La Spinnerei accueille également plusieurs lieux d'expositions, tels la Halle 14 et le Werkschau, ainsi qu'un petit cinéma des plus atypiques : on peut y réserver un siège à vie, moyennant la somme de 250 euros ! Autour de cette Mecque artistique s'est tissée toute une économie créative au fil des ans : cafés, boutiques, ateliers d'artisans et start-up innovantes contribuent à faire de la Spinnerei un lieu stimulant et bien ancré dans son temps.

L'auteur

Annabelle Georgen

Tombée sous le charme de Berlin à la fin de mes études, je suis aujourd'hui correspondante en Allemagne pour la presse française. Quand je n'explore pas l'effervescente vie culturelle berlinoise, j'aime arpenter le monde et ne manque jamais de ramener quelques reportages dans mes valises.

Voir tous les reportages de la destination