Le Canada, terre de nature, d’une faune et d’une flore exceptionnelles mais aussi d’habitants aussi accueillants qu’intéressants. Cela fait 3 fois que je m’y abandonne et je vous donne aujourd’hui les raisons qui font que ce voyage reste l’un des plus intenses et magnifiques que j’ai pu faire.

L’affect joue toujours un rôle dans nos voyages, c’est sûrement la raison qui fait que le Canada m’a tant plu. Ayant de la famille sur place, il était impensable de ne pas m’y rendre un jour. La première fois j’étais enfant, je n’avais pas encore conscience du caractère précieux de ce pays qui pourtant m’en avait mis plein les yeux, notamment par sa magnifique faune. C’est sur les côtés du Pacifique, en Colombie-Britannique, que j’ai posé 3 fois mes valises et plus précisément à Vancouver.

Cette jeune ville (on estime sa naissance à 1867), a tout pour plaire et donne une belle vision de l’esprit canadien. Mais quel est-il au juste ? Là encore ma subjectivité entre en jeu... Les Canadiens de la côte Ouest sont profondément gentils, accueillants et adorent partager l’Histoire de leur pays. Un moment que je n’oublierai pas car j’en ai appris beaucoup sur ce gigantesque espace que je connaissais mal et dont l’Histoire est fabuleuse et riche. J’ai eu l’occasion d’en apprendre beaucoup sur les Natives qui occupent, aujourd’hui encore, le Canada. J’ai même pu visiter l’une de leurs réserves, côtoyer les Anciens et comprendre leur façon de vivre d’antan. Oui, les choses ont bien changé pour les premiers habitants du Canada. Nous les voyons toujours dans certains coins du pays mais leur histoire a connu des passages sombres. J’ai été bouleversée par ce premier pan de mon voyage qui ne faisait finalement que commencer.

Après avoir arpenté le musée de l’anthropologie, les choses sont devenues limpides. L’âme du pays coule à travers toutes les rues, les paysages résonnent, les habitants - qui viennent de partout dans le monde - donnent un note cosmopolite à la ville de Vancouver. Miroir du Canada, la ville est également passionnante pour ses espaces naturels. Qu’il s’agisse des montagnes qui culminent à travers les nuages - notons que le temps à Vancouver est similaire à celui de Paris - des forêts qui entourent la ville ou même de l’océan accessible par les kilomètres de plages, comme celle de Kitsilano, c’est un paradis terrestre qui donne envie de s’y installer. La qualité de vie est telle que je me suis demandé si je ne rêvais pas. Tout est fait pour s’y sentir bien, notamment si vous êtes comme moi une citadine. Les magasins, restaurants, marchés sont omniprésents mais en rien étouffants. C’est ce que j’ai aimé là-bas : on trouve de tout sans avoir l’impression de manquer ni d’espace, ni d’air. Tout le monde a sa place, même un âme parisienne de passage comme la mienne.

J’ai également eu la chance d’être subjuguée lors d’un road trip entre la Colombie-Britannique et la province d’Alberta, plus à l’est, voyant défiler sous mes yeux les Rocheuses Canadiennes (Canadian Rockies). 12h de minibus ont été nécessaires pour que je rejoigne l’un des endroits que je voulais le plus voir au monde : le Lac Moraine. Situé dans le Parc national de Banff, ce lac, qui peut également être visité après le Lac Louise, est une pure merveille. Je n’en revenais pas de voir ces eaux d’un bleu intense qui proviennent des montagnes. Pour admirer toutes ses nuances on peut même prendre de la hauteur en montant sur de grosses pierres ou en empruntant les marches. Une expérience inédite et incroyable qui m’a mise face à moi-même tant le calme y règne ; et ce malgré les hordes de touristes qui s’y rendent. Pendant ce road trip familial - vous comprenez mieux la dimension sentimentale de ce voyage - j’ai également pu voir le premier tunnel fait dans les Rocheuses Canadiennes, admirer des oiseaux sauvages et visiter la drôle de station de Banff qui ressemble à un décor Disney. Déroutante mais plaisante, cette visite m’aura au moins permis de manger une véritable et délicieuse poutine, plat incontournable au Canada qui ne manque pas de faire voyager les papilles.

Il est temps de vous donner la dernière véritable raison qui me pousse à vouloir retourner au Canada pour en découvrir encore mille recoins : les habitants. Je vous en ai déjà parlé mais il me semble important de vous dire que la vérité dépasse largement leur réputation. Les Canadiens sont de belles personnes, qui ne jugent ni votre manque de vocabulaire, ni votre accent et encore moins votre apparence ou vos origines. L’ouverture d’esprit, la tolérance et le partage sont comme des mantras pour eux et rien n’y fait, ils vous attendent et veulent vous connaître. J’ai vécu là-bas parmi mes meilleures fêtes, entourée de pas moins de 7 ou 8 nationalités différentes. De quoi ne plus me donner envie de revenir à Paris où les sourires sont moins spontanés.

Je pourrai m’épancher des heures mais je préfère vous dire ceci : le Canada pour moi est tel un révélateur, il s’ouvre à vous et vous permet de vous en apprendre beaucoup sur vous-même. Il vous pousse dans vos limites à tous les niveaux. La côte Ouest m’appelle sans cesse mais peut-être qu’il serait temps d’explorer les coins de la côte Est… Voyage à suivre, cela ne fait aucun doute !

 

Pourquoi le Canada fut l'un de mes plus beaux voyages ?

L'auteur

Sarah Attalaoui

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Musée d'anthropologie UBC Musée d'anthropologie UBC
Musée d'anthropologie UBC
Vancouver
3h00
Kitsilano
Kitsilano
Vancouver
0h30
Lac Moraine Lac Moraine
Lac Moraine
Banff
1h00
Parc national de Banff
Parc national de Banff
Banff
5h00
Lac Louise Lac Louise
Lac Louise
Lake Louise
1h00