Star de l’ostalgie, la célèbre petite voiture de l’ex-RDA s’expose désormais sous toutes ses soudures à deux pas de Checkpoint Charlie, à Berlin-Mitte. Visite guidée.

Elle est reconnaissable entre toutes, avec sa petite taille, ses lignes anguleuses et son moteur à deux temps pétaradant aux effluves de plastique brûlé. La Trabant, ou plutôt la « Trabi », comme ses aficionados la surnomment, c’est la petite voiture que tout le monde conduisait de l’autre côté du Mur, mais ce après s’être armé d’une bonne dose de patience. Il fallait en effet attendre une douzaine d’année entre la commande et la livraison !

À la Réunification, devenue obsolète face à ses concurrentes de l’Ouest, la Trabi a cessé d’être fabriquée et a disparu peu à peu des routes allemandes. Au début des années 2000, en pleine vague d’ostalgie, la Trabi – le modèle dit « 601 » en tête – est devenue culte. « Cette auto a été appréciée, haïe, puis à nouveau appréciée. Elle est mondialement connue. Tous les gens qui la voient passer aujourd’hui dans la rue sont ravis, même si certains froncent les narines, parce qu’ils ne sont plus habitués à cette odeur », explique le co-directeur du Trabi Museum, qui a ouvert ses portes en septembre à Berlin. Lui-même a grandi en ex-RDA, et garde un souvenir empreint de nostalgie de la Trabant familiale : « Quand on partait en vacances, on parvenait à tout faire entrer dans la voiture. Aujourd’hui on ne peut plus rien réparer soi-même, alors qu’une Trabi, on peut la retaper entièrement. »

Ce petit musée a été ouvert à l’initiative de l’entreprise East Car Tours, qui avec son Trabi Safari propose de découvrir Berlin au volant d’une des 150 Trabant qui composent sa flotte. Dans le hall d’exposition situé à quelques pas du lieu de départ des excursions en Trabi, une quinzaine de voitures de collection sont exposés. On peut par exemple y admirer un modèle P 70 coupé aux lignes élégantes, surnommé « Ost-Porsche » du temps de la RDA, tant le luxe de cette voiture s’accordait mal avec les idéaux communistes de l’époque, une Trabi de course ayant battu le record de vitesse de 196 km/h ou encore un des cinq modèles testés par la Volkspolizei et vite abandonnés au profit de voitures plus puissantes.

Informations pratiques

Trabi Museum - Zimmerstraße 14-15, 10117 Berlin
http://www.trabi-museum.com/
 

L'auteur

Annabelle Georgen

Tombée sous le charme de Berlin à la fin de mes études, je suis aujourd'hui correspondante en Allemagne pour la presse française. Quand je n'explore pas l'effervescente vie culturelle berlinoise, j'aime arpenter le monde et ne manque jamais de ramener quelques reportages dans mes valises.

Voir tous les reportages de la destination