Moins connus que la partie orientale du Québec, ses confins occidentaux offrent une autre facette de la Belle Province. Celles des grands espaces, des peuples premiers, des souvenirs des trappeurs et des aventuriers.

En guise d’introduction

La rivière des Outaouais borde le nom de la ville d’Ottowa. En face de la capitale fédérale, Gatineau la Québecoise abrite le fabuleux musée canadien de l’Histoire. Vous y découvrirez les peuples indigènes avec notamment une belle reconstitution d’habitats traditionnels avant de faire un vaste tour d’horizon de l’histoire du pays. C’est le musée le plus visité du Canada.

 

Les Laurentides, à toutes les saisons

Après cette mise en bouche, cap sur les Laurentides. Cette immensité bosselée, creusée de près de 7 000 lacs, commence aux portes de Montréal. C’est le terrain d’exercice privilégié des Québécois. Tout au long de l’année, ils suivent la route N15 pour goûter aux grands espaces de leur pays. Au programme : randonnées, baignade et pêche en été, balades en traineau et à ski en hiver, ou encore repas entre amis au printemps dans les cabanes à sucre. A ne pas manquer : le lac Saint-Sauveur, bordé de plages et enchâssé dans un splendide paysage de collines et de forêt, où l’on embarque pour une croisière panoramique. Autre incontournable : le parc national du Mont-Tremblant, véritable résumé des Laurentides avec ses 400 lacs, ses forêts, ses cascades et d’innombrables sentiers où croiserez peut-être un orignal. Si vous n’avez le temps que d’une randonnée, grimpez jusqu’au belvédère de la Roche : le point de vue sur le lac Monroe est sublime.


Lac Monroe, dans le parc national du Mont-Tremblant - ©bakerjarvis /iStock

 

Encore plus loin, l’Abitibi

A 400 km du Mont-Tremblay, par une route splendide qui traverse des solitudes de forêts et de lacs, Val-d’Or dévoile une autre facette de l’Ouest québécois. Celle des pionniers qui au début du 20e s. se sont aventurés dans ces confins inhospitaliers pour y extraire de l’or. L’exploitation, avec celle d’autres métaux, y continue aujourd’hui. Pour vous replongez dans les temps héroïques, visitez le village minier de Bourlamaque à la lisière de la ville. N’hésitez pas à vous inscrire pour une visite complète à travers le village et jusqu’au fond d’une véritable galerie de mine que vous explorerez à la lueur de votre lampe frontale. L’Abitibi est aussi le territoire traditionnel des Indiens Algonquins. A 60 km de Val-d’Or, le village de Pikogan est administré par les membres de la communauté. Vous pourrez y embarquer pour une inoubliable randonnée en canot conduite par un guide amérindien.


Cabane de chasseur dans la région d'Abitibi - ©Raphael Rivest/Shutterstock.com

 

Informations pratiques

Route des Explorateurs
Tourisme Laurentides
Tourisme Abitibi-Temiscamingue

 

L'auteur

Camille Bouvet

Historienne de l’art de formation, je suis Editrice de guides de voyage chez Michelin depuis 8 ans. Passionnée de musées et d’architecture urbaine, toujours en quête de bonnes adresses, j'aime aussi quitter Paris pour des échappées plus lointaines.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Musée canadien de l'Histoire
Musée canadien de l'Histoire
Gatineau
2h00
Laurentides
Laurentides
St-Jérôme
4h00
Parc national du Mont Tremblant Parc national du Mont Tremblant
Parc national du Mont Tremblant
Laurentides
4h00
Village minier de Bourlamaque - Cité de l'Or
Village minier de Bourlamaque - Cité de l'Or
Val-d'Or