L’un des plus hauts et plus profonds lacs d’Amérique du Nord ne se contente pas de jouer à saute-frontières entre deux Etats. Ce joyau aux eaux d’une pureté exceptionnelle se prête admirablement aux activités balnéaires, tandis que ses versants montagneux accueillent les skieurs et les randonneurs. Destination de tourisme outdoor et d’entertainment, Lake Tahoe constitue une étape de choix pour les visiteurs du nord Nevada.

L’air cristallin et la pureté du décor. Voilà la vision de gala qui s’offre en dévalant les pentes de la Sierra Nevada par la route 50, après avoir franchi le col à 2 180 m qui sépare la Carson Valley du lac Tahoe. Le jaune des prairies dominait jusque là le paysage. Ici, c’est le bleu. Celui du ciel, d’une limpidité absolue. Celui du lac, enchâssé comme un saphir étincelant dans un écrin grandiose de hautes montagnes.

Lake Tahoe est tout sauf banal. Un, c’est une frontière, entre le Nevada, à l’est, et la Californie, à l’ouest. La césure a été tracée au couteau, verticalement, offrant deux tiers de la superficie du lac aux Californiens. Un détail administratif vite oublié tant il forme une entité naturelle exceptionnelle.


Lac Tahoe et Fannette Island - ©MariuszBlach/iStock

 

De l’eau grâce à la fonte des neiges

Car, deux, son écosystème est unique. Non content d’être le second plus profond lac des Etats-Unis (501 m, l’Empire State Building et son antenne y tiendraient en entier) et le plus grand du pays à cette altitude (495 km² à 1 897 m), c’est aussi l’un des plus purs. Et pour cause : hormis quelques ruisseaux mineurs, aucun cours d’eau important, potentiellement polluant, ne l’alimente. Les apports proviennent pour moitié de la fonte des neiges. Comme l’eau s’écoule sur un socle de granit imperméable, ils sont quasiment dépourvus de nutriments. L’ensemble des eaux usées des riverains est par ailleurs collecté. Résultat : aucun résidu n’est, en théorie, déversé dans le lac. Cette pureté unique ne va pas sans problèmes : le zooplancton, fondamental pour le développement de la vie animale, est rare. Comparé à sa superficie, la population de poissons est faible.


©MariuszBlach/iStock

 

Au sud, les loisirs ; au nord, les sports nature

Depuis que les premiers Européens ont mis les pieds sur ce territoire des Indiens Washoe, en 1844, sa vocation a évidemment changé. Si le bois des forêts a été abondamment utilisé pour étayer les galeries de mines de Virginia City, constituant à l’époque la ressource principale de la région, le tourisme représente désormais l’activité majeure. Pour qui veut découvrir le lac, deux options sont grosso modo possibles. La moitié sud, californienne et névadienne, est plutôt dévolue à l’entertainment. Hôtels-casinos et nights-clubs ont pris possession des rives, comme à Stateline (casinos Harrah’s, MontBleu, Harveys…). A côté, Heavenly Village et ses boutiques attirent les shopping addicts, tandis que les fans de sports fun « s’éclatent » à Zéphyr Cove, en pratiquant le jet-ski et le parachute ascensionnel.

 

Croisière sur un bateau Mississipi

La moitié nord du lac possède plutôt l’image d’une destination outdoor. Principale activité : la contemplation. A Sand Harbor State Park, au nord-est, la rive aménagée en promenade lacustre évoque, la chaleur tropicale en moins, un paysage des Seychelles. Les boulders de granit émergeant de la surface limpide du lac étincèlent sous la lumière au zénith. Au nord encore, les romantiques iront à Incline Village admirer le coucher de soleil sur la plage, sous un ciel rouge, jaune et rose. En voiture, le tour du lac offre au visiteur des perspectives paysagères sans cesse nouvelles. Chaque anse, chaque baie, est prétexte à un arrêt-image. La plus photographiée se trouve à l’extrême sud-ouest. Près de Spring Creek, côté californien, Emerald Bay et sa micro île Fannette Island forment une enclave lacustre quasi fermée. L’option la plus reposante consiste à embarquer pour une croisière. Plusieurs compagnies en proposent, comme Tahoe Tastings (navigation thématisée autour du vin). La plus originale est proposée par Zephyr Cove Resort : une croisière sur un bateau à aubes.


Sand Harbor - ©MariuszBlach/iStock

 

Une dizaine de stations de ski, dont deux côté Nevada

Qui dit outdoor dit sport. Quelques dizaines de mètres au dessus du lac, le Tahoe Rim Trail ouvre des panoramas grandioses sur le plan d’eau. Cet itinéraire pédestre de 265 km permet de réaliser, en une dizaine de jours, le tour complet du lac. Il est évidemment possible d’effectuer un court tronçon. Sinon, au menu des activités : le VTT, les via ferrata, l’escalade, la voile, le canoë ainsi que la pêche sportive, avec des prestataires spécialisés.

Le ski est l’autre spécialité du lac Tahoe. Une dizaine de stations se partagent les pentes montagneuses du nord. La plupart se trouvent côté californien, telle Squaw Valley, la plus ancienne, qui a accueilli les JO d’hiver en 1960, ou Northstar California et son ultra chic hôtel, le Ritz Carlton.
Côté Nevada, les deux stations de Diamond Peak et de Mount Rose visent des clientèles différentes : la première est destinée aux familles ; avec ses pistes raides et son altitude plus élevée (2 956 m), la seconde attire les skieurs sportifs.

Un mot encore sur l’entertainment : avec ses multiples restaurants-concepts, ses boutiques chics et son grand évènement de l’été, le Lake Tahoe Shakespeare Festival, le lac est typiquement une destination de tourisme Premium. De quoi associer des plaisirs épicuriens à ceux, magnifiques, qu’offre un cadre naturel incomparable.


Lac Tahoe sous la neige - ©jimveilleux/iStock

 

Informations pratiques

Y aller
Depuis Paris CDG, vols quotidiens vers Reno en correspondance à San Francisco, avec United Airlines (à partir de 950 € aller-retour).
Puis location de voiture jusqu’au lac Tahoe, env. 1h20 de route.

Climat
Le printemps et l’été sont parfaits pour découvrir le Nevada en road trip. Les montagnes des rives nord du lac Tahoe abritent plusieurs stations de ski.

Hôtel
Hyatt Regency Lake Tahoe Resort
Posé sur la rive extrême nord, cet établissement de luxe est l’un des joyaux hôteliers du lac. Il est situé dans Incline Village, vaste domaine résidentiel et de loisirs avec golf, cinéma, plage… Le restaurant de l’hôtel est l’un des plus côtés de la chaine Hyatt aux Etats-Unis. A partir de 177 € la nuit.

Séjours
Plusieurs voyagistes programment le Nevada. Parmi eux, citons l’agence Travel Lab SAS, à Paris, du groupe Kuoni et l’agence spécialiste Back Roads.

En savoir plus
Office de Tourisme du Nevada

 

L'auteur

Philippe Bourget

Journaliste free lance, auteur, je parcours le monde depuis 15 ans pour la presse tourisme grand public et économique. Géographe de formation, je me passionne pour la nature autant que pour les liens que tissent les peuples avec leurs territoires.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Lac Tahoe Lac Tahoe
Lac Tahoe
0h30
Empire State Building Empire State Building
Empire State Building
New York
1h00
Sand Harbor
Sand Harbor
Incline Village
4h00
Emerald Bay State Park Emerald Bay State Park
Emerald Bay State Park
South Lake Tahoe
4h00