Il est vrai que l’on peut, à toute heure du jour et de la nuit, matin, midi et soir, trouver de délicieuses parts de pizza dans la ville qui ne dort jamais ; et parfois même pour 1$ ! Voici sans plus tarder 8 formidables établissements de la « Big Apple » qui offrent toutes les saveurs que vous attendez.

Emily

Une charmante trattoria du quartier de Fort Greene à Brooklyn que l’on doit à Matt Hyland, diplômé de l’Institute of Culinary Education. Portant le nom de son épouse Emily, ce restaurant douillet et intime est idéal pour s’isoler des tumultes de Fulton Street, avec son décor simple et son petit comptoir à l’arrière, d’où l’on peut apercevoir le four à pizza alimenté au feu de bois. Ses tables rustiques sont prisées des jeunes familles du quartier. La carte est succincte, créative, et parfois agréablement surprenante. Optez pour les petites assiettes d’Asie, telles les ailes de poulet épicées à la coréenne, et pour les classiques comme les burgers au bœuf nourri d’herbe, et vieillis à sec. Ses délicieuses pizzas sont classées en 4 catégories : les rouges, les roses (sauce à la vodka), les blanches (sans sauce) et les vertes (sauce tomatille).

 

Houdini Kitchen Laboratory

Situé dans une partie industrielle du quartier de Ridgewood, le Houdini Kitchen Laboratory est une pizzeria inventive qui se montre largement à la hauteur de l’originalité de son nom. Installée dans une brasserie réaménagée datant de la fin des années 1800, cette bâtisse en briques rouges se trouve tout près des immenses cimetières où repose celui qui a inspiré son nom. Si le « labo » n’est pas particulièrement vaste, ses hauts plafonds, ses tables éparses avec vue sur le four en ciment et sa grande terrasse couverte lui confèrent de l’espace. La carte, succincte mais bien pensée, propose salades et pizzas au feu de bois, comme la « Houdini Green », offrant une pâte moelleuse recouverte d’une sauce de qualité, de mozzarella fraîche, de morceaux de fromage de chèvre crémeux et de légumes grillés.

 

Kesté Pizza & Vino

Mamma mia ! L’histoire d’amour entre New York et le restaurant Kesté ne semble pas près de s’achever. Tout commence par une pâte moelleuse et pleine de reliefs, parfaitement salée et assaisonnée, que l’on habille d’ingrédients comme la purée de courge butternut rôtie, la mozzarella fumée et le basilic. Et si les ingrédients semblent avoir pris un petit coup ces dernières années, la pâte n’a, elle, rien perdu de sa superbe. Le co-propriétaire, Roberto Caporuscio, dirige la division américaine de l’Associazione Pizzaiuoli Napoletani, et sa fille, Giorgia, supervise la préparation des pizzas maison. Plus de 22 pizzas au choix (avec quelques options sans gluten), une sélection de calzoni, et des plats du soir. Le restaurant est tout petit, mais les convives sont encouragés à prolonger leur visite et à profiter de l’hospitalité à l’italienne.

 

Don Antonio by Starita

Don Antonio s’y connait en pizzas ! Son homonyme napolitain ne désemplit pas depuis 1901. Et si cela ne suffit pas à vous inciter à vous rendre de toute urgence à l’établissement d’Antonio Starita et Roberto Caporuscio à Times Square, peut-être que la renommée de l’autre adresse new-yorkaise de Caporuscio, le Kesté, achèvera de vous en convaincre. La spécialité du Don Antonio, baptisée Montanara Starita, est une pizza légèrement frite et garnie de sauce tomate fraîche et maison, de mozzarella fumée et de basilic, qui termine sa cuisson au four à bois. Mais comment résister à des merveilles comme la pizza salsiccia e friarielli, avec son émietté de saucisse au fenouil, sa mozzarella fumée et ses feuilles de rapini, le tout arrosé d’un tourbillon d’huile d’olive vierge extra ?

 

Luzzo’s

L’Ovest Pizzoteca, le Da Mikele, le Luzzo's et le Luzzo's BK... De nos jours, on ne peut plus aller nulle part sans tomber sur l’un des talentueux restaurants de Michele Iuliano, et il n’y a rien d’étonnant à cela ! Niché au cœur de l’East Village, l’établissement d’origine de l’enseigne Luzzo's affiche un extérieur coloré et un précieux four à bois centenaire où sont préparées, non seulement d’excellentes pizzas, mais aussi des classiques napolitains comme la frusta, la quadrata et la pizza fritta. Mais le terme de « pizzeria » ne rend pas justice à ce ravissant établissement. Et si l’on en juge par la file de convives qui patientent à l’extérieur, le quartier sait reconnaitre une bonne adresse. Une fois à l’intérieur, on s’installe dans un charmant cadre fait de briques apparentes, de chaises dépareillées et de bibelots kitchs, tandis qu’une musique douce italienne se fait entendre derrière les les conversations enjouées des amis et des familles.

 

Paulie Gee’s

Le propriétaire, Paul Giannone, surnommé Paulie Gee, a mis tout son amour pour la pizza dans cette charmante adresse qui semble avoir toujours été là. D’apparence rustique, la salle faite de béton et de briques est réchauffée par la lueur du four à bois importé de Naples. C’est là que Giannone et son fils distillent leur magie. La séduisante et addictive pâte est agréablement tendre et moelleuse, au parfum fumé et judicieusement salée. Les exceptionnelles pizzas au feu de bois dominent la carte, avec d’alléchants mélanges, d’excellents ingrédients, et des noms fantaisistes. On pourra opter pour la Harry Belafontina (fontine, tomates, boulettes de bœuf, champignons de Paris et raisins secs blonds) ; les végans ne sont pas en reste, avec une sélection supplémentaire de fromages végans et des saucisses véganes maison.

 

San Matteo

Cette minuscule pizzeria a fait beaucoup de bruit avec son panuozzo, une spécialité régionale de Campanie à mi-chemin entre la calzone et le panini. La pâte, moelleuse, tendre et salée, est préparée dans le four à bois artisanal du San Matteo et, imprégnée de fumée, elle est alors découpée et garnie d’ingrédients de première qualité (comme la mozzarella fraîche maison, les aubergines grillées, les poivrons rôtis et les jeunes pousses de roquette). La salle est gérée avec courtoisie et toujours remplie de gens du quartier, affairés sur leur assiette. Outre l’alléchante spécialité de la maison, on trouve des salades fraîches comme la scarole aux olives de Gaeta, câpres et gorgonzola, des pizzas à la napolitaine, ou encore les pâtes du jour.

 

Sottocasa

Situé juste en dessous du niveau de la rue, sur la frénétique Atlantic Avenue, ce restaurant à la façade indéfinissable est une adresse tranquille qui fait chaque jour des miracles à la manière napolitaine. Entrez, et découvrez une salle étroite, toute simple et lambrissée, aux murs blanchis à la chaux, un petit comptoir exposant quelques bouteilles de vin, un immense four en argile de deux tonnes (importé directement de Naples), et un petit patio à l’arrière pour apprécier son repas en plein air. L’atmosphère est résolument décontractée, et si le Sottocasa propose de délicieuses salades, antipasti et desserts, la vedette ici est indubitablement la pizza, terriblement bonne, et servie pliée, bianche ou rosse (avec, enfin, une pizza sans gluten). Sa clientèle fidèle affectionne particulièrement la Diavola, garnie d’excellente mozzarella, de basilic frais, d’olives noires et de sopressata épicé.

 

Les sites cités dans ce reportage

Times Square Times Square
Times Square
New York
0h30
East Village East Village
East Village
New York
1h00