La capitale bavaroise n'est pas seulement célèbre pour sa Fête de la Bière mais aussi pour ses innombrables « Biergarten », ces jardins ombragés où les Munichois se retrouvent aux beaux jours autour d'une chope de bière fraîche et de savoureuses spécialités régionales.

Chaque début de printemps, les Munichois se mettent au vert. Ce n'est plus dans les bars et les caves qu'ils vont déguster une bière, mais dans les nombreux Biergarten qui fleurissent alors dans la ville, en plein air, à l'ombre des marronniers. Selon la dernière édition du Biergartenführer(1), un guide des jardins à bière munichois paru en 2015, il y aurait aujourd'hui plus de 200 Biergarten dans la capitale de la Bavière.

Ouverts de fin mars à fin septembre, ces bars de plein air sont pris d'assaut par les habitants comme par les touristes. Ils ont la particularité d'ouvrir tôt (en général vers midi mais certains servent de la bière dès 10h du matin !) et de fermer à la tombée de la nuit. Ils sont généralement ouverts tous les jours, sauf s'il pleut. C'est pourquoi la plupart des Biergarten disposent d'un « téléphone météo », qu'il ne faut pas hésiter à composer en cas de doute avant de s'y rendre.

Les premiers jardins à bière sont apparus au 17e siècle. Avant que l'ingénieur bavarois Carl von Linde n'invente le réfrigérateur moderne en 1871, les brasseurs stockaient la bière dans des caves durant les mois d'été. Celles-ci étaient souvent creusées dans les sous-sols de terrains plantés de marronniers, car cet arbre a la particularité d'avoir des racines peu profondes et d'offrir beaucoup d'ombre et de fraîcheur.

« Les Munichois aimaient se promener dans la campagne environnante le dimanche, et quand ils passaient à proximité d'une cave à bière ils aimaient s'y arrêter pour boire une bière fraîche, à l'ombre des marronniers »,

explique Silvia Hölzlwimmer-Ruff.

Cette Munichoise férue d'histoire a fondé une micro-brasserie, la Hölzbrauerei, et propose également des visites guidées sur l'histoire de la bière à Munich (via l'Office de tourisme de la ville).

« À partir du 18e siècle, les Biergarten sont devenus une activité secondaire qui rapportait gros aux brasseurs. Au point que les restaurants situés aux portes de la ville ont commencé à perdre des clients et à dénoncer la concurrence que leurs faisaient les brasseries. »

Pour calmer les esprits, les Biergarten ont été légalisés par décret en 1812 mais la vente de nourriture leur a été proscrite.

 

On peut y amener son pique-nique

« La tradition selon laquelle on peut amener son pique-nique dans les Biergarten remonte à cette époque »,

explique Silvia Hölzlwimmer-Ruff. Les clients ont en effet été autorisés par les brasseurs à apporter leur propre « Brotzeit » de manière à les retenir sur place plus longtemps, et donc de leur vendre plus de litres de bières.

« C'est ce qui fait qu'encore aujourd'hui, la clientèle des Biergarten est très variée. Toutes les couches sociales s'y retrouvent. C'est une expérience collective. »

Il est en effet encore très courant de voir des groupes ou des familles déballer leur pique-nique sur les longues tables de bois flanquées de bancs typiques des Biergarten. Certains Munichois n'hésitent d'ailleurs pas à donner un caractère festif à cette sortie, en déployant nappe, bougies et vases de fleurs sur leur table. Et il n'est pas rare que les clients les plus fidèles y aient leur propre « Stammtisch », une table d'habitués. Certaines de ces tables sont même faites sur mesure par un menuisier, et leurs « propriétaires » emmènent généralement leurs propres chopes de bière personnalisées.

Les Biergarten proposent aujourd'hui de nombreuses spécialités bavaroises à ceux qui arrivent les mains et le ventre vides, à commencer par l'Obazda, un fromage à pâte fraîche aromatisé au paprika. À l'origine, ce « tapas » bavarois était réalisé à partir de vieux restes de fromage. On le déguste avec un Bretzel, des échalotes et des radis finement coupés. Le tout est souvent servi sur une petite planche de bois appelée « Bayerische Brotzeitplatte ».

 

Nombreuses spécialités

On peut également y déguster des plats chauds : demi-poulet grillé servi la plupart du temps avec frites, Schweinshaxe, ce jambonneau rôti servi avec pommes de terre sautées, de la choucroute ou des Knödel, la version bavaroise des quenelles, ou encore des Spareribs, des côtelettes de porc frites, ou encore des Steckerlfisch, des maquereaux grillés.

Autre spécificité des Biergarten : il n'y a pas de service en terrasse. Bière et plats doivent être commandés directement auprès du bar et de la cuisine. La bière (blonde, blanche et brune) est généralement servie en chope d'un litre, quoique depuis quelques années de plus en plus de jardins à bière proposent des verres d'un demi-litre pour s'adapter aux clients n'ayant pas la légendaire bonne descente bavaroise ! Dernier conseil : si le banc sur lequel vous êtes assis n'est pas plein à craquer, ne vous levez jamais sans prévenir vos voisins, car sans cela il pourrait valser !

 

Nos adresses

Hofbräuhaus
La célèbre Hofbräuhaus, l'une des six grandes brasseries historiques de Munich (les seules habilitées à servir de la bière durant l'Oktoberfest), recèle un charmant petit Biergarten dans sa cour intérieure. Le vieux puits central donne au lieu des airs de place de village. À l'intérieur, les habitués des lieux (« Stammgäste ») ont leur table (« Stammtisch ») de réservée à certaines heures de la semaine. Au mois de mai, période marquée par de nombreuses festivités célébrant le retour des beaux jours en Bavière, on y sert une bière spéciale, le « Maibock ».
Ouvert tous les jours de 9h à 23h30.
Platzl 9, 80331 Munich
www.hofbraeuhaus.de

Chinesischer Turm
Un incontournable à Munich ! Installé au pied de la « tour chinoise » (« Chinesischer Turm »), une pagode décorative du célèbre jardin anglais (« Englischer Garten »), ce Biergarten de 7.000 places attire de nombreux touristes. Le Biergarten du Chinesischer Turm propose également un « Maibock » au mois de mai. Musique traditionnelle bavaroise le mercredi, le vendredi et le week-end jusqu'à la tombée de la nuit.
Spécificité du lieu : il accueille chaque année le troisième dimanche de juillet le « Köcherlball », un bal géant qui attire des milliers de danseurs et curieux dès l'aube, à 6 heures du matin ! À l'origine, il s'agissait d'un bal qui avait lieu chaque dimanche matin durant les mois d'été au 19ème siècle : les cuisiniers, les femmes de chambre, les jardiniers et les nourrices se retrouvaient au pied de la tour chinoise au lever du jour, pendant que les familles bourgeoises des maisons où ils étaient employés allaient à l'église.
Ouvert tous les jours de 10h à 22h-23h.
Englischer Garten 3, 80538 Munich
www.chinaturm.de

Hirschgarten
Avec ses 8.000 places au soleil et à l'ombre, le Hirschgarten est surnommé « le plus grand Biergarten d'Europe ». Ses habitués en parlent comme de « l'épicentre de l'art de vivre bavarois ». Malgré la foule, l'ambiance y est très agréable. Il est situé à la lisière du parc du même nom.
Ouvert tous les jours de 11h30 à minuit, et parfois jusqu'à 1h.
Hirschgarten 1, 80639 Munich
www.hirschgarten.de

Taxisgarten
Bien qu'il s'agisse d'un des plus grands Biergarten munichois (1.500 places!), c'est un havre de paix avec son grand parc planté de marronniers. Les touristes y sont rares, l'ambiance y est familiale.
Ouvert tous les jours jusqu'à 23h maximum.
Taxisstraße 12, 80637 Munich
www.taxisgarten.de

Max Emanuel Brauerei
Caché dans la cour intérieure d'un pâté d'immeubles résidentiels, ce Biergarten du quartier de Maxvorstadt appartient à une petite brasserie munichoise. Surnommé « MaxE » par les habitués, il attire en particulier les étudiants en soirée. À l'intérieur, on peut danser sur de la musique rock (dimanche), salsa (vendredi) et cubaine (mercredi). Parfait pour ceux qui ont envie de déguster une chope de bière sans le décorum typiquement bavarois qui va avec.
Ouvert tous les jours de 11h à 23h30.
Adalbertstraße 33, 80799 Munich
http://max-emanuel-brauerei.de

 

(1) Der Biergarten Führer, éd. Knürr, 215 p., 5,95€. Actualisé régulièrement, ce petit guide recense les Biergarten munichois. Consulter aussi Die Biergarten-Karte (éd. München Verlag, 4,99€) : ce petit plan permet d'avoir une vue d'ensemble des Biergarten les plus emblématiques de Munich. Il en répertorie une cinquantaine intra muros, ainsi qu'une vingtaine dans les environs de la ville. Très pratique pour ceux qui circulent à vélo.

Munich et ses jardins à bière

L'auteur

Annabelle Georgen

Tombée sous le charme de Berlin à la fin de mes études, je suis aujourd'hui correspondante en Allemagne pour la presse française. Quand je n'explore pas l'effervescente vie culturelle berlinoise, j'aime arpenter le monde et ne manque jamais de ramener quelques reportages dans mes valises.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Hofbräuhaus Hofbräuhaus
Hofbräuhaus
München
0h30
Jardin anglais Jardin anglais
Jardin anglais
München
1h00