A 110 km au sud de Mexico City, Puebla est connue pour son extraordinaire parure de monuments dont les plus anciens remontent au 16e s., ce qui lui a valu son inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco. Autre raison de visiter la ville, son étonnant musée du Baroque, inauguré en 2016.

Un écrin de béton

L’architecture a fait polémique. On attendrait des volumes évoquant les fastes du baroque et on trouve une structure épurée, faite de minces panneaux de béton d’un blanc immaculé, ondulant autour d’un bassin animé par un tourbillon central. Cette réalisation audacieuse, qui à elle seule justifie la visite, est l’œuvre de l’architecte Toyō Itō. Plutôt qu’une profusion de formes et de couleurs, le maître japonais de l’architecture conceptuelle veut voir dans l’art baroque un mouvement. Le débat reste ouvert.

 

Le baroque sous toutes les coutures

Le parcours de visite se décline en sept étapes. Ne pensez pas découvrir une profusion d’œuvres. La muséographie invite plutôt à plonger dans l’univers baroque au travers de reproductions mises en perspectives, d’espaces multimédias, de costumes… Une présentation pour le moins théâtrale qui restitue avec bonheur l’émotion, la sensualité, l’exubérance du courant baroque qui a saisi toute l’Europe de la fin du 17e s. au milieu du 18e s.
Une section est tout particulièrement consacrée au patrimoine de la ville de Puebla. Une excellente entrée en matière avant de découvrir la ville.


Musée international du baroque de Puebla - ©Mahaux Charles/AGF/age fotostock

 

Informations pratiques

Museo Internacional del Barroco

 

L'auteur

Florence Dyan

C’est après un tour de l’Australie en bus, puis une virée à Cuba dans une vieille Lada rafistolée que j'ai choisi de consacrer ma vie aux voyages. Auteure de plusieurs guides sur l’Amérique latine, je suis éditrice chez Michelin depuis plus de 15 ans. Et je ressens toujours la même excitation à l’heure de faire mes valises !

Voir tous les reportages de la destination