Cet Etat américain grand comme la moitié de la France ne se résume pas à Las Vegas. Dans sa partie nord, aux pieds de la Sierra Nevada, un Far West méconnu se dévoile, entre rodéos, mines d’or et saloons.

Pour le décor, les studios d’Hollywood n’auraient pas fait mieux : une plaine brûlée par le soleil, les sommets enneigés de la Sierra Nevada en arrière-plan. Une centaine de mustangs vivent à l’état sauvage dans la Carson Valley, au nord-ouest du Nevada. Ils y galopent librement, pour l’instant. Car, comme le montre le beau film Nevada, produit par Robert Redford et sorti cet été, des hardes de ce symbole américain sont capturées afin d’être dressées par des détenus puis vendues aux enchères.

« De petite taille, ces descendants de chevaux amenés d’Espagne par les conquistadors dégagent beaucoup de testostérone ! »,

jauge John Humphrey, photographe passionné qui joue aussi les guides dans cette vallée préservée.


Capture de mustangs sauvages - ©GaryAlvis /iStock

 

Cent ans de rodéo à Reno

A Reno, la grosse ville de la région, des chevaux domestiqués mais pas moins fougueux tiennent la vedette. Son rodéo, en juin, s’impose comme l’un des plus célèbres de l’ouest des Etats-Unis. Les spectateurs viennent en famille, tous coiffés d’un Stetson. Miss Rodéo parade dans les tribunes, blonde et glamour en jean et gros ceinturon. Dans l’arène, les cow-boys domptent leur monture, main en l’air. Plusieurs épreuves se succèdent : capture du veau au lasso, slalom entre des tonneaux, tenir sur un taureau…

 

Plus vieux saloon à Genoa

Le mythe du cow-boy inséparable de son canasson à la peau dure. Dans le plus vieux saloon de l’Etat, ouvert en 1853 à Genoa, une pancarte va jusqu’à interdire l’accès aux chevaux. Mais, désormais, ce sont plutôt les bikers qui laissent leur Harley sur le pas de la porte à double battants pour s’avaler un « Bloody John Wayne Style » à 9 dollars. Genoa constituait l’une des étapes du Poney Express, un service postal entre le Missouri et la Californie. Si cette ligne ne fonctionna que de 1860 à 1861, la performance reste liée au romantisme de la conquête de l’ouest : les cavaliers livraient, au trot, le courrier en dix jours au lieu de vingt en diligence.


Genoa, le plus ancien settlement du Nevada - ©JasonDoiy/iStock

 

Lac Tahoe et Virginia City

Sur la piste des cow-boys, on croise bien entendu celle des Indiens... Trois tribus se côtoient dans cet Etat grand comme la moitié de la France, dont les Washoes, au bord du lac Tahoe. L’un de leurs rochers sacrés, Cave Rock, offre une vue féérique sur l’étendue bleu lagon que se partagent le Nevada et la Californie. On s’y baigne dans une crique du Sand Harbor State Park, entre les pins.
Rhabillé, l’amateur de western rejoint l’ancienne ville minière de Virginia City pour faire résonner ses santiags sur les trottoirs, en bois comme il y a cent cinquante ans. Les boutiques touristiques ont envahi l’unique rue, mais l’ambiance western reste palpable. Al, visage buriné et salopette en jean, guide les visiteur dans l’une des mines qui firent la fortune du Silver State (l’Etat d’argent), surnom du Nevada. L’odeur de la dynamite semble encore flotter dans le tunnel. Pour compléter la carte postale, on s’offre un petit tour dans le train à vapeur qui transportait le précieux minerai à travers la montagne.


Ancienne mine de Gold Hill - ©DANITA DELIMONT STOCK/Danita Delimont Agency/age fotostock

 

Communauté basque d’Elko

Une mine d’une toute autre échelle, gigantesque et à ciel ouvert, se visite à Elko. Cette cité du Far West accueille chaque hiver les rencontres nationales de poésie cow-boy, composée lors des soirées solitaires au coin du feu. En juillet, un festival de danses et chants basques prend le relais, organisé par une importante communauté qui perpétue ses traditions. Leurs ancêtres étaient venus des Pyrénées travailler comme bergers au siècle dernier.

« Mon père, Jean, est arrivé d’Ossès, en France, en 1947. Il avait 22 ans et trente-deux dollars en poche »,

raconte Marie-Louise Lekumberry, dont le portrait trône dans le petit musée d’Elko, le Western Folklife Center. Elle tient désormais le restaurant familial, le J.T., à Gardnerville, où poulet basquaise et Picon punch figurent au menu.

 

Le Far West du XXIème siècle

Au pied des belles Ruby Mountains voisines, les ranchs sont toujours tenus par des cow-boys, un brin d’herbe entre les dents et prêts à dégainer un « yep ! », mais un téléphone portable à la place du colt. Car le Nevada vit à l’heure du 21e siècle. Ainsi, près de Reno, une nouvelle Silicon Valley se développe, à quatre heures de route de San Francisco. Tesla y produit ses batteries, Apple et Google ont annoncé des investissements. Quant à l’ancienne cellule du bureau du shérif, elle a laissé place à une prison ultra sophistiquée, la High Desert State Prison, où a été incarcéré O.J. Simpson, l’ex-star du football américain. Loin des lumières de Las Vegas, dans un Nevada méconnu.

 

Informations pratiques

Y aller
Vol Paris - Reno via Salt Lake City à partir de 1109 € avec Delta Air Lines.

Où dormir
Au Withney Peak à Reno, un mur d’escalade sur la façade au lieu des machines à sous, à partir de 125 € la chambre.
Dans un ranch au pied des Ruby Mountains, à Lamoille, cottage à partir de 170 €.

Se retaurer
Repas basque : à Gardnerville, festin d’agneau au J.T
A Elko, même ambiance chaleureuse au Star, ou, sur le pouce, au Ogi Deli, où les burgers sont au jambon de Serrano et au fromage basque.

Activités
Voir les mustangs : 270 € les trois heures (4 personnes), rés. akawolf.zenfolio.com.
Visite de la mine d'Elko : tour gratuit, sur demande newmontgoldcorp.com.

Shopping
Chapeau de cow-boy chez Pascal Baboulin, Français installé à Virginia City, à partir de 354 €.
Ceinture, santiags, selle de cheval etc. chez Capriola, royaume du cow-boy depuis 1929 à Elko.

En savoir plus
Office de Tourisme du Nevada

 

L'auteur

Mathilde Giard

Journaliste, je me suis spécialisée dans le voyage après avoir vécu en Afrique du Sud et en Allemagne. J’aime sillonner la planète, à la rencontre de ses habitants, avec autant de plaisir à découvrir un coin perdu à la porte de chez moi qu’à explorer une mégalopole au bout du monde. Toujours curieuse…

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Lac Tahoe Lac Tahoe
Lac Tahoe
0h30
Sand Harbor
Sand Harbor
Incline Village
4h00