Cologne est une ville joviale qui se déguste à petites gorgées, comme une bière bien fraîche… Ici, le mot Kölsch désigne à la fois la fameuse bière brassée sur place, le dialecte (incompréhensible des autres Allemands !) et, surtout, l’art de vivre, qui a longtemps valu aux Colonais le sobriquet de « paresseux » !

Presque entièrement détruite au cours de la Seconde Guerre mondiale, Cologne est aujourd’hui l’une des villes les plus populaires d’Allemagne comme le prouvent ses 100 millions de visiteurs annuels. Les Colonais, qui ont été les premiers acteurs de sa reconstruction, lui vouent depuis un amour tendre et exclusif. Important centre d’affaires ayant su attirer plusieurs entreprises de taille mondiale (telles que Ford, Toyota et REWE), Cologne est aussi réputé pour ses foires internationales et ses salons (comme l’IMM, le salon international du meuble) qui drainent chaque année 2,5 millions de visiteurs.

À moins de 3h30 de Paris par le Thalys, Cologne est situé en bordure du Rhin, au point d’intersection d’anciennes routes romaines et de voie marchandes du Moyen Âge. Sitôt arrivé à la gare Köln HBF, immense fourmilière reliée au pont Hohenzollern (Hohenzollernbrücke), le pont de chemin de fer le plus fréquenté du monde (un train toutes les deux minutes de jour comme de nuit !), vous voici face à la cathédrale, dont les tourelles et les clochetons sont orientés vers le Rhin. Le temps de déposer votre valise à l’hôtel, il ne vous reste plus qu’à vous munir d’une bonne paire de chaussures pour arpenter les 4 km2 du centre-ville historique. Pour passer 2 ou 3 jours de détente dans la quatrième ville d’Allemagne, voici nos suggestions.

 

Autour de la cathédrale

Tel un aimant ou un phare traversant la brume, la troisième cathédrale gothique du monde (après celles de Séville et de Milan) attire irrésistiblement le visiteur, à toute heure du jour et de la nuit.
Tout a été écrit sur ce chef d’œuvre, miraculeusement épargné par les bombardements de 1942 à 1945 et classée en 1996 au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Sa façade de 7000 m2 ? La plus vaste du monde !
Son trésor ? Les reliques des Rois mages rapportées en 1164 par l’archevêque Reinald von Dassel et conservées dans la plus volumineuse châsse en or d’Occident !
Sa restauration la plus contestée ? Le grand vitrail du peintre allemand Gerhard Richter inauguré en août 2007 : cette œuvre fascinante (et « scandaleuse ») de 113 m2 qui orne le transept sud est composée de 11 263 carrés de verre affichant 80 couleurs différentes, dont l’agencement a été conçu sur ordinateur.

Par beau temps, n’hésitez pas à gravir les 509 marches de la tour sud au sommet de laquelle est suspendue la plus grosse cloche du monde (24 000 kg), baptisée Saint-Pierre. En faisant le tour extérieur de la cathédrale, vous apercevrez à ses pieds les ateliers des tailleurs de pierre, maçons et restaurateurs de vitraux qui travaillent à plein temps depuis une dizaine d’années (« Le métier le plus sûr de Cologne ! » aiment à dire les habitants, un brin sarcastiques).

Autour de la cathédrale, les rues piétonnes de Cologne les plus animées sont la Hoe Strasse et la Schildergasse. Cette dernière, avec 17 000 passants recensés à l’heure, passe même pour être la rue la plus commerçante d’Allemagne !

Très fiers de l’origine romaine de leur ville (fondée en 50 après J.-C.), les Colonais aiment visiter les fondations, les enceintes, les mosaïques et les thermes exposés au Palais du Gouverneur (Das Praetorium), et dont la plupart ont revu le jour lors de la reconstruction de la ville en 1947.

En parcourant la vieille ville, vous serez aussi impressionné par les douze églises romanes construites entre le 10e et le 13e s. dont l’architecture typiquement rhénane se caractérise par le plan en trèfle du chœur et du transept. Cette profusion d’églises valut à Cologne le surnom de « Rome du Nord » au Moyen Âge.

Les brasseries traditionnelles, quant à elles, sont l’une des attractions de la ville, à l’image de la célèbre Frü am Dom, tout près de la cathédrale, où Jacques Offenbach, l’enfant de la ville, aimait s’imprégner de l’ambiance. Plus chic, la brasserie Peters Brauhaus est située dans une rue perpendiculaire à la pittoresque Rheinpromenade : un chemin de halage qui, le long du Rhin, vous permettra d’admirer un ensemble de maisons étroites aux toits à pignons ayant chacune une couleur pastel différente.

Cette agréable promenade, qui se prolonge jusqu’au populaire musée du Chocolat (installé au bord d’un canal, le Rheinauhafen), offre aussi un beau point de vue sur le pont Hohenzollern et sur l’autre rive de Cologne d’où émerge l’immense tour LVR (surnommée « le Triangle » et réputée pour sa terrasse panoramique).

 

La plus ancienne maison de parfum d’Europe

À 500 mètres du Rhin, ne manquez pas de visiter la maison Farina où fut inventée en 1709 la fameuse « eau de Cologne » qui allait parfumer nombre de personnages illustres, comme Louis XV, Louis XVI, Napoléon et, plus récemment, Marlène Dietrich et Bill Clinton.

Ce parfum, copié depuis dans le monde entier, fut créé par l’immigré italien Jean-Marie Farina (1685-1766) :

« Mon parfum fait penser à une belle matinée printanière après la pluie ; une composition d’orange, de citron, de pamplemousse, de bergamote, de fleurs et de fruits de mon pays natal… ».

Aujourd’hui encore, la maison Farina élabore exactement la même eau de Cologne qu’au 18e s. : la formule et la composition n’ont pas changé !

En 1800, Napoléon fit numéroter toutes les maisons et les rues de la ville. C’est ainsi que fut attribué à la maison Mühlens de la Glockengasse le numéro 4711 qui, en 1875, allait devenir le nom de la plus importante maison d’eau de Cologne. Rendez-vous devant le pignon de cette demeure : toutes les heures, de 9h à 21h, un carillon entonne la Marseillaise !

 

Une ville culturelle de premier plan

Le musée Ludwig est réputé en Europe pour sa collection d’art du 20e s., des Expressionnistes allemands aux grands Américains (Rothko, Newman, de Kooning) en passant par l’avant-garde russe et le mouvement Dada qui, on l’oublie trop souvent, s’est incarné à Cologne avant la Première Guerre mondiale en la personne de Max Ernst.

L’autre musée incontournable de Cologne est le Wallraf-Richartz Museum, également situé en plein centre-ville. Que de merveilles, là encore ! Un autoportrait de Rembrandt, l’une des innombrables versions du grand canal de Venise par Canaletto, un nu parfaitement érotique de l'une des maîtresses anglaises de Louis XV par François Boucher, le buste de Jean-Jacques Rousseau par le sculpteur Houdon, des tableaux Flamands sans oublier la pièce majeure du musée : le fameux Pont de chemin de fer peint par Van Gogh lors de son séjour à Arles.

Si vous êtes mélomanes, ne manquez pas d’assister le soir à un concert à la Kölner Philharmonie : l’une des trois plus belles salles de concert d’Allemagne, avec Berlin et Munich !

 

Le carnaval de Cologne ou « la cinquième saison »

Bien que remontant au Moyen Âge, c’est sous l’occupation napoléonienne, vis-à-vis de laquelle il fit office de « pied de nez » pacifique, que le carnaval de Cologne a pris sa forme actuelle. La saison du carnaval débute officiellement chaque année le 11 novembre à 11h11 précises. Mais c'est cette année le 23 février qu'il atteindra sa « vitesse de croisière » avec le « carnaval des femmes » (surnommé aussi le « jeudi des femmes », Weiberfastnacht), au cours duquel les femmes déguisées vont sur la Alter Markt, dans la vieille ville, couper la cravate des hommes pour leur signifier que, ce jour-là, ce sont elles qui décident !

Le dimanche suivant, un défilé monstre de 7 km rassemble des centaines de milliers de personnes venues assister au passage triomphal du Prince, du Paysan et de la Vierge, les trois personnages emblématiques du carnaval de Cologne, appelés aussi les « trois astres ».

 

Informations pratiques

Köln Tourismus
Kardinal-Höffner-Platz 1, 50667 Köln
www.koelntourismus.de

 

Les sites cités dans ce reportage

Musée du Chocolat Musée du Chocolat
Musée du Chocolat
Köln
Köln Triangle Panorama
Köln Triangle Panorama
Köln
Musée Ludwig Musée Ludwig
Musée Ludwig
Köln
2h00
Musée Wallraf-Richartz
Musée Wallraf-Richartz
Köln
2h00