Les paysages sous-marins de l’archipel guadeloupéen sont aussi contrastés et diversifiés que les panoramas terrestres des différentes îles de Guadeloupe : Grande-Terre, Basse-Terre, La Désirade, Marie-Galante, les Saintes… Nous en explorons avec vous toutes les nuances de bleu.

Vue de l’espace, la Guadeloupe ressemble à un papillon, dont Basse-Terre et Grande-Terre constitueraient les ailes. Eparpillées autour, les îles de Marie-Galante, La Désirade et l’archipel des Saintes lui-même composé de Terre-de-Haut et de Terre-de-Bas. Un écrin qui étincelle de toutes les nuances de bleus et de verts que l’œil peut percevoir et dont les magnifiques camaïeux attirent irrésistiblement.

L’eau est chaude, si chaude… 23°C en février-mars, 29°C en septembre-octobre. Alors, aller voir ce qu’il se passe sous la surface est une tentation que l’on assouvit volontiers.


Eponge barrique géante - ©Global_Pics/iStock

L’une des plus belles plongées des Caraïbes est sans contexte celle qui se déroule dans le Canal des Saintes, sur le spot appelé Le Sec Pâté. Imaginez une montagne sous-marine dont la base se situe à 300 mètres de profondeur et dont le point culminant est constitué d’une crête de trois pitons rocheux balayés par les forts courants marins du Canal. S’adressant à des plongeurs aguerris, cette plongée exceptionnelle démarre dans le bleu outremer, à une profondeur d’une quarantaine de mètres. Les plongeurs guettent le passage des poissons pélagiques, gros barracudas, thons et carangues en séance effrénée de chasse, daurades, bonites, thazards…
Après cette séance adrénaline en plein ‘’bleu’’, il suffit de s’approcher des pitons et de remonter autour d’eux en colimaçon. La zone est foisonne de vie : des éponges barriques énormes y sont encastrées, des coraux de toutes formes abritent des poissons de récif, comme des poissons perroquets ou des anges français (Pomacanthus paru) emblématiques de la zone et aisément reconnaissables avec leur robe noire tachetée de jaune. C’est aussi l’endroit parfait pour croiser des tortues imbriquées (Eretmochelys imbricata).


Ange français - ©Global_Pics/iStock

 

Baie des Saintes

L’archipel saintois est parfait pour les débutants plongeurs ou les enfants. Pas de courant, peu de profondeur et l’assurance de voir des tortues toute l’année ! Les sites sont clairs, abrités et regorgent de gorgones-fouets, d’éponges de toutes les couleurs et de poissons colorés comme ceux de la famille des chirurgiens ou des papillons. Les plongées notables se déroulent sur la Pointe Cabrit (véritable jardin corallien), la Pointe du gouvernail où mérous et langoustes se cachent dans les gros blocs du haut du tombant, mais aussi sur le Rocher de la Vierge (canyons et arches) ou le bloc des Augustins.

 

Ilets Pigeon

Depuis une vingtaine d’années, le haut-lieu de la plongée se déroule à l’ouest de Basse-Terre, près de Bouillante, aux îlets Pigeon. Les tombants qui entourent ces deux îlets d’origine volcanique abritent des sites de plongée relativement différents et chaque niveau de plongeur peut y trouver de quoi satisfaire son appétit (spots à 40 m, comme jardin idéal pour les enfants avec 10 m de fond). 38 espèces de coraux durs ont été recensées sur la zone, 155 espèces de poissons, 26 espèces de gorgones, 16 espèces de crustacés, 267 espèces de mollusques et 58 espèces d’éponges.
Dans les gorgones, structures fragiles qui ressemblent à de la dentelle, guettez la jolie monnaie caraïbe à ocelle (Cyphoma gibbosum),  gastéropode qui servit de monnaie du 17e au 19e siècle.


Monnaie caraïbe à ocelle - ©pclark2/iStock

Immergé en janvier 2004, le buste en bronze du Commandant Cousteau veille sur les plongeurs de ce site privilégié, classé « Cœur de Parc » depuis le 3 juin 2009, et intégré au Parc National de la Guadeloupe. Toute activité de pêche y est donc strictement prohibée et les contrevenants s’exposent à de lourde amendes.
Autres stars de la zone : les épaves, coulées à dessein. Le Franjack (-24m), sablier de 50 mètres de long, est une épave très colorée, en bon état exceptée la cabine avant. L’Augustin-Fresnel II (-29m), cargo de 53 mètres de long et 9 mètres de large, se visite lui aussi facilement avec ses 15 cabines, ses coursives extérieures tapissées d’éponges tubulaires et de poissons. Le Gustavia (-40m), cargo de 49 mètres colonisé par les éponges est habité par de gros barracudas. Sa passerelle et sa timonerie sont intéressantes.

 

Côte Atlantique

Plus exposée, la façade nord de Grande-Terre offre de surprenantes et dynamiques plongées. Arches, grottes, tunnels et canyons sont au menu. A Port-Louis, un Cessna immergé depuis l’an 2000 sur un faible fond (-22m) est devenu un refuge pour les poissons-anges et les poissons-papillons. Si la météo est clémente, les incursions à La Désirade permettent de découvrir des cavités où sont affalés des requins-nourrices Ginglymostoma cirratum. Cette espèce benthique se nourrit de mollusques et de crustacés. La réserve naturelle de Petite-Terre, connue pour abriter une nurserie de requins citrons Negaprion brevirostris que l’on peut apercevoir dans 20 centimètres d’eau en bord de plage, offre elle aussi de belles rencontres sous-marines : requins de récif et raies dans la zone de 30m.

 

Informations pratiques

Comité du tourisme des îles de Guadeloupe

 

L'auteur

Martine Carret

Grand reporter depuis plus de 20 ans, je suis une infatigable globe-trotteuse. J'aime découvrir la Terre sous tous ses angles : paysages et peuples du monde, océans et faune aquatique. Partager mes découvertes de ces univers est le moteur d'un enthousiasme jamais démenti.

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Marie-Galante Marie-Galante
Marie-Galante
Grand-Bourg-de-Marie-Galante
0h30
La Désirade La Désirade
La Désirade
Beauséjour
0h30
Les Saintes Les Saintes
Les Saintes
Terre-de-Haut
4h00
Sec Pâté
Sec Pâté
Terre-de-Bas
0h15
Pointe du Gouvernail
Pointe du Gouvernail
Terre-de-Bas
0h15
Fonds marins aux abords des îlets Pigeon Fonds marins aux abords des îlets Pigeon
Fonds marins aux abords des îlets Pigeon
Bouillante
4h00
Îles de la Petite-Terre Îles de la Petite-Terre
Îles de la Petite-Terre
Pointe-des-Châteaux
4h00