Les Badois et Wurtembergeois aiment les plaisirs de la vie. La culture, la gastronomie, la sociabilité sont dans leurs gènes. Si ces rites ont leurs lieux touristiques connus de tous, ils se pratiquent aussi dans des endroits plus secrets appréciés des seuls locaux… De Fribourg à Mannheim, de Karlsruhe à Ulm en passant par Heilbronn, Stuttgart, Pforzheim, Baden-Baden et Heidelberg, les voyageurs curieux auront l’occasion de côtoyer les habitants dans leur quotidien… et de partager, avec ou à côté d’eux, des moments délicieux.

On appelle cela le tourisme en immersion. Il consiste à passer derrière la scène des sites répertoriés dans les guides pour accéder aux endroits connus des seuls locaux. L’intérêt est triple : voir comment les gens vivent et s’amusent, faire des rencontres et s’approprier des histoires et des anecdotes qui resteraient sinon dans l’ombre. Dans le sud-ouest de l’Allemagne, les occasions de faire du tourisme comme un local ne manquent pas !

Ainsi de Fribourg. Dans cette ville qui possède depuis longtemps une haute conscience écologique, vivre dehors est une seconde nature. Pour côtoyer les jeunes Fribourgeois, cap sur le pont Wiwili, entre le quartier Stühlinger et la vieille ville. Un lieu de rencontres où l’on pose son vélo pour bavarder ou profiter du coucher de soleil, assis sur les poutrelles en métal du pont. Aux beaux jours – Fribourg est la ville la plus ensoleillée d’Allemagne – installez-vous, comme les familles ou les retraités, sur l’herbe des berges de la rivière Dreisam, pour boire une bière ou vous rafraichir dans l’eau. A moins que vous n’alliez randonner dans la Forêt Noire voisine, autre hobby local.
Question convivialité, les habitants aiment se retrouver au Kaffee Kiste ou à l’Unicafé. Si vous êtes étudiant, vous apprendrez que la première femme à avoir étudié dans une université en Allemagne était Johanna Kappes, en 1900. C’était à Fribourg. Vous rencontrerez d’autres étudiants l’été au Seepark et toute l’année dans le quartier du « Triangle des Bermudes » (Universitätsstrasse, Löwenstrasse…). Attention enfin à ne pas devenir définitivement « local » : si vous mettez le pied par mégarde dans les Bächle, caniveaux à ciel ouvert bordant les rues de la vieille ville, la tradition vous oblige à épouser une Fribourgeoise !


Pont wiwili à Fribourg - ©Jirobkk/iStock

 

Baden-Baden est une cité qui a le loisir et le bien-être dans son ADN. Du coup, elle plait autant aux touristes qu’aux autochtones. Vous croiserez ces derniers en train de se balader sur Lichtentaler Allee, dans Rose Garden, autour du lac Solmsee… Pour vous détendre, comme eux, tentez l’expérience de Friedrichsbad. Nu – c’est obligatoire ! –, à vous les joies des thermes historiques. En habits chics et toujours courtois, à l’image des habitants, vous fréquenterez l’été les festivals de plein air, irez boire un chocolat chaud au café König, prendrez un verre au roof top bar du Roomers ou au très select Club Bernstein et passerez bien sûr au casino pour une soirée 100% gaming. L’hiver, comme dans toutes les villes d’Allemagne du sud-ouest, sacrifiez au rituel du glühwein (vin chaud) sur le marché de Noël. Côté table, suivez les adresses favorites des Badois : le Monte Christo pour les tapas, Moriki pour les sushis, Mammalina pour les pizzas, Geroldsauer Mühle pour la cuisine régionale…
Baden-Baden détient aussi trois records inédits : 800 000 litres d’eau s’écoulent chaque jour des sources thermales ; le plus vieux et plus grand casino d’Allemagne y est implanté ; le 1er hôtel de luxe en Europe y est né. Et même l’hymne russe y a été composé... La mémoire collective se souvient aussi que l’impératrice Sissi, pour avoir du lait frais chaque matin, ne venait jamais en séjour à Baden-Baden sans sa vache…


Casino de Baden-Baden - ©TMBW / Achim Mende

 

A Karlsruhe, enfourchez un vélo ! Après Münster, c’est la ville la plus « cycliste » d’Allemagne. Les nombreuses pistes réservées aux deux-roues permettent de croiser les habitants et de partager leurs habitudes. Ainsi, relaxez-vous ou pique-niquez dans le parc du château, détendez-vous dans un biergarten, participez l’été à Das Fest, le grand festival de musique, filez dans une brocante ou un marché aux puces dénicher une bonne affaire (spécialité de la ville de mars à octobre). Si vous êtes en petit groupe, allez au marché hebdomadaire de Gutenbergplatz et prenez votre petit-déjeuner ou café dans un bar de la place, avant d’aller faire les courses pour un pique-nique que vous dégusterez devant le château ou dans le parc, manière idéale de combiner tradition locale et visite touristique. Les locaux aiment manger et raffolent de pralinés et d’un plat appelé « mariés », melting-pot de pâtes du sud-ouest allemand (les spätzle), de viande, de patates et de soupe. Si après ça, vous râlez d’avoir trop mangé, vous ressemblerez aux citoyens de la ville, connus pour se plaindre de leur sort, mais toujours avec humour. Il ne vous restera plus qu’à grimper les 500 marches conduisant à la colline de Turmberg pour éliminer… et profiter du panorama sur la ville, fort apprécié des habitants lorsqu’ils veulent quitter l’effervescence de la cité.


Vue sur Karlsruhe depuis la colline de Turmberg - ©Arthur Palmer/iStock

 

Les habitants de Pforzheim sont aussi de vrais Badois gentiment ronchonneurs ! Pour se relaxer, ils vont marcher le long de la rivière Enz, dans le jardin public du quartier Arlinger ou au city park Stadtgarten. Ils aiment aussi pique-niquer sur la large prairie située dans le district de Buckenberg, en contrebas de la rue Kaulbach. Vous êtes entre amis et devez vous fixer rendez-vous ? Faites comme les locaux, retrouvez-vous au Dicke, au pied de cette statue située au centre-ville. De là, vous pourrez rejoindre le Eispavillon Rialto pour déguster une glace ou l’Enzauenpark pour boire une bière.
Sachez aussi que les habitants de Pforzheim sont très fiers de leur ville. Surnommée Golden City, c’est la capitale allemande de la joaillerie. L’école de joaillerie a été la première du monde, fondée en 1768 ! Tous les Allemands connaissent ou ont entendu parler de ce musée, le seul au monde entièrement dédié à la joaillerie. Idéal pour comprendre l’histoire de cette activité qui a donné – et donne encore – ses lettres de noblesse à Pforzheim. En week-end amoureux, ne manquez pas non plus le coucher de soleil depuis le mont Scherbelino.

 

Remontons au nord de la région, jusqu’à Mannheim. Dans cette ville verte qui abrite le second plus grand château baroque d’Europe après Versailles, les traditions et les rituels sont nombreux. Pour commencer, sacrifiez aux plaisirs culinaires des locaux. Il fait chaud ? Direction la rue commerçante Planken, pour déguster chez Fontanella les célèbres Spaghettiseis, des glaces en forme de spaghettis. La recette a été inventée ici en 1969. Envie d’exotisme ? Cap sur Little Istanbul pour manger un baklava chez Saray Pastanesi ou Taksim Baklavaci. Besoin de douceur ? Goûtez au Mannheimer Dreck, succulent biscuit au chocolat et allez boire un thé dans la plus grande Maison de thé d’Europe, au Luisenpark. Dès qu’il fait beau, les locaux vont prendre l’air. Vous les retrouverez dans un biergarten sur les rives du Rhin, comme au célèbre Rheinterrassen ; dans les forêts de Waldpark ou de Reissinsel ; en train de faire un barbecue sur les berges de la Neckar ; ou bien nageant dans la piscine de Neckarau. Ici, on sait sortir et faire la fête. Alors, joignez-vous aux habitants en allant au roof bar du Radisson Blu Hotel, au bar Speicher 7, ou à la discothèque Hafen 49.


Spaghettiseis - ©TMBW / Christoph Duepper

 

La cité historique d’Heidelberg est dominée par son château. Mis en lumière de façon exceptionnelle durant trois soirs, en juin, juillet et septembre – un évènement apprécié par les touristes autant que par les locaux – c’est aussi la deuxième bâtisse historique la plus instagrammée d’Allemagne ! Ici, on aime accueillir. Vous vous en rendrez compte en partageant les lieux fréquentés par les citoyens : au marché de la vieille ville ; à celui du quartier de Neuenheim, très gastronome ; dans les rues commerçantes Untere et Plöck, plus intimes que la grande rue touristique Hauptstrasse – il ne faut pas hésiter à quitter celle-ci pour les deux autres, situées à 1 mn à pied, avec restaurants, cafés et boutiques d’ambiance locale.
A Heidelberg, le premier employeur est l’université. C’est dire la place des étudiants. Jadis, ils mettaient un point d’honneur à être emprisonnés au moins une fois dans la geôle de la faculté ! – question de prestige rebelle. Aujourd’hui, on les croise, avec les autres habitants, dans le parc Neckar, sur la promenade du Philosophe (profitez de cet itinéraire en boucle tracé moitié dans la cité, moitié en forêt, offrant des vues splendides sur la ville), sur la montagne Königstuhl… Vous quitterez la ville aussi relax que le sont les gens du cru.


Cachot des étudiants - ©Jule_Berlin/Shutterstock.com

 

A 65 km au sud-est d’Heidelberg, voici Heilbronn. Si vous aimez le vin, alors il y a de fortes chances que vous soyez en connexion avec les locaux. La région est en effet connue en Allemagne pour être la capitale du vin rouge. Et les lieux pour le déguster en compagnie des habitants ne manquent pas, à l’image de la Wine-Villa ou de la Fête estivale du vin, sur les rives de la Neckar. Réputés très accueillants, les citoyens d’Heilbronn se feront un plaisir de vous indiquer les meilleurs crus, dans cette région qui jouit du plus chaud climat du pays. Un conseil pour acheter des vins locaux : allez à la petite vinothèque située à l’intérieur de l’office de tourisme. Elle propose toute la gamme des prix, des vins les plus accessibles aux bouteilles les plus rares.
Les habitants sont aussi passionnés de nature. En témoigne BUGA, grande exposition horticole nationale accueillie cette année à Heilbronn, jusqu’au 6 octobre. Témoin aussi, leur passion pour les balades. Grimpez comme eux sur la montagne Wartberg ou initiez-vous au paddle sur la Neckar, au cœur de la cité.

 

La capitale du sud-ouest de l’Allemagne, Stuttgart, concentre par définition toutes les habitudes et traditions des habitants du Wurtemberg. Une fois n’est pas coutume, le vin est le plus grand dénominateur commun pour côtoyer les locaux dans leur vie quotidienne. Si vous évoquez avec eux le Trollinger, le Riesling, le Kerner ou le Müller-Thurgau, les cépages de la région, alors c’est sûr, vous créerez des liens. Le meilleur moyen de partager un moment convivial avec les habitants est de se rendre le soir dans un « Besen », nom local donné aux tavernes à vin dont l’ouverture saisonnière est indiquée par un balai accroché à la façade de l’établissement. Attablés aux côtés d’Allemands, vin aidant, les barrières linguistiques tombent et vous voilà partageant un repas avec un architecte, un ouvrier, un banquier de Stuttgart… Expérience unique ! Comme celle qui consiste à être là fin août, sur la place du marché et autour du Vieux Château, pour la Fête du Vin. Les spécialistes locaux viennent goûter les raisins bientôt vendangés et se délecter des spécialités souabes : maultaschen, schnupfnudeln
Du vin à la bière, il n’y a qu’un verre d’écart, aussi, soyez présents entre le 27 septembre et le 13 octobre pour la Fête de la Bière de Cannstatt. Un gigantesque évènement forain où vous plongerez dans une ambiance 100% allemande, avec manèges, musique, stands gastronomiques, marché champêtre, feu d’artifice musical… Et si cette kermesse ne suffit pas, rendez-vous en mai pour la Fête de Printemps, la plus grande d’Europe !
N’oubliez pas enfin de déguster les Bretzel, dont les habitants raffolent et qu’ils achètent dans les Bretzelkörble. Dans cette ville berceau de l’automobile allemande (les Stuttgartois sont fiers de leurs marques Porsche et Mercedes et de leurs musées high tech respectifs), on aime aussi la nature. Grand classique local : le pique-nique à Karlshöhe, avec un point de vue superbe sur la ville.

 

Au sud-est de la région, Ulm cultive au pied du plus haut clocher d’Europe un art de vivre à la fois épicurien et intellectuel. La ville n’oublie pas qu’elle a vu naître Albert Einstein ! A la frontière de la Bavière, on y aime une gastronomie mixte, où les maultaschen souabes sont aussi appréciés que les saucisses blanches bavaroises. Les habitants adorent leur cathédrale et son orgue, aussi ne manquez pas d’assister à un concert estival. Ni de rendre hommage au moineau de pierre, symbole de la ville qui trône sur le toit de la cathédrale.
Dans cette ville arrosée par le Danube, les sorties en pleine nature sont appréciées : enfourchez un vélo comme les habitants pour vous échapper dans la campagne alentour, détendez-vous dans le parc Friedrichsau, rejoignez un des nombreux lacs de la région, fréquentez les biergarten… En décembre, bravez le froid pour manger et boire debout devant un stand du marché de Noël. Et discutez architecture moderne – on fête cette année les 100 ans du Bauhaus –, les Ulmois adorent ça !

 

Informations pratiques

Découvrez les trésors du sud-ouest de l'Allemagne sur le site www.tourisme-bw.fr.
Suivez-les sur Facebook et sur Instagram.

Site officiel Baden-Baden
Site officiel Fribourg
Site officiel Heidelberg
Site officiel Heilbronn
Site officiel Karlsruhe
Site officiel Mannheim
Site officiel Pforzheim
Site officiel Stuttgart
Site officiel Ulm

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

 

L'auteur

Philippe Bourget

Journaliste free lance, auteur, je parcours le monde depuis 15 ans pour la presse tourisme grand public et économique. Géographe de formation, je me passionne pour la nature autant que pour les liens que tissent les peuples avec leurs territoires.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Friedrichsbad
Friedrichsbad
Baden-Baden
0h15
Maison des thermes Maison des thermes
Maison des thermes
Baden-Baden
0h30
Château de Karlsruhe Château de Karlsruhe
Château de Karlsruhe
Karlsruhe
1h00
Château de Mannheim
Château de Mannheim
Mannheim
1h00
Château de Heidelberg Château de Heidelberg
Château de Heidelberg
Heidelberg
2h00
Cachot des étudiants
Cachot des étudiants
Heidelberg
Königstuhl
Königstuhl
Heidelberg
0h15
Ancien château de Stuttgart
Ancien château de Stuttgart
Stuttgart
1h00
Musée Porsche
Musée Porsche
Stuttgart
Musée Mercedes-Benz
Musée Mercedes-Benz
Stuttgart
Cathédrale d'Ulm Cathédrale d'Ulm
Cathédrale d'Ulm
Ulm
1h00