C’est bien connu : en matière de transports, Bangkok a longtemps eu de quoi ôter le sourire des touristes. Alors, autant prendre le dragon par les cornes et tenter de résoudre ce casse-tête thaïlandais !

Le célèbre Tuk Tuk est probablement, après les temples et les bouddhas, le cliché le plus photogénique de Thaïlande. Le mythique tricycle motorisé reste aussi le moyen de transport le plus pittoresque de la capitale. En dépit des arnaques (prix de la course exorbitant, destination inattendue), il est parfait pour se balader dans le quartier touristique et très animé de Khao San Road, mais pas plus !
Dès lors qu’il s’agit de s’aventurer un peu plus loin, mieux vaut changer de stratégie. De nombreuses options s’offrent au touriste.

 

La superstar des transports

À Bangkok, il s’agit sans conteste du SkyTrain, également connu sous le nom de BTS (Bangkok Mass Transit System). Ultramoderne et rapide, ce métro aérien a été relié avec la Ligne bleue de métro souterrain. Il contribue, doucement, à améliorer l’image d’une ville encore considérée comme l’une des plus polluées du monde. Deux lignes sont actuellement en service, mais des extensions sont prévues dans les années à venir.

 

Comptez sur eux !

Les taxis de Bangkok, reconnaissables à leurs couleurs flashy, offrent un avantage de taille : un compteur, qui épargne au touriste d’avoir à négocier le prix. De plus, ce dernier s’avère, en général, tout à fait raisonnable : environ 10 euros suffisent pour traverser la ville. Le trajet, en revanche, est toujours un peu mouvementé étant donné la conduite assez sportive des Thaïlandais, à côté de laquelle queues de poissons et freinages inopinés vous sembleront bien anodins…

 

Autobus : se pointer à la bonne heure

Bien sûr, la mégalopole est dotée d’un réseau d’autobus. Un peu difficile à déchiffrer, il est vrai, à moins d’habiter à Bangkok depuis plusieurs années. Mais après tout, si on a le temps, pourquoi ne pas se jeter à l’eau et se laisser surprendre ? Comme au bon vieux temps, un employé dégaine son rouleau de tickets et empoche les piécettes plus vite que son ombre. Une façon de partager la vie quotidienne des autochtones à un prix dérisoire, en évitant si possible les heures de pointe.

 

Sur l’eau ou à pied, selon vos envies

La façon la plus séduisante de découvrir Bangkok est sans doute le ferry. Sur les eaux calmes du Chao Praya, à la tombée du jour, les temples et autres extravagances architecturales de la capitale se voilent d’une lumière dorée : effet carte postale garanti !

Bien sûr, pour les amoureux de la marche, il reste les trottoirs de Bangkok, et ce malgré les tristes et légendaires records de pollution. En plus de bonnes chaussures, se protéger le visage n’est donc pas un luxe dans certains endroits très « embrumés ».

En 2008, la ville de Bangkok a aussi installé dans certains quartiers touristiques des stations de vélos en libre-service. Une initiative pleine de bonnes intentions, à ne suivre toutefois que si l’on a le cœur bien accroché...

 

Informations pratiques

Transit Bangkok : www.transitbangkok.com