De Brême à Rio en passant par Dunkerque et Baranquilla, voici les 5 meilleurs carnavals du monde.

Entre l'épiphanie et le Mardi Gras, nombreux sont les pays de culture chrétienne à s'adonner aux joies du carnaval. Héritier des fêtes antiques comme les Lupercales romaines ou les noubas dionysiaques, le carnaval marque la sortie des fêtes de Noël avant l'entrée dans la période, beaucoup moins drôle, du Carême... Retour des morts sous forme de personnages masqués et grotesques, renversement des normes et de la hiérarchie sociale, lutte entre le Chaos et l'Ordre céleste, critique du pouvoir : voilà tout ce qui se joue derrière les rires, les cris, les danses, les chants et les confettis. Certains de ces carnavals se sont hissés au rang de monument (dûmment reconnus par l'Unesco). En voici 5 parmi les plus beaux, les plus intéressants, les plus vivants, les plus authentiques... Que la fête commence !

 

Rio de Janeiro (Brésil, du 1 au 9 mars)

L’amour des Brésiliens pour la fête a donné jour à des réjouissances hautes en couleur et en fantaisie. La folie du carnaval, vaste exutoire des passions inassouvies, permet d’oublier temporairement les difficultés du quotidien. Bariolé, explosif, flamboyant : le carnaval de Rio est le grand spectacle-vitrine du Brésil. Il attire chaque année des milliers de touristes venus se joindre aux Cariocas en transe, pour cinq jours débridés, du vendredi au Mardi gras.


©F. Soreau/Photononstop

 

Brême (Allemagne, 22-23 février)

C'est l'un des plus grands carnavals allemands, célèbre pour ses orchestres de samba venus de toute l'Allemagne. La fête se déroule notamment au coeur du vieux Brême, sur la vaste place du Marché qui s’entoure des monuments les plus anciens de la ville. On fait la fête au pied de la gigantesque statue de Roland, surmontée d’un baldaquin gothique (près de 10m de haut), érigée en 1404 devant l’hôtel de ville, et qui symbolise la liberté de la Hanse et le droit de marché ; et aujourd'hui celui de la fête !


©Urs Siedentop/Istock

 

Dunkerque (France, du 2 février au 23 mars)

Les habitants de Dunkerque sont célèbres pour leur bonne humeur inoxydable : pour preuve, le lancement officiel du carnaval début février avec le bal du Chat noir attire facilement 10 000 personnes. Il remonte au 18e s. Avant de partir pour de longs mois de pêche à la morue vers les mers glacées d’Islande, les visscherbende (« bandes de pêcheurs », en flamand) s’offraient une fête de tous les diables aux frais des armateurs. Venaient ensuite les adieux pathétiques, puis le départ des hommes. C’est aujourd’hui l’un des carnavals les plus populaires du Nord, cinq semaines de folie collective. Il bat son plein chaque week-end jusqu'à fin mars. N’hésitez pas à vous mêler aux bandes de « carnavaleux », vêtus d’un accoutrement loufoque qui sillonnent la ville.


©J.C Cuvelier / Fotolia.com

 

Binche (du 3 au 5 mars)

Située au sud de Bruxelles, dans la province du Hainaut, la ville de Binche abrite l'un des carnavals les plus célèbres d'Europe (inscrit au patrimoine immatériel mondial de l'Unesco) qui remonte au Moyen Âge. Ce qui en fait l’un des plus anciennes manifestations de ce type encore vivantes en Europe.


©EKA/Archibel/age fotostock

 

Baranquilla (Colombie, du 2 au 5 mars) 

Inscrit au patrimoine mondial immatériel de l'Unesco en 2008, le carnaval de Barranquilla, l’un des plus beaux du monde, est d’une incroyable richesse musicale et artistique : il fonde en un même creuset toutes les danses et les expressions musicales issues des différentes cultures colombiennes. Il reflète l’identité de Barranquilla, lieu de convergence des peuples et cultures amérindiens, européens et africains. Ce carnaval mélange les danses (comme le mico y micas originaire des Amériques, le congo africain et le paloteo d’origine espagnole), les genres musicaux (surtout la cumbia et des variantes comme la puya et le porro) et les instruments populaires (tambora et tambours alegre, maracas, claves, etc.). Les ensembles de tambours et des groupes d’instruments à vent assurent la bande-son de l’événement. Chars, costumes, coiffes et masques d’animaux incarnent la quintessence de l’artisanat de Barranquilla. Des groupes de danseurs masqués, d’acteurs, de chanteurs et d’instrumentistes ravissent les foules de leurs démonstrations théâtrales et musicales inspirées d’événements historiques et de l’actualité qu’ils raillent à souhait.


©Gary Tognoni / IStock

 

L'auteur

Georges Rouzeau

Journaliste chez Michelin depuis 15 ans, je rends compte de mes voyages à travers des reportages, des photos et des vidéos. Curieux et enthousiaste, j’aime autant l’architecture baroque qu’une randonnée dans le Mercantour, une soirée à Barcelone que la visite des catacombes des Capucins de Palerme...

Voir tous les reportages de la destination

Les sites cités dans ce reportage

Place du Marché de Brême Place du Marché de Brême
Place du Marché de Brême
Bremen
0h30
Hôtel de ville de Brême
Hôtel de ville de Brême
Bremen
0h30