Oita
L'essentiel
Au nord-est de l'île de Kyushu, la petite préfecture d'Oita se trouve à 1h30 en avion de Tokyo et respectivement à 6H30, 4h, 3h en train de Tokyo, Nagasaki et Fukuoka. Un climat tempéré au nord entraîne chaleur estivale et précipitations l'hiver, au sud le climat tropical assure une température douce toute l'année et de la pluie en été.
L'effervescence touristique autour des onsen de la plus grande ville Beppu et de sa séduisante voisine Yufuin contraste avec la quiétude spirituelle des temples et la nature préservée de la péninsule de Kunisaki au nord-ouest. Les monumentales sculptures rupestres d'Usuki et Kumano Magaibutsu, témoignent de la grande influence du bouddhisme dans la région. Le complexe d'Usa-Jingu est quant à lui l'un des plus grands sanctuaires shinto de l'archipel dédié au dieu de la guerre Hachiman.
De nombreux sites isolés n'étant pas desservis ou rarement par les transports en commun, le visiteur sera souvent obligé de circuler en voiture ou bien de combiner train et taxi.

Les incontournables

Une sélection des plus beaux sites de la destination Oita

Hyotan Onsen Hyotan Onsen
Hyotan Onsen
Beppu
Sculptures de Bouddhas d'Usuki Sculptures de Bouddhas d'Usuki
Sculptures de Bouddhas d'Usuki
Usuki
0h30
Kumano Magaibutsu Kumano Magaibutsu
Kumano Magaibutsu
Bungotakada
0h30
Rakan-ji Rakan-ji
Rakan-ji
Nakatsu
Sanctuaire Usa-jingu Sanctuaire Usa-jingu
Sanctuaire Usa-jingu
Usa
Takegawara Onsen Takegawara Onsen
Takegawara Onsen
Beppu

Nos reportages

Le village de potiers d’Onta 

Niché au milieu de la chaîne de montagnes séparant les préfectures d’Oita et de Fukuoka, le petit village d’Onta perpétue l’art de la poterie depuis le début du 18es. Moins célèbres que les porcelaines d’Imari ou Arita, ses céramiques se distinguent par la simplicité de leurs formes et motifs, ainsi que par leur coût modique. 

Découvrir

Voyage au cœur des « enfers » de Beppu

Sources d’eaux chaudes spectaculaires de la station thermale de Beppu, les jigoku (les enfers dans la religion bouddhiste), grondent et jaillissent dans les quartiers de Kamegawa et Kannawa. Sous forme de panaches de vapeur, et bains bouillonnants, brûlants à faire rougir un homard, ils assurent le spectacle ! 

Découvrir

Les anciens comptoirs portugais d’Oita

La région d’Oita (anciennement Funai) fut au 16es. l’une des portes d’entrée majeures pour les échanges entre le Japon et l’Europe. Cette époque qui vit aussi l’arrivée de la religion catholique dans l’archipel n’a laissé que peu de traces matérielles, mais son empreinte persiste dans la mémoire collective. 

Découvrir